Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Énergie, développement durable, chimie et procédés

Énergie, développement durable, chimie et procédés

Election de Ursula Bassler à la présidence du CERN

Ursula Bassler

Frédérique Vidal se félicite de l’élection de Ursula Bassler à la présidence du Conseil de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), dont la candidature a été conjointement présentée par la France et l’Allemagne. 

Communiqué - Publication : 1.10.2018
Frédérique Vidal

Directrice de recherche au C.N.R.S., Ursula Bassler est une scientifique reconnue internationalement dans le domaine de la physique des particules. Elle a accompli la première partie de sa carrière entre la France au Laboratoire C.N.R.S.-Université Pierre et Marie Curie de physique nucléaire et de hautes énergies (L.P.N.H.E.), et l’Allemagne au Deutsches Elektronen-Synchrotron (DESY) où elle a étudié la structure du proton avec l'expérience H1, auprès de l'installation HERA, collisionneur électron-proton unique en son genre. En 1998, elle a rejoint les  Etats-Unis (Faermi National Accelerator Laboratory) pour participer à l’expérience DØ sur le TeVatron. En France, elle a dirigé, de 2007 à 2013, la Division de physique des particules de l'Institut de recherche sur les lois fondamentales de l'Univers (Irfu) au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (C.E.A.), à Saclay (France). 

 

Ursula Bassler est actuellement Directrice adjointe de l'Institut de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) du C.N.R.S. où elle a, entre autres, contribué à mettre en place la participation de la France au sein de l’"European Open Science Cloud", grand projet de gestion des données de la recherche européenne. Elle est déléguée scientifique de la France au Conseil du CERN depuis décembre 2016.

 

Fondé en 1954, le CERN est l’un des plus importants et prestigieux laboratoires scientifiques au monde. Il a pour vocation la physique fondamentale, la découverte des constituants et des lois de l’univers. C’est notamment dans cet institut que, grâce au grand collisionneur de hadrons (L.H.C.), le boson de Higgs a été observé. La France accueille, avec la Suisse, les installations du CERN sur son territoire et compte parmi les Etats les plus impliqués dans ses activités.

 

Publication : 1.10.2018
Retour haut de page