Accueil >  Enseignement supérieur >  Formations et diplômes

Formations et diplômes

Profession d'avocat : un examen d'entrée unique dans les écoles de formation

[archive]
Avocat© DR

Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux, ministre de la Justice, et Thierry Mandon, secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, saluent la publication, mardi 18 octobre 2016, du décret et de l’arrêté modifiant les modalités d’examen aux Centres régionaux de formation professionnelle des avocats (C.R.F.P.A.) et créant une commission nationale.

Communiqué - 19.10.2016
Thierry Mandon

Résultats d’une concertation approfondie avec tous les acteurs concernés : Conférence des présidents d’université, Conférence des doyens, Instituts d’études judiciaires (I.E.J.), écoles d’avocats, Conseil national des barreaux, Ordre du Barreau de Paris, Conférence des Bâtonniers, associations d’étudiants, le décret et l’arrêté publiés le 18 octobre réforment en profondeur l’examen d’accès aux C.R.F.P.A., pour plus d’égalité entre les candidats.

A compter de la rentrée 2017, les modalités de cet examen, qui demeure matériellement organisé par les I.E.J., seront harmonisées au niveau national : sujet unique, jour unique, grille de correction unique.

Pour les 14 000 étudiants qui le présentent chaque année, l’examen d’accès aux C.R.F.P.A., que la réforme ne transforme pas en concours, marquera le passage de l’université à une formation à la pratique professionnelle. Il cessera d’être un nouvel examen de contrôle des connaissances, déjà sanctionnées à l’université, pour devenir un examen d’aptitude à la mise en œuvre de ces connaissances.

Ainsi l’examen comportera quatre épreuves d’admissibilité tournées vers la pratique : d’une part, deux épreuves communes à tous les candidats, une note de synthèse et une épreuve en droit des obligations, d’autre part, un cas pratique et une épreuve de procédure portant sur la matière choisie par le candidat (droit civil, droit des affaires, droit social, droit pénal, droit administratif, droit international et européen). Un entretien de 45 minutes destiné à apprécier l’aptitude du candidat à la prise de parole et une épreuve de langue composent les épreuves orales d’admissibilité.

Une commission nationale est créée pour élaborer les sujets des épreuves d’admissibilité. Elle est composée de 4 universitaires et de 4 avocats et présidée par un des universitaires. Elle sera tenue au secret et soumise à des règles d’incompatibilités strictes, notamment pour éviter que certains des concepteurs de sujets n’enseignent en parallèle dans des formations à l’examen. La même incompatibilité sera appliquée aux examinateurs des épreuves orales.

Enfin, pour assurer l’égalité entre les candidats, les jurys de l’examen d’accès à un même C.R.F.P.A. devront comparer leurs résultats avant de les proclamer.

Cette réforme, attendue depuis plusieurs années, permettra plus de cohérence et d’égalité dans l’accès à la profession d’avocat. Dans un second temps, un article du projet de loi de modernisation de la justice du XXIème siècle permettra de réformer la formation initiale de cette profession.

Publication : 19.10.2016
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :