Parcours et réussite aux diplômes universitaires : les indicateurs de passage de L1 et L2 selon la série du baccalauréat et la discipline d'inscription

Étudiants en amphi à l'université© M.E.S.R./PICTURETANK

Conformément à son calendrier public de parution des notes flash, le SIES, service statistique en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche au sein du M.E.N.E.S.R., a mis en ligne le 9 février 2016 la publication relative aux "Parcours et réussite aux diplômes universitaires: indicateurs de la session 2014".

Communiqué - 25.03.2016

Cette note de synthèse est publiée chaque année depuis quatre ans, accompagnée de la diffusion d’une série d’indicateurs complémentaires déclinés, pour nombre d’entre eux, par université.

Une mise à jour de l’un de ces indicateurs complémentaires est intervenue le 18 mars 2016.

Les premier fichiers diffusés comportaient, entre autres, un ensemble de données relatives aux taux de passage entre la première et la deuxième année d’études de licence, déclinées par université, par série de baccalauréat, par ancienneté d’obtention du baccalauréat ou par domaine disciplinaire. Ce sont ces données qui ont été enrichies en croisant série de baccalauréat et domaine disciplinaire.

Ces informations avaient été préalablement diffusées par le service statistique sur la plate-forme A.P.B. pour apporter un éclairage additionnel aux futurs bacheliers et à leur famille.

La synthèse accompagnant la diffusion de la note flash et des données associées a également été mise à jour. Pour rappel ses principaux messages étaient : 

  • Le taux de réussite est stable en licence, avec 40 % d'étudiants diplômés en 3 ou 4 ans, ainsi qu'en D.U.T., pour lequel 3 étudiants sur 4 sont diplômés en 2 ou 3 ans. Le taux de réussite calculé, fortement corrélé au baccalauréat détenu, n'intègre pas les diplômes obtenus à l'issue de réorientations hors université. Un nombre élevé d'étudiants abandonnent leur formation en Licence à l’issue de la première année, et le taux de passage en deuxième année d’études, tout comme le taux d’abandon, présentent une forte variabilité selon le baccalauréat détenu et/ou le domaine disciplinaire. La réussite en Master est de 65 % en 2 ou 3 ans, en constante progression.

Sur le plan statistique, l’actualisation intervenue dans la publication couvre un champ cohérent avec les autres données publiées: les indicateurs sont ainsi calculés sur l’ensemble des étudiants inscrits pour la première fois en licence, nouveaux bacheliers ou bacheliers plus anciens confondus. Ces indicateurs peuvent dès lors différer très légèrement de ceux diffusés sur la plate-forme A.P.B., calculés sur les seuls nouveaux bacheliers.

Publication : 25.03.2016

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés