La Ministre

ESRI : budget en hausse de 700 millions d'euros en 2018

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation© MESRI/X.R.Pictures

Frédérique Vidal était l’invitée de France Inter jeudi 14 septembre 2017. A cette occasion la ministre a annoncé une hausse du budget de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (ESRI) de  700 millions d’euros en 2018. Elle est aussi revenue sur la réflexion menée actuellement sur l'accueil et la réussite des étudiants en premier cycle.

Actualité - 15.09.2017
Frédérique Vidal

Le gouvernement fait confiance à la jeunesse et fait le choix d’investir dans l’avenir

Le budget  2018 de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation augmentera de 700 millions d'euros par rapport au budget initial 2017 a annoncé Frédérique Vidal, le 14 septembre sur France Inter. "Avec une construction de budget qui a été faite de la façon la plus sérieuse de manière à ce que le budget soit sincère", a-t-elle ajouté. "C'est la preuve de la confiance du gouvernement dans la jeunesse et dans l’avenir".

L’accès aux études supérieures, un droit pour tous les bacheliers

Par ailleurs, une large concertation portant sur l'accueil et la réussite des étudiants en premier cycle a été engagée. Il s'agit de supprimer tout recours au tirage au sort à l’entrée du supérieur à compter de la rentrée 2018, mais aussi mieux accompagner les étudiants vers la réussite.

Engagée le 17 juillet 2017, la concertation est entrée dans une nouvelle phase à la fin du mois d’août avec la mise en place de 11 groupes de travail rassemblant les partenaires de la concertation (étudiants, lycéens, représentants des personnels, des parents d’élèves, présidents d’université et chefs d’établissement). Les conclusions prévues en octobre permettront de lancer un plan d’action global applicable à la rentrée 2018.

Interrogée à propos de cette réforme, la ministre confirme que "l’accès aux études supérieures reste un droit pour tous les bacheliers". Il ne s'agit pas de dire "non" à l'entrée dans le supérieur mais "oui mais". L'idée est de mieux orienter, de mieux informer, de mieux accompagner : "Ce que nous souhaitons mettre en place, et ce sur quoi les groupes de travail se penchent, c’est lorsqu’un étudiant souhaite poursuivre une filière, est-ce qu’il est en capacité de le faire avec les acquis, ou est-ce que nous devons lui proposer un accompagnement, des remises à niveau, une aide plus spécifique."

La question de l'orientation, essentielle pour Frédérique Vidal, nécessite aussi "d'imaginer de mieux faire travailler le secondaire et le supérieur, ou de créer des équipes pédagogiques qui assurent cette transition".

Dans la réflexion menée actuellement,figure également l'organisation des études dans le supérieur et surtout des premières années (portails de formations, formations à la carte...).

Pour Frédérique Vidal, la réussite étudiante passe par une meilleure orientation, par la réduction de la précarité étudiante et par l'accompagnement vers l'autonomie. L'enjeu étant de "refaire de l'enseignement supérieur un véritable moteur de l'ascension sociale".

Publication : 15.09.2017

Conseil des ministres du 6 septembre 2017

Le ministre de l’Education nationale et la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ont présenté une communication relative à la rentrée scolaire et universitaire.

En savoir +

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :