Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Bio-ressources, écologie, agronomie

Bio-ressources, écologie, agronomie

Remise du rapport relatif à l'intégration et à l'optimisation de la flotte océanographique française

[archive]
Recherche marine© C.N.R.S.

Le rapport de François Jacq relatif à l’intégration et à l’optimisation de la flotte océanographique française, commandé par une lettre de mission de mars 2016 a été remis ce jour au ministre.

Actualité - 24.01.2017

Le secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a tenu à souligner la qualité du travail mené, dans un esprit de dialogue et de consensus entre les partenaires scientifiques (C.N.R.S., I.R.D., IPEV, Ifremer) et les autres parties prenantes (Terres Australes, Marine nationale).

Il a approuvé les orientations et actions concrètes recensées dans le rapport et notamment :

  • La mise en place d’une structure dédiée au sein de l’IFREMER, au plus tard le 1er septembre 2017 ;
  • L’unification des moyens budgétaires gérés par cette structure dédiée ;
  • La rédaction d’un cahier des charges d’ici mars 2017 pour définir les conditions de partage de la flotte entre tous les usages ;
  • L’unification de la programmation ;
  • Et le fait que Genavir devienne progressivement l’armement des navires C.N.R.S., Ifremer et I.R.D.

Le Secrétaire d'Etat a par ailleurs retenu la proposition de pérenniser et amplifier les moyens d’un fonds de soutien aux campagnes océanographiques, confié à la future Direction flotte, qui permettra de mieux accompagner les déplacements des équipes scientifiques.

Cette évolution permettra un usage simplifié et optimisé de la flotte. Ainsi, la très grande infrastructure de recherche flotte océanographique pourra mettre en œuvre une programmation scientifique de qualité avec une souplesse dans le positionnement des navires et une utilisation optimisée des ressources.

 "je suis heureux de voir qu’un dossier ancien connaît une évolution majeure qui permettra à la flotte française de conserver son rang au plan international et à la communauté scientifique concernée de disposer d’un soutien renforcé, tout en permettant le rayonnement de la France sur tous les océans. Je compte sur l’Ifremer pour mettre en œuvre avec diligence les actions très concrètes identifiées par la mission. L’Etat soutiendra dans la foulée un plan de renouvellement de la flotte et des mécanismes simplifiées de soutien aux campagnes océanographiques scientifiques".

1ère publication : 24.01.2017 - Mise à jour : 3.05.2017

Les recherches les plus fréquentes :