15 engagements pour le bien-être des étudiants en santé

Rapport dr Donata Marra

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ont présenté mardi 3 avril 15 mesures en faveur du bien-être des étudiants en santé issues du rapport du Dr Donata Marra rendu à cette occasion aux deux ministres.

Actualité - 3.04.2018
Frédérique Vidal

Sur la base du constat de difficultés importantes, émanant à la fois d’enquêtes des associations étudiantes, et de la littérature internationale Agnès Buzyn et Frédérique Vidal ont confié une mission au Dr Donata Marra,psychiatre qui, depuis 2016, préside et anime le BIPE (Bureau Interface Professeurs Étudiants) de l’Université Paris 6. Le BIPE est une structure qui accompagne les étudiants pendant leurs études de médecine et, si besoin, les évalue et les oriente vers des structures d’aides qui contribuent à l’épanouissement de ces futurs soignants dans leurs études.

L’analyse et les propositions du rapport du Dr Marra ont permis d’élaborer 15 engagements.

Des mesures immédiates de soutien et d’intervention

  • Créer dans toutes les universités une structure d’accompagnement des victimes de violence
  • Créer dans toutes les facultés de santé une structure d’accompagnement, ouverte à tous les étudiants et garantissant la confidentialité
  • Renforcer les moyens des Services de Santé Universitaires et favoriser leur évolution vers des centres de santé universitaires
  • Mettre en place une cellule nationale d’évaluation des situations exceptionnelles
  • Assurer l’évaluation systématique des lieux de stage par les étudiants
  • Introduire un module transversal concernant les risques psycho-sociaux
  • Améliorer les conditions de travail en stage

Une transformation globale des études de santé

  • Rendre l’étudiant acteur de son orientations
  • Rapprocher toutes les formations de l’université et assurer l’accès de tous les étudiants en santé à la médecine préventive, aux activités culturelles et sportives au plus tard à la rentrée 2019
  • Repenser les cursus pour les centrer sur les compétences à acquérir 

Une coordination régionale et nationale pour mesurer, repérer et partager les bonnes pratiques

  • Créer un centre national d’appui
  • Créer, en lien avec les associations étudiantes des structures régionales 
  • Réaliser, en lien avec les associations étudiantes, une enquête à jour fixe 
  • Réaliser en lien avec Santé publique France et les associations étudiantes un clip 
  • Développer un module spécifique de formation des formateurs
1ère publication : 3.04.2018 - Mise à jour : 4.04.2018

Consulter le rapport du dr Donata Marra

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :