Stratégie et recherche spatiale

Astéroïdes : sensibiliser aux risques et aux solutions

tcheliabinsk astéroïde

La première journée internationale des astéroïdes reconnue par l'ONU visait à commémorer, ce 30 juin, l'anniversaire de la célèbre explosion dans la région de Toungouska, qui en 1908, avait été dévastée par la chute d'un astéroïde. Si 90% des astéroïdes évoluant à proximité de la Terre sont répertoriés, leur surveillance et leur analyse ont fait des progrès considérables ces dernières années.

Actualité - 30.06.2017

Pourquoi une Journée internationale consacrée aux astéroïdes ?

Au-delà de la commémoration de l'accident de Tougounska, la Journée internationale des astéroïdes vise également à sensibiliser le grand public des risques que font courir les astéroïdes tutoyant avec trop peu de retenue notre planète.

Ces objets à fort potentiel de destruction, les géocroiseurs, sont pour la majeure partie d'entre eux constamment placés sous surveillance. Si aucun de ceux répertoriés ne représente de danger pour l'humanité, l'objectif secondaire de cette Journée internationale est de (mieux) informer les populations des mesures qui seraient prises en cas de crise - si d'aventure un géocroiseur non identifié représentait un risque imminent et crédible.



Astéroïde 1

Arbres couchés dans une forêt de la région de Toungouska suite à l'impact d'un astéroïde en 1908.

La déflagration s'est propagée sur un millier de kilomètres. (Photo prise en 1927)

Quelles mesures de surveillance et de résolution de crise ?

Les PHA (Potentially Hazardous Asteroids), les astéroïdes potentiellement dangereux, sont ceux que les agences spatiales et les chercheurs cherchent à recenser de la façon la plus exhaustive possible.

Le but de ce recensement, outre une meilleure connaissance de notre environnement spatial "immédiat", est avant tout de pouvoir anticiper des méthodes fiables pour les détruire ou pour les détourner, en cas de risque avéré d'impact avec la Terre. 

Actuellement, deux systèmes automatisés ont pour mission de surveiller ces astéroïdes : le système Sentry, à Pasadena aux États-Unis et le système NEODyS, en Italie, à Pise.

Outre l'anticipation d'un potentiel danger, les missions de surveillance des astéroïdes débouchent parfois sur des missions d'exploration, qui permettent une meilleure compréhension de ces objets que l'on connaît relativement peu. Les astéroïdes, et les comètes, ont beaucoup à nous apprendre sur l'origine de nombre d'objets, dont la Terre. Leur composition chimique a peu varié au fil du temps - son étude est donc riche d'enseignements sur les origines de notre système solaire, et celle de notre planète.

A ce titre, la mission Rosetta a été un grand succès, puisqu'elle a permis d'établir que 20% de l’atmosphère de la Terre serait d’origine cométaire.



L'Agence spatiale européenne (ESA) et la NASA préparent la mission Asteroid Impact Mission

Cette mission en coopération, actuellement en projet, prévoit d'envoyer à l'aide d'une fusée Soyouz un engin destiné à provoquer un choc avec "Didymoon", une lune de 170 mètres de diamètre qui gravite autour d'un corps principal de 800 mètres, lui-même situé au sein d'un système d'astéroïdes baptisé "Didymos".  

Cet impact n'interviendra qu'après avoir scanné la surface et la structure interne de Didymoon, pour en extraire de précieuses données et étudier entre autres l'impact programmé à 6 kilomètres par seconde. Prévu pour un lancement en octobre 2020, ce test grandeur nature s'achèvera au crépuscule de l'année 2022 et permettra de mesurer les conséquences d'un impact de ce type, et son potentiel de détournement de la trajectoire d'un astéroïde.



1ère publication : 30.06.2017 - Mise à jour : 6.07.2017

Fil Twitter dédié

Les "24 heures de l'Astéroïde"

Le Luxembourg organise vendredi 30 juin une "conversation mondiale" de 24 heures entre astronautes et scientifiques. Objectif : comprendre le rôle des astéroïdes et leur menace.

Ce programme télévisé - organisé à l'occasion de la Journée internationale des astéroïdes - est diffusé en direct dans le monde entier sur la page Facebook de l'Asteroid Day et le site web https://asteroidday.org/

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :