Phase complémentaire de l'Admission Post-Bac

Étudiants qui travaillent sur des ordinateurs© M.E.N.E.S.R./PICTURETANK

La troisième phase de l'Admission Post-Bac s'est terminée le 19 juillet, marquant la fin de la procédure principale d'admission. Lancée depuis le 27 juin, la procédure complémentaire est ouverte jusqu'au 25 septembre.

Communiqué - 21.07.2017
Frédérique Vidal

Au début du processus d'admission, 808 740 candidats avaient ordonnancé au moins 1 vœu, dont 75% étaient des élèves de terminale. Au 21 juillet, on compte 65 431 candidats en attente de proposition, dont 38 002 sont des néo-bacheliers : 2 699 bacheliers généraux, 11 688 bacheliers technologiques, 23 615 bacheliers professionnels.

Parmi ces 65 431 candidats :

  • 38 780 n'ont reçu aucune proposition sur les vœux formulés sur A.P.B. ;
  • 26 651 ont postulé uniquement dans des filières sélectives pour lesquelles leur candidature n'a pas été retenue.

Parmi ces 65 431 candidats, sont toujours comptabilisés ceux qui ont trouvé une place dans des filières hors A.P.B. sans pour autant se désinscrire de la plateforme.

Au 21 juillet, 22 891 candidats n'ayant pas eu de proposition dans le cadre de la procédure principale sont inscrits en procédure complémentaire. La procédure complémentaire est ouverte jusqu'au 25 septembre, et 187 000 places dans l'enseignement supérieur en France y sont disponibles. 

Les candidats peuvent formuler jusqu'à 12 vœux, sans avoir à les classer comme lors de la procédure normale. Comme chaque année, cette procédure complémentaire s'adresse :

  • Aux candidats qui ont déjà participé à la phase d'admission principale, mais qui n'ont pas obtenu satisfaction, soit parce qu'ils n'ont essuyé que des refus, soit parce qu'ils sont encore sur liste d'attente, soit parce qu'ils ont répondu "oui, mais" à une proposition qui leur a été faite, espérant obtenir un autre vœu.
  • Aux candidats qui se sont inscrits sur A.P.B., mais qui ont abandonné la procédure en cours de route (par exemple, lorsqu'ils n'ont pas confirmé leurs vœux ou oublié de répondre aux propositions qui leur ont été faites lors de la première phase d'admission, du 8 au 13 juin).
  • Aux candidats qui ne se sont pas inscrits sur la plate-forme cette année. Il suffit d'être titulaire ou en préparation du baccalauréat ou d'un diplôme équivalent, et âgé de moins de 26 ans pour postuler sur A.P.B., à une première année d'études supérieures.     
Publication : 21.07.2017
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :