Accueil >  Enseignement supérieur >  Formations et diplômes >  Études de santé

Les études de santé

Formations de santé : accès simplifié aux formations en soins infirmiers (IFSI) et études médicales rénovées

Etudes de santé

Accès aux instituts de formations en soins infirmiers (IFSI) via Parcoursup, inscription des étudiants en soins infirmiers à l’université et droit d’accès aux services universitaires, rénovation des études de santé... Jeudi  5 juillet 2018, Frédérique Vidal a présenté une série d’annonces concernant les formations de santé. Objectifs : simplifier l'accès aux IFSI et mieux former, mieux orienter et mieux insérer les futurs médecins.

Actualité - 1ère publication : 5.07.2018 - Mise à jour : 6.07.2018

En 2019, l’accès aux instituts de formations en soins infirmiers (IFSI) se fera via Parcoursup

  • Les étudiants en soins infirmiers s’engagent pour trois années d’études sanctionnées par le diplôme d'Etat d'infirmier (diplôme reconnu grade licence).
  • Aujourd’hui, les études en soins infirmiers s’effectuent hors de l’université. Les candidats passent un concours organisé par chaque instituts de formations en soins infirmiers (IFSI) ou par des groupements d’IFSI, avec des épreuves écrites d’admissibilité et un oral d’admission. La sélectivité des concours est très variable selon les IFSI et certaines places restent non pourvues. Par ailleurs, l’accès par un concours impose des frais très significatifs aux étudiants.

Le nouveau dispositif d’admission en Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) entre en vigueur début 2019. Désormais, plus de concours mais des vœux formulés sur Parcoursup et une admission sur dossier.

  •  Formulation des voeux sur la plateforme Parcoursup pour les néo-bacheliers, les étudiants en reconversion.
  • Admission sur dossier : prise en compte de l’ensemble des compétences et valorisation des parcours, avec un objectif de diversité du recrutement. En 2019, le parcours des étudiants ayant suivi une préparation sera pris en compte et valorisé. L’examen des dossiers sera réalisé selon des procédures harmonisées au niveau national, par chaque regroupement d’IFSI.
  • Mise en place de dispositifs d’accompagnement et de consolidation des acquis.



Avantages pour les étudiants :
- Meilleur accompagnement des néo-bacheliers dans leur projet d’orientation.
- Dialogue renforcé IFSI/lycée sur l’orientation progressive des étudiants.
- Meilleure affectation dans toutes les places en IFSI.
- Attractivité renforcée de la filière.
- Limitation de l’utilisation des années de préparation au concours et des inscriptions d’attente dans les  formations universitaires.
- Coût moins élevé : suppression des coûts d’inscription aux concours et des frais de déplacement...

Les étudiants qui ont fait le choix, à la rentrée 2018, de faire une préparation aux études d’infirmier ?
Ils déposent leur dossier sur Parcoursup début 2019 et pourront tirer pleinement parti de cette préparation lors de la procédure d’admission 2019. Leur parcours sera pleinement pris en compte et l’analyse des dossiers d’admission tiendra compte de cette nécessaire transition.

 Des droits nouveaux pour les étudiants en soins infirmiers

« Parce que les étudiants en IFSI sont des étudiants comme les autres, ils doivent avoir les mêmes droits que les autres. Et ce sera désormais le cas. » Frédérique Vidal

  • Dès la rentrée 2018, les étudiants en soins infirmiers sont inscrits à l’université et accèdent aux services universitaires (carte d’étudiant, BU, sport, médecine préventive...)
  • La carte d’étudiant, délivrée par l’université avec laquelle est conventionnée leur institut, leur permettra de bénéficier des mêmes droits que les étudiants de l’université.

Des études médicales rénovées pour mieux former, mieux orienter et mieux insérer les futurs médecins

Aujourd'hui, les études de médecine sont marquées par la compétition avec un concours de début et de fin d'études.

  • Le deuxième cycle est entièrement orienté vers la préparation des épreuves nationales classantes (ECN).
  • Les doubles parcours, les années de césure et la mobilité internationale sont peu encouragés car perçus comme défavorables à la préparation des ECN.
  • La formation clinique, en stage ou par la simulation est très peu valorisée dans le cursus des étudiants.

Face à ce constat, le Gouvernement a décidé de faire évoluer les études médicales pour mieux former, mieux orienter, et mieux insérer les futurs médecins. Cette réforme entre en vigueur à partir de la rentrée 2019-2020 et concerne donc les étudiants qui entreront en 4e année en 2019.

Il s'agit de mieux former les étudiants et évaluer leurs compétences cliniques : la 6e année de professionnalisation permettra à l’étudiant de confirmer son projet d’orientation, l’encadrement et l’évaluation en stage seront renforcés et, en fin de 6e année, les compétences cliniques et relationnelles de tous les étudiants seront évaluées par une épreuve utilisant notamment la simulation.

La diversification des parcours des étudiants, leur engagement dans des activités comme le tutorat, la réalisation d’un double cursus recherche, la mobilité internationale seront encouragés.

Repenser l’orientation des étudiants vers une spécialité
- Chaque année, en adéquation avec les besoins des territoires, des postes d’interne sont offerts dans les différentes spécialités et subdivision comme actuellement.
- Les étudiants dont les connaissances et compétences ont été validées pourront candidater pour différentes
spécialités.
- Le classement des étudiants tiendra compte des connaissances et des compétences, ainsi que du parcours,
et les éléments pourront être pondérés différemment pour les différentes spécialités.

APRES LA REFORMEÉvaluation des compétences cliniques et relationnelles des étudiants, notamment en simulation, et prise en compte pour l’orientation vers les spécialités.Maintien d’une épreuve d’évaluation des connaissances recentrée sur des connaissances clés.Meilleur accompagnement de l’étudiant : aide à l’orientation et aménagement de la 6e année pour conforter le choix de l’étudiant.Mise en place de parcours diversifiés pouvant être valorisés dans le choix d’une spécialité.Régulation par l’État du nombre de médecins formés dans chaque spécialité et chaque région.

1ère publication : 5.07.2018 - Mise à jour : 6.07.2018

IFSI : la situation actuelle

180 000 candidatures déposées
31 000 places à pourvoir dont certaines restent vacantes du fait de la mutiplicité des concours
25 millions d’euros coût de l’inscription aux concours, des déplacements pour s’y rendre et des préparations aux concours, pour les étudiants et leurs familles.

réforme des études médicales

Elle s’applique à la rentrée 2019 et concerne les étudiants qui entrent en 4e année en 2019.

la 6e année

La 6e année de professionnalisation

permettra l’organisation d’une orientation active et la découverte dans des stages à temps plein des différents types d’exercice.

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :