Enseignement supérieur

19 000 créations de places dans l'enseignement supérieur déjà financées

Enseignement

Frédérique Vidal, annonce que 19 000 places supplémentaires dans l'enseignement supérieur – sur les 22 000 créations prévues pour la rentrée 2018 – sont déjà identifiées et financées : plus de 17 000 places en licence dans les filières en tension et 2 000 en B.T.S.. Point sur les créations de places dans l’enseignement supérieur.

Actualité - 2.03.2018

"Je m'étais fixé comme objectif la création de 22 000 places supplémentaires dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2018, aujourd'hui nous avons déjà été en capacité d’en financer 19 000", souligne Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation alors que les lycéens ont jusqu’au 13 mars pour saisir leur vœux sur la plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur Parcoursup

Il s’agit de faire face à l’arrivée de 28 000 nouveaux bacheliers à la rentrée 2018 et de répondre à la demande dans les filières en tension (S.T.A.P.S., droit, psycho, et certains B.T.S....). "Parmi les 28 000 bacheliers supplémentaires, tous ne voudront pas rejoindre une filière en tension, note la ministre. Néanmoins, s’il est nécessaire d’aller au-delà de 22 000, nous le ferons, et nous continuerons de travailler jusqu’à la rentrée universitaire pour faire coïncider au mieux l’offre de formation avec la demande des futurs étudiants."

19 000 places créées en 1ère année dans toutes les formations...

  • 74% en licence
  • 11% en B.T.S.
  • 9% en PACES
  • 4% en D.U.T.
  • 2% en DEUST


... Et selon les besoins des territoires...

Toutes les académies vont bénéficier de places supplémentaires pour accueillir davantage d’étudiants dans les formations de leur choix à la rentrée 2018.

C’est en Ile-de-France que le nombre de places créées est le plus important (3 430 créations dont 1090 pour Paris, 1 370 pour Versailles et 970 pour Créteil).

A noter également, les académies de Rennes (1 068 créations de place), Toulouse (1 097), Aix-Marseille (931), Nice (877), Montpellier (788), Lille (778), Bordeaux (760), Lyon (695), Orléans-Tour (683), Grenoble (659), Nancy-Metz (620), Reims (580), La Réunion (506), ou encore La Guyane (429)...

... Essentiellement dans les filières en tension

Les filières sciences et techniques des activités physiques et sportives (S.T.A.P.S.), droit, économie-gestion et première année commune aux études de santé (PACES) représentent la moitié des places créées. Elles seront le plus dotées de places supplémentaires à la rentrée 2018 puisque ce sont parmi les plus demandées sur les différents territoires. 

  • 3 000 places en S.T.A.P.S.
  • 2 000 en droit
  • 2 000 en économie-gestion
  • 1700 en PACES 
  • 1 600 en S.H.S.
  • 1 200 en langues
  • 1 000 en psychologie
  • 700 en ING-Tech
  • 650 en INFO COM
  • 600 en Sciences de la vie et de la Terre (S.V.T.)
  • 500 en lettres
  • 500 en sciences éducation
  • 500 en Administration économique et sociale (A.E.S.)
  • 500 en physique chimie
  • 350 en maths
  • 350 en arts
  • 100 en social
  • 50 en propédeutique
Publication : 2.03.2018

Chiffres clés

22 000  places à créer en particulier dans les filières en tension (STAPS, droit, psycho, et certains B.T.S.).
19 000

places déjà créées

28 000

nouveaux bacheliers dans l’enseignement supérieur. 

Un investissement sans précédent

500 millions d’euros budgétaires et 500 millions d’euros supplémentaires pour mettre en place le nouveau premier cycle beaucoup plus personnalisé.

Rappel

Plateforme Parcoursup

13 mars : fin de la saisie des vœux sur la plateforme Parcoursup

Accéder à Parcoursup

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :