Bizutage à l'université Paris-Est Créteil : Najat Vallaud-Belkacem diligente une enquête de l'I.G.A.E.N.R.

[archive]
UPEC© UPEC / Nicolas Darphin

Suite à l'article du journal le Monde en date du 13 octobre 2016 rapportant des faits graves de bizutage dont auraient été victimes des étudiants de deuxième année de médecine de l'université Paris-Est Créteil lors du "week-end d’intégration" 2015, Najat Vallaud-Belkacem a demandé à l'I.G.A.E.N.R. de conduire une enquête approfondie dans les meilleurs délais pour faire toute la lumière sur les évènements et établir les responsabilités.

Communiqué - 17.10.2016
Najat Vallaud-Belkacem

Le bizutage constitue un délit, réprimé par l’article 225-16-1 du code pénal, et il porte atteinte à la dignité de la personne humaine. Aucune tradition ni aucun sentiment d’appartenance ne sauraient justifier que des actes dégradants et humiliants soient infligés aux nouveaux étudiants sous la pression du groupe.

Comme à chaque rentrée universitaire, la ministre a rappelé aux établissements d’enseignement supérieur par courrier en date du 28 septembre 2016 leur responsabilité dans la prévention et la sanction des pratiques illégales de bizutage, et dans l’accompagnement des évènements étudiants à caractère festif, en particulier les week-ends d’intégration qui sont souvent le lieu de dérives intolérables.

La ministre a demandé à l'université Paris-Est Créteil de veiller à ce que toutes les mesures de prévention nécessaires pour accompagner le déroulement du "week-end d'intégration" 2016 et pour assurer la sécurité des participants soient prises, et à défaut de l'interdire afin de prévenir tout dérapage.

Publication : 17.10.2016

Contacts presse

Service de presse Education nationale

01 55 55 30 10

Service de presse cabinet E.S.R.

Quitterie Ladonne

Céline Zoubeidi

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :