L'espace européen de l'enseignement supérieur (E.E.E.S.)

Lancement du site ehea.info du Secrétariat du Processus de Bologne

site ehea© ehea

La France s'est  engagée à assurer pour la période de juillet 2015 à juin 2018, la vice-présidence du groupe de suivi du processus de Bologne et le Secrétariat. Ce dernier a notamment en charge la mise à jour et l’alimentation du site Internet officiel permanent de l’Espace européen de l’enseignement supérieur.

Communiqué - 10.10.2016

Initié en 1998 par la France en lien avec l’Allemagne, l’Italie et le Royaume Uni, le processus de Bologne a permis d’engager les Etats membres, aujourd’hui au nombre de 48, dans la réforme de leur système d’enseignement supérieur en s’accordant sur des outils, des valeurs et des déclarations politiques communs afin de favoriser la mobilité étudiante et le dialogue des systèmes. La structuration en trois cycles, l’instauration du "supplément au diplôme", la mise en place du système de crédits E.C.T.S. (European credits transfer system) et les lignes directrices concernant l’assurance de la qualité notamment sont autant d’outils élaborés conjointement par l’ensemble des partenaires déclinés selon les législations au niveau national qui permettent d’appréhender les systèmes d’enseignement supérieur à travers un langage commun.

En complément des actions concrètes, les ministres s’engagent à développer et à améliorer dans leur pays une politique qui tend à favoriser la mobilité étudiante et enseignante et à défendre les valeurs européennes de l’université. Le plan de travail établi par les ministres pour la période 2015-2018 se répartit sur 7 groupes de travail qui examinent les questions relatives à la mise en œuvre du processus de Bologne et envisagent l’avenir du processus en identifiant les thématiques émergentes. La question transversale des valeurs de l’Espace européen de l’enseignement supérieur est également abordée dans la lignée de la déclaration de la Magna Charta Universitatum de 1988 dans un contexte politique actuel global qui nécessite de les conforter.

La France a souhaité accueillir la conférence des ministres en mai 2018 et s’est ainsi engagée à assurer pour la période de juillet 2015 à juin 2018, la vice-présidence du groupe de suivi du processus de Bologne et le Secrétariat. Ce dernier est chargé de coordonner l’activité des pays membres liés au suivi et au développement des actions inscrites dans le Communiqué d’Erevan. Il a également en charge la mise à jour et l’alimentation du site Internet officiel permanent de l’Espace européen de l’enseignement supérieur.

A ce titre, le Secrétariat français, avec le soutien financier de la Commission européenne, a refondu le site antérieur. La nouvelle version du site répond aux règles françaises  et aux normes internationales concernant l’accessibilité ; il est adapté à la consultation multi supports. La refonte éditoriale propose une double approche thématique et historique du Processus de Bologne comprenant une rubrique "topics" destinée au grand public, une rubrique "EHEA" qui permet d’avoir accès à l’historique, au fonctionnement et aux travaux du groupe de suivi du Processus de Bologne. Il comprend également une base documentaire indexée accessible depuis un moteur de recherche performant. Il constitue enfin une vitrine de l’activité quotidienne du groupe de suivi du Processus de Bologne. 

A compter de l’automne 2016, le Secrétariat sera présent sur les réseaux sociaux afin de faire partager ses activités avec l’ensemble de la communauté.




Publication : 10.10.2016

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés