Conférence de presse de rentrée étudiante 2018

Rentrée étudiante 2018 : mieux accueillir, mieux accompagner

Conférence de rentrée étudiante 2018-2019

La ministre Frédérique Vidal a présenté les grandes orientations de l’année universitaire 2018/2019 lors de la conférence de presse de rentrée organisée cette année à l’Université Paris-Sud-Saclay. L’occasion de revenir sur le bilan de la première année de Parcoursup et ses prochaines évolutions, sur le budget en hausse de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, sur l’amélioration des conditions de vie étudiante et sur la modernisation plus globale du système français d’enseignement supérieur.

Dossier de presse - 1ère publication : 25.09.2018 - Mise à jour : 26.09.2018
Frédérique Vidal

Les chiffres clés de la Rentrée

  • 675 623 bacheliers pour la session 2018, soit + 5.3 % par rapport à 2017
  • 2 738 800 étudiants attendus à la rentrée 2018, soit 2.2% par rapport à 2017
  • 1 596 200 inscriptions étudiantes dans les universités et établissements assimilés (hors IUT)

Le budget de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation de nouveau en hausse

Il atteindra 25.1 Md€, en progression de 549 M€ :

  • 16.3 Md€ en faveur de l'enseignement supérieur et de la vie étudiante ( + 173 Md€)
  • 8.8 Md€ en faveur de la recherche et de l'innovation ( + 376 Md€)

Rénovation de la Licence et des études médicales

  • Poursuite de la rénovation du premier cycle, avec le nouveau cadre réglementaire de la Licence qui permet de construire des parcours adaptés aux besoins de chacun. Cet accompagnement personnalisé se met en place non seulement à l'entrée dans l'enseignement supérieur, mais tout au long du premier cycle universitaire.
  • A compter de 2019, l'admission en instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) ne se fera plus par concours, mais par la formulation de vœux sur Parcoursup.
  • Un diplôme d'État d'infirmier en pratique avancée est créé à la rentrée 2018, délivré par l'université et reconnu au grade master.
  • Les modalités d'admission dans les études de santé évoluent, s'appuyant sur les expérimentations des établissements, les 2ème et 3ème cycles des études médicales seront rénovés.

Bilan de la nouvelle plateforme Parcoursup et ajustements pour 2019

Le bilan de Parcoursup pour cette première année d'application consacre l'articulation entre l'enseignement scolaire et supérieur, le continuum lycée-université. Le volet social et pédagogique du Plan étudiants lié à l'accès à l'enseignement supérieur s'est mis en place dans un souci de démocratisation et d'ouverture, pour la réussite du plus grand nombre. L'objectif d'une orientation et d'un accompagnement améliorés dans l'enseignement supérieur a été atteint et a démontré l'efficacité de l'outil. Des ajustements techniques seront engagés dès cette année.

Eléments statistiques :

  • 2 406 425 propositions d'admission ont été faites aux 812 045 candidats de la phase principale.
  • 6,3 millions de vœux formulés.
  • 729 454 candidats ont reçu au moins une proposition d'admission.
  • Au 31 juillet 2018, 96,8 % des candidats de la phase principale avaient accepté leur proposition d'admission définitive
  • En 2018, 583 274 candidats ont accepté une proposition d'admission, soit 27 000 candidats de plus qu'en 2017.

Eléments d'évolution :

  • Un comité des usagers sera mis en place à l'automne 2018 pour organiser la consultation régulière des usagers de Parcoursup , et assurer la prise en compte de leurs attentes.
  • La non hiérarchisation des vœux est entérinée.
  • Le calendrier de la phase principale sera resserré pour qu'elle s'achève à la fin du mois de juillet.
  • La démarche d'anonymisation des dossiers des candidats sera engagée dès 2019.
  • Dès 2019, 350 Instituts de formation en soins infirmiers et des 150 Instituts régionaux de Travail Social rejoindront la plateforme, ce qui représente plus de 30 000 places supplémentaires.

Enfin, l'information apportée aux candidats sera renforcée, notamment par :

  • L'affichage indicatif du rang du dernier appelé de l'année 2018;
  • La publication anticipée des taux minimaux de boursiers et des taux maximum de non-résidents de l'académie de la formation ;
  • L'amélioration de la lisibilité de l'offre de formation, en particulier des capacités, ainsi que des modalités et critères d'examen des dossiers.

 

Améliorer la vie étudiante

  • Construction de logements étudiants : 60 000 nouveaux logements seront construits d'ici 2022 dans le cadre du nouveau plan gouvernemental «  60 000 »et près de 5000 logements sont rénovés chaque année.
  • Diminution du cout de la vie pour les étudiants grâce à la suppression de la cotisation de sécurité sociale de 217 euros, la baisse des droits d'inscriptions dans l'enseignement supérieur et le gel du prix du ticket de restauration universitaire.

Promouvoir l'engagement sportif des étudiants

L'enseignement supérieur compte de nombreux sportifs de haut niveau, et leurs cursus sont aménagés de façon à pouvoir être conciliées avec la pratique d'un sport à haut niveau.

Dans la perspective de l'organisation des Jeux Olympiques à Paris 2024, le développement d'une pratique sportive régulière des étudiants est encouragé. Un label « Génération 2024 » a vu le jour, afin de favoriser l'engagement des étudiants dans le mouvement « Paris 2024 ».

1ère publication : 25.09.2018 - Mise à jour : 26.09.2018

Zoom sur le budget Plan étudiants

  • 450 M€ du Grand Plan d'Investissement pour accompagner la mise en place de nouveaux cursus, la modularisation, la mise en œuvre des contrats de réussite et l'accompagnement personnalisé de chaque étudiant, dont 325 M€ ont d'ores et déjà ouverts au titre des appels Nouveaux cursus à l'université 1 et 2 ;
  • 500 M€ sur la durée du quinquennat afin d'ouvrir des places, de créer des postes dans les filières en tension et de valoriser l'engagement des enseignants-chercheurs au service de la réussite des étudiants.

Zoom sur le calendrier de la réforme des études médicales

Dès 2019 :

  • Les IFSI rejoignent Parcoursup selon un nouveau mode de recrutement.
  • Le service sanitaire est généralisé à toutes les formations de santé.
  • Le cadre futur des études de santé (dans le cadre d’une loi) sera redéfini.
  • Le deuxième cycle des études de santé sera rénové.
  • L’ouverture des cursus d’infirmiers de pratique avancée sera poursuivie.


D’ici 2022 :

  • Le numerus clausus sera supprimé dès 2020.
  • L’admission dans les études en santé sera complètement refondue.
  • Les 2e et 3e cycles des études médicales seront totalement rénovés.
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :