Recherche

Programme Entrepreneur d'intérêt général: les lauréats désignés

Entrepreneur d'intérêt général

Les lauréats du programme Entrepreneur d'intérêt général on été annoncés jeudi 8 décembre 2016. Parmi les 11 promus, 2 lauréats ont été désignés pour le défi présenté par le ministère chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Actualité - 9.12.2016

Le gouvernement a lancé le programme "Entrepreneur d'intérêt général" à la demande du Président de la République. Le principe ? Constituer une promotion de 11 personnes, recrutées pour 10 mois, pour participer, par leurs compétences numériques d'exception et grâce aux données, à la résolution de défis d'intérêt général, au sein d'administrations pionnières.  

Ce programme est financé par le Programme d'Investissement d'Avenir, action "Transition numérique de l'Etat".

Les objectifs

développer l’innovation ouverte au sein de l’administration : améliorer la connaissance par les administrations de nouvelles ressources et accélérer la capacité d'expérimentation de nouvelles idées,   

favoriser l’engagement citoyen au sein de l’administration : ouvrir davantage l'administration aux initiatives d'intérêt général de la société civile et favoriser l'articulation harmonieuse de ces initiatives avec l'action publique.

Le principe pour les candidats 

obtenir un C.D.D. de 10 mois au sein de l’administration,

bénéficier d’un mentorat personnalisé de haut niveau et du soutien d’un référent opérationnel,   

démarrer le contrat et le défi début janvier 2017,   

postes basés à Paris

Le défi proposé par le ministère chargé de la Recherche : constituer une API d’aide à la mise en relation de données textuelles non normées avec des référentiels

Organisations et citoyens sont confrontés à des données décrivant des objets sans corrélation avec les référentiels d'autorité. Par exemple, des entreprises sont identifiées littéralement dans des fichiers clients. Mais cette problématique dépasse les seules difficultés de sirénisation. Dans chaque domaine métier, les analystes sont confrontés à des données déconnectés des référentiels associés. Au mieux, nettoyer ces données est coûteux, au pire ce type de situation interdit l'utilisation de l'information par manque d'interopérabilité et, pour le domaine public, décourage l'ouverture des données.

Le projet lauréat: UGGLYDATA

Le projet consiste, via l'application d'algorithme d'apprentissage à améliorer la qualité de référentiels de données. Il est porté par:

Laurent Dupont  - 40 ans

Diplômé de l'École Polytechnique (Palaiseau) et du KTH (École Polytechnique Royale de Suède), Laurent a une quinzaine d'années d'expérience en informatique. Il a contribué en France, en Suède et aux États-Unis à plusieurs startups en tant que responsable de projets et d'équipes, co-fondateur et directeur technique.
Ces entreprises sont marquées par une forte composante de recherche et d'innovation souvent brevetée, centrée sur l'analyse et l'interprétation de données complexes et hétérogènes. Leurs domaines d'application couvrent la reconnaissance de documents multimédia, l'assistance juridique et la gestion de risques opérationnels, l'analyse de réseaux sociaux, ainsi que les activités d'e-santé, de télémédecine et de services aux seniors.

Léo Bouloc  - 23 ans

Léo Bouloc grandit en région parisienne. Il est ingénieur de l'ENSTA ParisTech et diplômé d'un Master de l'ENS Cachan en mathématiques appliquées et apprentissage automatique. Ses expériences dans le public et en start-up dans différents pays (Palestine, Inde, France, USA) lui font découvrir la variété des champs d'application de la science des données et le motivent à utiliser ces nouvelles technologies pour l'intérêt général.

   

Publication : 9.12.2016
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :