Montage d'un échantillon sur cellule de spectroscopie d'impédance
© CNRS/Laurence Medard