Enseignement supérieur

Mission confiée aux universitaires Rachid Benzine, Catherine Mayeur-Jaouen et Mathilde Philip-Gay

Étudiants en amphi© M.E.S.R./PICTURETANK

Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve confient une mission aux universitaires Rachid Benzine, Catherine Mayeur-Jaouen et Mathilde Philip-Gay, qu’ils ont reçus ce matin Place Beauvau, dans l’objectif d’améliorer l’offre de formation accessible aux imams de France au sein des universités françaises, dans le strict respect de la laïcité.

Communiqué - 11.10.2016
Najat Vallaud-Belkacem

Une première étape a déjà été franchie avec la création de diplômes d’université (D.U.), conformément aux recommandations du rapport du professeur Francis Messner, qui avait été remis au Premier ministre le 3 mars 2015 à Strasbourg en présence de Najat Vallaud-Belkacem et de Bernard Cazeneuve. Ces formations, mises en place avec le soutien des pouvoirs publics, offrent une formation "civile et civique" autour des thèmes de la laïcité, des institutions françaises, du droit, de la sociologie et de l’histoire des religions. Elles s’adressent notamment aux ministres du culte et aux responsables d’associations cultuelles, mais aussi aux agents publics. Dix-sept diplômes de ce type, mis en place avec le soutien des pouvoirs publics, sont aujourd’hui proposés en France. C’est par exemple le cas de la filière « Droit, société et pluralité des religions » de l’Université de Strasbourg, dont les ministres avaient rencontré des étudiants en mars 2015. 

Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve souhaitent désormais franchir une nouvelle étape en suscitant la création, au sein des universités publiques, de centres ou de cursus d’excellence en islamologie, dans des matières telles que la langue et la littérature arabes, l’histoire des civilisations musulmanes ou encore l’histoire de la pensée musulmane. Ces formations devront notamment pouvoir être suivies par de futurs imams français en complément du parcours qu’ils accomplissent au sein d’instituts privés de théologie, mais aussi par tous les étudiants intéressés par ces questions dans une optique purement profane.

La mission confiée ce jour par les ministres à Rachid Benzine, Catherine Mayeur-Jaouen et Mathilde Philip-Gay doit permettre de définir le contenu que pourraient recouvrir ces formations et les modalités qu’elles pourraient prendre. Ils devront remettre leurs préconisations à Najat Vallaud-Belkacem et à Bernard Cazeneuve avant le mois de décembre 2016, afin que cette nouvelle offre de formation puisse être mise en place dès la prochaine rentrée universitaire. 

Cette démarche s’inscrit dans le cadre du travail engagé par le gouvernement en faveur de la construction d’un islam de France solidement ancré dans la République, à la suite des consultations menées par le ministre de l’Intérieur et qui ont notamment conduit à proposer la création d’une nouvelle Fondation de l’islam de France.

Publication : 11.10.2016

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés