Accueil >  Ministère >  Historique et patrimoine

Historique et patrimoine

Roland Barthes : sémiologue et écrivain français

12 novembre 1915 : naissance de Roland Barthes à Cherbourg
Roland Barthes

Roland Barthes (Cherbourg 1915 - Paris 1980) est un philosophe, critique littéraire et sémiologue français. Directeur d'études à l'École pratique des hautes études (EPHE), professeur au Collège de France et attaché de recherche en sociologie au CNRS, il fut l'un des principaux animateurs du structuralisme et de la sémiologie linguistique et photographique en France.

Article - Publication : 12.11.2018

Né le 12 novembre 1915 dans une famille bourgeoise et protestante, orphelin de père à un an, Roland Barthes passe son enfance à Bayonne puis à Paris où il étudie au lycée Montaigne, puis au lycée Louis-le-Grand. Bachelier en 1934, il s'inscrit en lettres classiques à la faculté des lettres de l’université de Paris et contribue à fonder le "Groupe de théâtre antique de la Sorbonne".

Après une licence de lettres classiques en 1939 (certificat d'études grecques, certificat d'études latines, certificat de littérature française et d'histoire de la philosophie), il renonce à l'agrégation pour cause de tuberculose.
Cette faiblesse pulmonaire implique de longs séjours en sanatorium (1941-1946) qui seront pour lui l'occasion d'une vie intellectuelle intense : il lit et annote tout Michelet, découvre Sartre, Marx, Lénine et Trotski ; il y donne ses premières conférences (sur Baudelaire, Whitman, Michaux, Valéry).

Professeur au lycée de Biarritz (1939-1940), puis aux lycées Voltaire et Buffon de (1940-1941), il obtient son diplôme d’études supérieures en 1941 avec un mémoire sur la tragédie grecque.

Titulaire du certificat de grammaire et philologie des langues classiques en 1943, sa licence est alors transformée en licence d'enseignement. En 1947, il publie dans le journal Combat les premiers des textes qui constitueront Le Degré zéro de l’écriture (publié en 1953).

Roland Barthes occupe ensuite plusieurs postes – bibliothécaire à l'Institut français de Bucarest, lecteur à l'université d'Alexandrie, conseiller littéraire aux éditions de l'Arche.

Attaché de recherche au CNRS de 1956 à 1960, Roland Barthes s'impose auprès d'un large public avec les Mythologies (1957). Chroniqueur rigoureux à l'acuité subtile, il y analyse quelques-uns des symboles de la société de l'époque : de la DS Citroën à Greta Garbo, en passant par le péplum, Paris-Match ou les Guides bleus, révélant derrière des évidences trop lisses un système de valeurs petit-bourgeois analysable scientifiquement.

Il devient ensuite chef de travaux à la VIe section de l'Ecole pratique des hautes études – EPHE – (sciences économiques et sociales), puis directeur d’études à l’EPHE (sociologie des signes, symboles et représentations) en 1962. Ses premiers séminaires portent sur le thème "Inventaire des systèmes de signification contemporains".

En 1976, il est nommé professeur au Collège de France pour la chaire de sémiologie littéraire.
A noter que dans son dernier cours au Collège de France, Roland Barthes évoque son projet d'un roman, Vita nova, qu'il laisse à l'état d'ébauche au moment de sa disparition brutale : renversé par une camionnette devant le Collège de France le 25 février 1980, il décède le 26 mars 1980 des suites de son accident.

Il fut l'un des principaux animateurs du structuralisme et en France.

Photo : Roland Barthes en 1979 - Crédits : Andersen Ulf – Sipa

Publication : 12.11.2018

Parmi les essais de Roland Barthes

  • Le Degré zéro de l’écriture (1953),
  • Michelet par lui-même (1954),
  • Mythologie (1957),
  • Essais critiques (1964),
  • Eléments de sémiologie (1965),
  • Critique et vérité (1966),
  • Système de la Mode (1967),
  • L’empire des signes (1970),
  • Nouveaux essais critiques (1972),
  • Le plaisir du texte (1973),
  • Roland Barthes par Roland Barthes (1975),
  • Fragments d’un discours amoureux (1977),
  • La chambre noire : note sur la photographie (1980)...

Citation

"L'écriture littéraire porte à la fois l'aliénation de l'Histoire et le rêve de l'Histoire : comme Nécessité, elle atteste le déchirement des langages, inséparable du déchirement des classes ; comme Liberté, elle est la conscience de ce déchirement et l'effort même qui veut le dépasser."
Roland Barthes

Retour haut de page