Accueil >  Enseignement supérieur >  Formations et diplômes >  Études de santé

Les études de santé

Réforme du 3e cycle des études de médecine : une formation rénovée, modernisée et simplifiée

université lille - etudiants

La réforme du 3e cycle des études médicales sera mise en œuvre à la rentrée 2017. Parmi les nouveautés : une organisation plus lisible, un seul diplôme pour l’exercice d’une spécialité (le diplôme d’études spécialisé, DES), un parcours de formation progressif organisé par phases, ou encore une approche par compétences...

Actualité - 30.06.2017

3e cycle des études médicales : une formation rénovée en profondeur

  • La formation rénovée du 3e cycle des études médicales est mise en place à la rentrée 2017. 
  • Elle concerne les étudiants ayant validé le 2e cycle des études de médecine en France ainsi que les étudiants ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ayant validé une formation médicale de base.
  • Son objectif : garantir à tous les étudiants une formation de haut niveau et améliorer la qualité des soins.

Les principes novateurs de la réforme du 3e cycle

Modernisation du système de formation des médecins

Simplification du dispositif existant

Acquisition progressive des compétences professionnelles

Reconnaissance des qualifications


3e cycle des études de médecine : Quoi de neuf ?

Un seul diplôme : le diplôme d’études spécialisées

Une approche par compétences

Une formation organisée par phases de progression

Une collégialité dans l’accompagnement des étudiants

Des outils de suivi de la formation

La prise en compte des situations particulières

La possibilité pour un médecin en exercice d'approfondir sa spécialité ou d'en acquérir une autre (article 117 de la loi santé)

Décret n°2016-1597 du 25 novembre 2016 portant organisation du 3e cycle des études de médecine

Un parcours progressif et personnalisé, structuré en 3 phases

  • La phase socle (phase 1) : acquisition des connaissances de base de la spécialité et des compétences transversales nécessaires à l’exercice de la profession.
  • La phase d’approfondissement (phase 2) : acquisition approfondie des connaissances et des compétences nécessaires à l’exercice de la spécialité suivie.
  • La phase de consolidation (phase 3) : consolidation de l’ensemble des connaissances et des compétences professionnelles nécessaires à l’exercice de la spécialité et autonomisation croissante de l’étudiant.


Le contrat de formation et le portfolio permettent l’individualisation du parcours de formation pour répondre au projet professionnel de l’étudiant, ainsi qu’une personnalisation de son suivi. Le contrat de formation est évolutif et intègre les souhaits d’option ou de formation spécialisée transversale (FST).

Le +
- Une acquisition progressive des connaissances et compétences professionnelles nécessaires à l'exercice de la spécialité.
- De nouveaux outils pour aider l'étudiant à construire son projet professionnel en s'appuyant sur des étapes clés à la fin de chaque phase.

Une collégialité dans l’accompagnement des étudiants

  • Mise en place de commissions de spécialité à deux niveaux (région et subdivision) pour renforcer le suivi collégial des étudiants.
  • Accompagnement individuel de l’étudiant dans son parcours de formation par le coordonnateur local de sa spécialité.
  • Possibilité pour l’étudiant de faire appel à la commission régionale en cas de difficulté ou de désaccord.

Le +
Chaque étudiant bénéficie de l’appui et de l’expérience de ses futurs pairs.

Des attendus pédagogiques clarifiés

  • 44 maquettes de spécialité précisent, pour chaque spécialité et pour chacune des phases de formation : les connaissances et les compétences à acquérir, les stages à réaliser et leurs modalités d’évaluation ainsi que les critères d’agrément des lieux de stage.
  • De nouvelles spécialités voient le jour avec la création de 7 diplômes d’études spécialisées (DES) : médecine d’urgence, gériatrie, médecine légale et expertises médicales, allergologie, médecine intensive-réanimation, maladies infectieuses et tropicales, médecine vasculaire.
  • Les composantes de la discipline chirurgicale sont remaniées : suppression de la notion de chirurgie générale et passage à une filiarisation de la discipline par la création de 13 DES. 
  • La qualification par le Conseil national de l’ordre des médecins dans la spécialité peut être ainsi obtenue dès après l’obtention du DES, qui devient l’unique diplôme de spécialité.

Le +
- Un parcours de formation clair et explicite pour chaque étudiant de 3e cycle.
- Une meilleure identification des compétences à acquérir et à développer au fur et à mesure de la formation.

Une offre de stage enrichie

L’offre de stage se diversifie et s’élargit pour permettre à l’étudiant d’approcher tous les modes d’exercice et types de structures, notamment en ambulatoire.

  • Stages couplés pour appréhender au cours d’un même stage deux spécialités différentes ou deux typologies d’activité différentes d’une même spécialité.
  • Stages mixtes pour découvrir deux modes d’exercice d’une même spécialité.
  • Stages de phase 3 (consolidation) s’effectuant à l’échelle de la région après une procédure de choix très élargie prenant en compte les souhaits des étudiants et des responsables des terrains de stage engagés.

Le +
Une offre de stage diversifiée et élargie pour permettre à l’étudiant d’approcher tous les modes d’exercice et types de structures.


Des mesures transitoires pour préserver la formation de tous

Une attention particulière sera portée au déroulement de la formation des étudiants suivant actuellement le 3e cycle. Le bon déroulé de leur maquette leur sera garanti par les commissions de répartition et par une procédure de choix en deux temps : les étudiants nouvellement affectés dans le 3e cycle d’une part, les étudiants en cours de 3e cycle d’autre part. Une bascule des postes restés vacants à l’issue des choix des premiers permettra d’augmenter la palette des choix des seconds. Une procédure transitoire d’agréments permet la montée en puissance progressive de la phase 1.

Le +
Une qualité des formations garantie par la mise en place progressive de la réforme.

Souplesse et fléchage pour la préparation des choix

Les agences régionales de santé et les commissions de répartition peuvent proposer, au choix d’une subdivision donnée, des terrains de stage relevant d’une autre subdivision de la région. La procédure des choix hors subdivision au sein de la région se trouve ainsi allégée.
Des stages en dehors de la région siège de la subdivision d’affectation sont possibles. Le système des agréments complémentaires permet un fléchage des postes pour chaque spécialité de façon à assurer le déroulé de chaque maquette de formation. Objectif : garantir la valeur formatrice du terrain de stage pour chacune des maquettes concernées et prévoir le nombre nécessaire de terrains de stage.

Le +
Un parcours de formation en meilleure adéquation avec le projet professionnel.


1ère publication : 30.06.2017 - Mise à jour : 11.07.2017

La réforme

La réforme des études de médecine s’achève avec la mise en œuvre, à la rentrée 2017, de la formation rénovée du 3e cycle des études médicales (la réforme des 1er et 2e cycles a été finalisée en 2013).

Voir le document de présentation

Zoom sur les textes

Simplification - cohérence - lisibilité

Décret du 25 novembre 2016 relatif à l’organisation du 3e cycle des études de médecine modernise le système de formation des médecins et simplifie l'organisation du 3e cycle des études de médecine qu'il réoriente vers l'acquisition progressive des connaissances et compétences professionnelles.

Arrêté du 12 avril 2017 portant organisation du 3e cycle des études de médecine

Arrêté du 21 avril 2017 relatif aux connaissances, aux compétences et aux maquettes de formation des diplômes d’études spécialisées et fixant la liste de ces diplômes et des options et formations spécialisées transversales du 3e cycle des études de médecine.

Un seul diplôme

Le diplôme d’études spécialisées (DES) constitue le diplôme nécessaire et suffisant à l’exercice d’une spécialité.

3 phases successives

La formation comprend trois phases (socle - approfondissement - consolidation)  auxquelles correspondent des stages de trois niveaux. L'évaluation du parcours de formation de l'étudiant s'articule autour de ces trois phases.

Le contrat de formation

Il est évolutif et intègre les souhaits d’option ou de formation spécialisée transversale (FST).

Des commissions à composition élargie

Tous les acteurs impliqués participent à la formation des étudiants du 3e cycle : directeurs généraux d’agence régionale de santé, doyens, coordonnateurs, représentants de CHU et de CH, étudiants, service de santé des armées...

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :