Accueil >  Stratégie >  Stratégie transversale >  Investissements d'Avenir

Investissements d'Avenir

Résultats et montant des dotations de la première vague de l'appel à projets Nouveaux cursus à l'université du P.I.A. 3

Investissements d'avenir - 600x400

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation et Louis Schweitzer, Commissaire général à l'Investissement, ont annoncé vendredi 13 octobre la liste des 17 lauréats de la première vague de l'appel à projets Nouveaux cursus à l’université du P.I.A. 3, doté d'une enveloppe de 250 millions d'euros sur 10 ans, et dont la gestion a été confiée à l'Agence Nationale de la Recherche.

Communiqué - 18.10.2017
Frédérique Vidal

L’action Nouveaux cursus à l’université a pour objectif de soutenir les universités, les écoles et les regroupements d’établissements qui souhaitent faire évoluer leur offre de formation afin de répondre aux enjeux auxquels est confronté le système français d’enseignement supérieur. Elle vient naturellement en appui de la réforme du premier cycle portée par le ministère.

La création de ces nouveaux cursus  vise en premier lieu à assurer une meilleure réussite des étudiants par une diversification et un décloisonnement des formations au sein du premier cycle des études supérieures. Il s’agit à la fois de développer des approches pédagogiques nouvelles, notamment pluridisciplinaires, et de construire grâce à une spécialisation et à une professionnalisation progressives, à une architecture modulaire et à un accompagnement des étudiants tout au long de leur cursus,  des parcours plus flexibles et plus individualisés, débouchant sur une insertion professionnelle ou sur une poursuite d’études dans le nouveau cadre du master. Les projets sélectionnés prévoient des actions structurantes, susceptibles de faire l'objet d'un déploiement à grande échelle, et témoignent de la capacité des établissements porteurs à faire évoluer leur offre et à mettre en œuvre une politique de formation ambitieuse dans le cadre de leur autonomie.

L’appel à projets portait également sur la formation continue et l’adaptation de l’offre de formation universitaire aux besoins des personnes engagées dans la vie professionnelle, et sur l’évolution des formations supérieures induite par la révolution numérique, afin de permettre le développement de nouvelles approches  pédagogiques et de faciliter la poursuite d’études à distance.

66 projets ont été déposés et 17 ont été retenus, soit l'ensemble des projets classés A+ et A par un jury international présidé par le Professeur Hanne Leth Andersen, présidente de l’Université de Roskilde (Danemark).

L’action Nouveaux cursus à l’université prend un relief particulier dans le contexte de la réforme du premier cycle des études supérieures. Les projets sélectionnés seront mis en œuvre dans le cadre de son déploiement, qu'il s'agisse de démarches pédagogiques innovantes ou de l'organisation de nouveaux parcours. A cette fin, ils pourront constituer la base d’un avenant au contrat quinquennal entre l’État et l’établissement porteur et pourront s'accompagner d'une révision des arrêtés d'accréditation permettant aux actions proposées d'être mises en œuvre dès la rentrée 2018.

Consulter le montant des dotations

Liste des projets sélectionnés (par ordre alphabétique)

Nom du projetétablissement porteur
Projets classe A+
ASPIE Université fédérale de Toulouse
ECRIT+ Université ouverte des humanités, Strasbourg
EPIONE Université de Picardie Jules Verne
IDE@L Université de Rennes 1
HILL AgroParisTech/ Université Paris Saclay
L@UCA Université Côte d’Azur
MON PASS PRO Université Clermont Auvergne
NEWDEAL Université de Bordeaux
NLSU Sorbonne Universités
OPEN CV Université de la Rochelle
SO SKILLED Université Paris Lumières
SPACE Université de Pau et des pays de l’Adour
Projets classe A
CUPS COMUE Paris Seine
ELAN Université de Haute-Alsace
FLEXI TLV Université Grenoble Alpes
RITM-BFC Université Bourgogne-Franche Comté
THELEME Université d’Angers



Focus sur quelques projets

L’objectif du projet NewDEAL est d’accélérer la refondation des cursus de l’université de Bordeaux (UB) sur un modèle centré sur les étudiants. Il s’agit d’offrir la possibilité de diversifier les modes d’apprentissage au bénéfice de la professionnalisation des étudiants dans une approche de formation tout au long de la vie. Le projet se centre sur l’enjeu de la réussite en licence, en proposant des formations flexibles et ouvertes sur le monde du travail qui dotent les étudiants d’un portefeuille de compétences et de savoirs préparant aux mutations du monde économique, culturel et social; un environnement d’apprentissage centré sur l’étudiant devenu actif et créatif dans ses apprentissages ; une diversification de l’offre de formation qui s’affranchisse des cloisonnements disciplinaires et calendaires en favorisant la transversalité, les jonctions, la modularité ; l’organisation d’un service d’aide et d’accompagnement personnalisé à pied d’œuvre pour faire réussir des publics diversifiés.

Le projet Nouvelles Licences à Sorbonne Université (NLSU) a pour ambition de proposer des cursus de Licence innovants, pluridisciplinaires et modulaires. NLSU permettra à l’ensemble des étudiants de Licence de choisir le parcours qui leur convient : monodisciplinaire, bi-disciplinaire sous forme de Majeure / mineure, bi-disciplinaire sous forme de double Majeure. Les étudiants seront accompagnés et orientés tout au long de leur cursus. Un nombre croissant de modules seront offerts à la fois en modalité présentielle et en modalité hybride. À terme, la modularité des cursus, les modalités hybrides et l’approche par blocs de compétences permettront d’ouvrir la formation à certains apprenants en activité ou en reprise d’étude (Formation Tout au Long de la Vie).

Le projet Open Curriculum de l’Université de La Rochelle (ULR) vise la réussite de l’ensemble des étudiants de licence grâce à une meilleure articulation entre leur profil, leur projet et leur parcours. Chaque inscrit en licence se verra proposer dès la première année du projet une offre de parcours modulable et adaptative lui permettant d’acquérir un socle solide de compétences disciplinaires, tout en préparant graduellement une poursuite d’études en master ou une insertion dans le monde du travail. Quatre enjeux clés ont été identifiés : améliorer l’orientation grâce à une offre de formation plus lisible ; renforcer la motivation des étudiants les plus en difficulté en leur proposant des parcours personnalisés ; transformer les méthodes de transmission des savoirs grâce au décloisonnement des modalités pédagogiques (numérique, travail en mode projet...) et ouvrir l’université à tous les publics grâce à la formation tout au long de la vie. Le développement des liens à des moments clés du cursus et la création d’un module d’aide à la réussite de l’étudiant couvrant l’ensemble de la licence constituent les principaux traits de ce modèle. Une transformation significative des pratiques pédagogiques prendra appui sur le déploiement à plus grande échelle de l’approche par compétences, des outils numériques, l’individualisation des objectifs d’apprentissage et la valorisation de la mission d’enseignement des enseignants-chercheurs.

Le projet ELAN de l’Université de Haute-Alsace (UHA) est un projet de transformation globale qui vise à terme tous les cursus de l’UHA et les publics en formation initiale et continue, qu’il se propose d’accompagner dans leur réussite en s’appuyant sur des parcours de formation et une pédagogie centrés sur l’apprenant, une ouverture à la mondialisation grâce au contexte transfrontalier franco-germano-suisse, un accès aux compétences, savoirs et savoir-faire pour agir dans un monde numérique. Pour cela, il propose de mettre en œuvre un dispositif d’accompagnement -3/+3 renforcé, en s’appuyant sur une communauté de formateurs-accompagnateurs constituée d’enseignants issus des lycées partenaires et des enseignants-chercheurs, et une plateforme en ligne permettant aux étudiants de construire et d’adapter leur parcours en fonction de leur projet professionnel ; la modularisation et l’a-synchronisation des cursus de formation, de façon à favoriser les séjours à l’étranger dans des universités partenaires dont les cursus sont déjà modularisés, l’adaptation aux rythmes d’apprentissage de chacun, la pédagogie par projets en lien avec les entreprises partenaires ; enfin, des modules transverses de compétences interculturelles, numériques et managériales

Le projet EPIONE Campus Santé (Environnement Partagé Innovant Ouvert Numérique Evolutif – Campus Santé) répond à une volonté partagée de transformation pédagogique du champ santé fondée sur une opportunité (un "campus santé" restructuré à l’horizon 2020 regroupant les UFR de médecine et pharmacie et 43 instituts de formation paramédicale), une expérience pédagogique innovante (le projet IDEFI CPA-SimUSanté®, qui accueille plus de 7000 personnes chaque année dans un centre de pédagogie active aux équipements pédagogiques performants) et une ambition commune de structuration pédagogique de l'offre de formation prenant en compte l'apprentissage numérique interprofessionnel, interdisciplinaire, intergénérationnel. EPIONE affiche trois objectifs principaux : développer l’espace pédagogique numérique initié par l’IDEFI CPA-SimUSanté pour favoriser le décloisonnement, dynamiser les démarches de formation tout au long de la vie et  réussir la transformation numérique par un apprentissage participatif (pédagogie inversée, pédagogie par projets), personnalisé (rendez-vous pédagogiques flexibles, autoformation, e-portfolio)  et transversal (pour faciliter notamment des réorientations). Il s’agit de faire émerger de nouveaux cursus issus de compétences récentes liées à l'évolution des besoins en santé et à la structuration des coopérations professionnelles (innovations servicielles et numériques). Au total, EPIONE se veut innovant (en décloisonnant les champs disciplinaires et en facilitant l'accès à la formation que la démographie des professions de santé et l’éloignement des lieux d’exercice rendent aujourd’hui difficile sur notre territoire), structurant (en réfléchissant l’organisation des locaux et des cursus autour d'une stratégie d'apprentissage qui intègre la transformation numérique) et pilote (en identifiant de nouveaux métiers en santé grâce à un processus d'évaluation et de recherche déjà initié avec SimUSanté®). Par la flexibilité, l'accessibilité et le caractère innovant de son offre de formation, le Campus collaboratif en sciences de la santé EPIONE se veut exemplaire dans l'adaptation pédagogique aux besoins de formation en santé.



1ère publication : 18.10.2017 - Mise à jour : 19.10.2017
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :