Recherche et enseignement supérieur en région Occitanie

Les établissements d'enseignement supérieur et les organismes de recherche en région Occitanie

IAE Université de Montpellier© IAE Univ Montpellier

240 517 étudiants se sont inscrits dans les établissements d'enseignement supérieur de la région Occitanie en 2015-2016, dont 75% dans les 2 grandes métropoles, Toulouse et Montpellier. Le recensement 2012 relevait 29 403 chercheurs dans les laboratoires de recherche de la région Occitanie dont 12 815 dans les établissements et les organismes de la recherche publique française.

Article - 1ère publication : 1.05.2018 - Mise à jour : 11.06.2018

2 académies, 2 COMUE

La nouvelle région académique d'Occitanie regroupe les 2 académies de Toulouse et Montpellier. Le recteur de l'académie de Montpellier est recteur de la région académique.

Le dispositif d’enseignement supérieur et de recherche en région Occitanie s’articule autour de 2 COMUE :

  • la COMUE "Languedoc-Roussillon Universités" (COMUE L.R.U. dont le siège est à Montpellier comprend 8 membres, les 4 universités de l'académie de Montpellier, Montpellier SupAgro, l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier (E.N.S.C.M.) et 2 organismes de recherche, le C.N.R.S.. et l'I.R.D..
  • l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées (COMUE Toulouse Midi-Pyrénées) dont le siège est à Toulouse comprend 7 membres, dont les 3 universités de l'académie de Toulouse, l'Institut National Polytechnique (I.N.P.) de Toulouse , l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Toulouse, l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (I.S.A.E.-SUPAERO) et 1 organisme de recherche, le C.N.R.S..

Les universités et les grandes écoles en région Occitanie

La région Occitanie comptait 240 517 étudiants inscrits dans ses établissements d'enseignement supérieur en 2015-2016.

Les universités de la région Occitanie

Ce sont 7 universités, 2 instituts nationaux et 1 implantation en région d'une université parisienne qui se déclinent en 33 U.F.R. ou facultés et 46 écoles, instituts ou départements répartis sur tout le territoire de la région Occitanie :

Les écoles d’ingénieurs et les écoles supérieures spécialisées de la région Occitanie

La région Occitanie accueille 31 établissements, grandes écoles, instituts, écoles d'ingénieur et autres écoles supérieures, parmi lesquelles :

  • L'Ecole Nationale Supérieure d'Electrotechnique, d'Electronique, d'Informatique, d'Hydraulique et des Télécommunications (INP-ENSEEIHT),
  • L'Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques (INP-ENSIACET),
  • L'Institut National des Sciences Appliquées Toulouse (INSA Toulouse),
  • l’Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace de Toulouse (I.S.A.E.-SUPAERO),
  • les Ecoles des Mines-Telecom d'Albi (Mines Albi) et d’Alès (Mines Alès),
  • l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier (E.N.S.C.M.),
  • l'Ecole Nationale de l'Aviation Civile (E.N.A.C.) dont le siège est à Toulouse et qui compte 4 de ses 8 centres en région Occitanie, à Carcassonne, Castelnaudary, Montpellier et Muret,
  • l'école d'ingénieurs polytechniques de l'Université de Montpellier (Polytech’ Montpellier),
  • l'Ecole Nationale de la Météorologie (INP-ENM) à Toulouse
  • l'Ecole Nationale d'Ingénieurs (ENIT) de Tarbes,

des écoles agronomiques et vétérinaires :

  • 2 Ecoles Nationales Supérieures Agronomiques, l'INP-E.N.S.A.T. de Toulouse et Montpellier SupAgro,
  • l'Ecole Nationale Supérieure de Formation de l'Enseignement Agricole de Toulouse-Auzeville (E.N.S.F.E.A.),
  • l'Ecole d'ingénieurs de Purpan (INP-PURPAN).
  • L'Ecole nationale vétérinaire de Toulouse, (E.N.V.T.).

des écoles supérieures de commerce :

et des écoles de gestion, de commerce et d'études Politiques :

des centres du CNAM à Toulouse et Montpellier (I.P.S.T.-CNAM et CNAM L.R.) et les antennes du Centre d'Etudes Supérieures Industrielles (CESI),

des écoles supérieures d’art, d’architecture et de culture :

Enfin, Toulouse accueille 2 établissements d’enseignement supérieur catholiques :

l’Institut catholique de Toulouse (I.C.T.),

l'un des 6 sites de l'I.C.A.M., l'lnstitut Catholique d'Arts et Métiers.

Les organismes de recherche et les structures fédératives de la recherche en région Occitanie

Les organismes de recherche

14 organismes de recherche français ont des delégations régionales, des centres de recherche et leurs laboratoires implantés dans la région Occitanie :

  • l'ADEME, avec son équipe régionale répartie sur 2 sites : Toulouse (21 personnes) et Montpellier (20 personnes),
  • le B.R.G.M., dont la direction régionale Occitanie est implantée à Montpellier (30 personnes) avec une délégation à Toulouse (10 pers),
  • le C.E.A. :
    • le centre de recherche de Marcoule dans le Gard (30) (1500 pers),
    • la Direction des Applications Militaires (DAM) du C.E.A. à Gramat dans le Lot (46) (250 pers),
    •  la Plate-forme régionale de transfert technologique CEA Tech à Toulouse (20 pers),
  • le CIRAD, dont le centre de Montpellier regroupe 2/3 de ses agents (1100 pers) (Direction régionale Occitanie - Montpellier),
  • le CNES avec le Centre Spatial de Toulouse (C.S.T.) dédié aux véhicules et systèmes orbitaux (1735 pers),

Découverte du sol de Mars avec le rover Curiosity

A la découverte du sol de Mars grâce à la caméra Laser ChemCam du rover Curiosity

A Toulouse, est implanté le C.N.R.M., unité de recherche de Météo-France (310 pers) et du C.N.R.S. consacrée à l'étude des processus qui déterminent le temps et le climat.

Et les grands centres hospitaliers et universitaires (C.H.U.) de la région Occitanie accueillent de nombreux chercheurs dans leurs laboratoires, instituts et centres de collections biologiques : C.H.U. de Montpellier (146 pers), C.H.U. de Nîmes (51 pers) et C.H.U. de Toulouse.

Organisation en structures fédératives de la recherche publique en région Occitanie

  • dans le domaine de la recherche médicale, la recherche en cancérologie est fédérée au sein d'un Cancéropôle et d'un SIRIC, 2 structures labellisées par l'Institut National du Cancer (INCA) : à Toulouse, le Cancéropôle Grand-Sud-Ouest réunit les équipes de chercheurs et de cliniciens des régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie et le SIRIC Montpellier Cancer fédère les chercheurs des laboratoires montpelliérains autour de l’Institut de recherche en cancérologie de Montpellier (I.R.C.M.),
  • dans le domaine de la recherche agricole, de l’agronomie, de la biodiversité et de l'environnement : Toulouse Agri Campus réunit les unités de recherche agronomique et vétérinaire implantées à Toulouse et l'association Agropolis International à Montpellier regroupe les établissements scientifiques du Languedoc-Roussillon.

Localisation des établissements et des organismes en région Occitanie

Carte des établissements d'enseignement supérieur et des organismes de recherche

POUR EN SAVOIR PLUS

Consultez le diagnostic territorial, état des lieux de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation en Occitanie

Edition 2016 du STRATER - Occitanie

1ère publication : 1.05.2018 - Mise à jour : 11.06.2018
Retour haut de page