Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

Déclaration de Valérie Pécresse, à l'issue de la réunion du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche

[archive]

A l'issue de la réunion du C.N.E.S.E.R. (Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche), Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche a déclaré « Nous avons eu huit heures de concertation intenses et riches qui nous ont permis d'amender le texte.»

Communiqué - 1ère publication : 25.06.2007 - Mise à jour : 18.09.0007

«Une dizaine d'amendements ont été retenus qui permettent de réaffirmer l'engagement de l'Etat (contrat pluriannuel rendu obligatoire, rapport annuel du recteur sur le contrôle de légalité pour éviter les frais illégaux et son rôle d'accompagnateur de la réforme (les universités auront un délai d'un an pour mettre en place la nouvelle gouvernance, évaluation de l'application de cette loi dans trois ans pour identifier les universités qui se sont appropriés la réforme et celles qui ont du mal)".
Interrogée sur le vote du C.N.E.S.E.R., elle a déclaré « que ce vote est plus équilibré que ce qui était prévu ».

Par ailleurs, la ministre a aussi rappelé  que cette réforme est plus qu'une chance mais une nécessité. Les compétences seront données aux universités à conditions qu'elles soient volontaires et qu'elles aient les compétences pour les exercer et que l'Etat les y accompagne. Gérer le patrimoine immobilier et leur budget nécessitent des compétences pour les universités qui souhaitent les exercer et que l'Etat vérifiera avant de leur transférer. A terme, l'Etat souhaite que toutes les universités deviennent autonomes »

1ère publication : 25.06.2007 - Mise à jour : 18.09.0007
Retour haut de page