Accueil >  Enseignement supérieur

Enseignement supérieur

Stop aux violences sexistes et sexuelles dans l'enseignement supérieur

Lutte contre les violences sexistes et sexuelles

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, se sont rendues, le 19 mars 2018, à l’université Paris Dauphine. Au programme : l’inauguration de la nouvelle cellule d’accueil et d’écoute mise en place par l’université, et le lancement de la campagne "Stop aux violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur" soutenue par les organisations étudiantes et les conférences d’établissements.

Actualité - 1ère publication : 19.03.2018 - Mise à jour : 6.04.2018

"L’environnement social de l’enseignement supérieur et de la recherche n’est malheureusement pas épargné par les phénomènes de violences sexistes et sexuelles. Ces dernières contreviennent à la dignité et au respect de chacune et chacun, usagers comme personnels, au sein de nos établissements. Elles constituent une entrave au développement des compétences et des talents qui sont la mission même du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche."
Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (19 mars 2018)



L’Egalité entre les femmes et les hommes "grande cause nationale" du quinquennat

Le 25 novembre 2017, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, le Président de la République déclarait l’Egalité entre les femmes et les hommes "grande cause nationale" du quinquennat et énoncait les premières mesures gouvernementales portant sur la  lutte contre les violences sexuelles et sexistes.

Puis, lors du comité interministériel aux Droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes du 8 mars 2018, Frédérique Vidal annoncait 4 mesures prioritaires :

  • la mise en place d’une cellule d’accueil et d’écoute dans chaque université ;
  • l’objectif de 40% d'étudiantes en filières scientifiques dès 2020 ;
  • le lancement d’une campagne de communication et de sensibilisation sur les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche ;
  • la formation et la sensibilisation de l’ensemble des agents des CROUS à l’égalité entre les femmes et les hommes d’ici 2020.

Une cellule d’écoute sur chaque campus à la rentrée 2018

Lundi 19 mars 2018, Frédérique Vidal et Marlène Schiappa ont inauguré la nouvelle cellule d’accueil et d’écoute destinée à lutter contre les violences sexistes et sexuelles, mise en place par l’Université Paris Dauphine.

Ce dispositif permettant à toutes les victimes de bénéficier d’un accompagnement et d’un soutien en cas de violences sexistes et sexuelles sera opérationnel sur chaque campus d’ici la rentrée 2018.

Pour Frédérique Vidal, ces cellules d’accueil et d’écoute sont indispensables, "car la réalité, c’est qu’il reste encore difficile d’oser parler de cela dans un cadre institutionnel. Qu’on le veuille ou non, être victime, c’est aussi craindre que l’institution ne réagisse pas, douter du fait que l’on sera entendu et parfois avoir peur que parler soit finalement pire que de ne pas parler."


3 questions à Frédérique Vidal et Marlène Schiappa :


La campagne "Stop aux violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur"

Parce que la solution commence par la sensibilisation, Frédérique Vidal et Marlène Schiappa ont dévoilé la campagne "Stop aux violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur", soutenue par les organisations étudiantes et les conférences d’établissements.

Objectifs de cette campagne 

  • Informer le public universitaire sur les violences sexistes et sexuelles qui peuvent exister au sein des établissements d’enseignement supérieur. 
  • Favoriser la prise de conscience et le changement des comportements.
  • Mobiliser les acteurs et accompagner les victimes.


Cette campagne dans les établissements et sur les réseaux sociaux, déclinée en 4 affiches, évoque les violences sexistes et sexuelles dans différentes situations de la vie de campus. Elle sera déployée dans l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur avec un kit de communication dématérialisé comprenant affiches, bannières web et format réseaux sociaux. 

En septembre 2018, un second volet concernera la mise en place des cellules d’écoute dans tous les établissements d’enseignement supérieur.

Télécharger le Kit de communication : Campagne contre les violences sexuelles et sexistes dans l'Enseignement supérieur

Ressources

Loi n° 2012-954 du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026263463&categorieLien=id

Loi n° 2014-873 du 4 août 2014 pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes (rénovation de la procédure disciplinaire afin de mieux garantir l’impartialité des juridictions)

Circulaire du 25 novembre 2015 sur la prévention et le traitement du harcèlement sexuel dans les établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche relevant du ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Feuille de route 2017 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes
https://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/Parite_et_lutte_contre_les_discriminations

Lettre-recommandations aux établissements (20 décembre 2016)

Et aussi :







1ère publication : 19.03.2018 - Mise à jour : 6.04.2018

Accueil et écoute

La création, dans chaque université à la rentrée 2018, d’une cellule d’accueil et d’écoute permettra à toutes les victimes de bénéficier d’un accompagnement et d’un soutien en cas de violences sexistes et sexuelles.

AFFICHE 1 AMPHI

AFFICHE2-grand texte

AFFICHE3-universités

AFFICHE4-soirees integration

Discours

"Je veux le dire très clairement : la ministre que je suis sera toujours aux côtés des établissements pour engager des poursuites disciplinaires chaque fois que cela sera nécessaire. Il n’y aura ni tolérance ni faiblesse de ma part."
Frédérique Vidal (4 décembre 2017)

4 GROUPES DE TRAVAIL

4 groupes de travail se réunissent depuis le début de l’année 2018 autour 4 thématiques

  • enquêter sur les violences sexistes et sexuelles dans les établissements ;
  • former le personnel afin de mieux repérer le harcèlement ;
  • sensibiliser les membres de la communauté de l’ESRI ;
  • définir la mise en place d’un dispositif d’écoute et d’alerte au sein de chaque établissement et organisme.

Kit de communication : Campagne contre les violences sexuelles et sexistes dans l'enseignement supérieur

Retour haut de page