Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (I.G.A.E.N.R.)

Mission et organisation de l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (I.G.A.E.N.R.)

Visuel pour l'IGAENR

L'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (I.G.A.E.N.R.) est placée sous l'autorité des ministres de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et du ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche. Elle exerce des fonctions de contrôle, d'étude et d'évaluation, et formule des avis et propositions concernant le fonctionnement et l'efficacité du système d'enseignement et de recherche. Son programme de travail annuel est défini par les ministres dans une lettre de mission.

Article - 1.03.2012

 

Historique de l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche

 Les inspecteurs généraux sont créés en 1802, sous le nom d'inspecteurs généraux des études, au moment où Napoléon Bonaparte réorganise le système éducatif. Au nombre de trois, assistés de trois commissaires, les inspecteurs généraux sont chargés de l'établissement des lycées tout juste créés. Ils constituent, d'après le décret qui les institue, "la clef de voûte" du nouveau système scolaire. Six ans plus tard, leurs missions sont élargies et précisées par le décret du 17 mars 1808 qui organise l'Université impériale. Ils prennent alors le nom d'inspecteurs de l'Université, qu'ils garderont jusqu'au milieu du siècle, et leur nombre passe à 18. Ils ont, dès lors, vocation à inspecter tous les établissements scolaires qui dépendent de l'Université et leurs personnels, y compris ceux de l'enseignement supérieur jusqu'en 1888. Ce sera là leur mission essentielle jusque dans les années 60 du XXe siècle.

 

L'inspection générale évolue et se diversifie au gré des modifications du système éducatif. En 1882, est créé un corps d'inspectrices générales de l'enseignement maternel qui est une véritable reconnaissance de l'école maternelle et, en même temps, le premier pas vers une féminisation de la fonction. Ces inspectrices sont intégrées à l'inspection générale de l'enseignement primaire en 1955. En 1885, on instaure un inspecteur général de l'économat en réponse à une polyvalence des missions des inspecteurs généraux devenue écrasante. Cette création amorce une spécialisation d'une partie des inspecteurs dans le domaine administratif. En 1920 est fondée l'inspection générale des services administratifs, qui deviendra, en 1965, l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et, en 1999, l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (I.G.A.E.N.R.). Enfin, en 1920, des inspecteurs généraux de l'enseignement techniques sont établis et forment un corps à part entière jusqu'en 1960.

Missions de l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche

 

L'I.G.A.E.N.R. assure une mission permanente de contrôle, d'étude, d'information, de conseil et d'évaluation.

Elle a pour vocation d'observer et d'apprécier l'organisation et le fonctionnement du système éducatif à tous les niveaux d'enseignement, pour l'enseignement primaire, secondaire et supérieur. Elle en évalue l'efficacité et les performances, propose des mesures d'amélioration et assure le suivi de ses propositions. Elle fait connaître les innovations aux résultats positifs et signale les dysfonctionnements.

 

Elle intervient dans l'organisation et le fonctionnement des structures qui contribuent à la mise en place du service public de l'éducation et de la recherche. Elle est chargée du contrôle et de l'inspection de leurs personnels, en particulier dans les domaines administratif, financier, comptable et économique. Elle participe également au recrutement, à la formation et à l'évaluation des personnels.

Elle peut intervenir à la demande d'autres ministres, de collectivités territoriales, de gouvernements étrangers ou d'organisations internationales, si les ministres l'y autorisent, pour toutes missions entrant dans sa compétence.

Recrutement des inspecteurs généraux de l'administration et de la recherche

 L'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche comprend :

  • des inspecteurs de deuxième classe ;
  • des inspecteurs de première classe.

Les inspecteurs généraux de deuxième classe sont choisis parmi :

  • les administrateurs civils hors-classe ;
  • les secrétaires généraux d'université, d'académie ou d'établissements publics ;
  •  les secrétaires généraux d'administration ;
  •  les fonctionnaires de catégorie A.

Les inspecteurs généraux de première classe sont choisis, à raison de deux sur cinq, parmi :

  •  les directeurs généraux, directeurs, délégués, sous-directeurs et chefs de service d'administration centrale ;
  • les recteurs ;
  • divers hauts fonctionnaires.

Deux sur cinq proviennent de la deuxième classe par promotion. Un sur cinq est recruté "au tour extérieur".

Organisation en groupes territoriaux de l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche

 Chef du service

Les activités de l'I.G.A.E.N.R. sont coordonnées par un chef du service : il est nommé par les ministres parmi les inspecteurs généraux de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche pour une durée de cinq ans renouvelable. Il est assisté d'un adjoint.

Chef du service : Jean-Richard Cytermann

Adjointe au chef de service : Monique Ronzeau

Secrétariat : Malika Fontaine - Line Correia dos Santos

Tél. : 01 55 55 31 30

Groupes territoriaux

Les inspecteurs généraux de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche sont répartis en six groupes territoriaux qui couvrent trois à cinq académies en fonction de l'importance de celles-ci. Chacun est animé par un inspecteur général : le chef de groupe coordonne les activités du groupe et le suivi des missions ponctuelles du territoire concerné. Chaque académie a un correspondant académique au sein des groupes territoriaux.

Pôle assistance
Marie-Laure Bourgade : 01 55 55 31 34
Danièle Fécil : 01 55 55 78 33
Sabine Retour  :01 55 55 34 72

Groupe territorial Est

Chef de groupe :  Béatrice Cornier

Pascal-Raphaël Ambrogi
Corinne Baes-Honoré
Jocelyne Collet-Sassère
Claude Coquart
Jean-Yves de Longueau
Jean Deroche
Anne Giami
Rémy Gicquel
Stéphane Kesler
Astrid Kretchner
Marie-Odile Ott
Monique Raux
Philippe Santana
Hubert Schmidt
Alain Taupin

 

Groupe territorial Île-de-France 

Chef de groupe : Jean-François Cuisinier

Christian Bigaut
Martine Caffin-Ravier
Patrice Champion
Béatrice Cormier
Bénédicte Durand
Mireille Emaer
Marc Foucault
Rolland Jouve
Pierre Lussiana
Françoise Mallet
Eric Pimmel
Armand Renucci
Isabelle Roussel
Martine Saguet
Jean Delpech de Saint-Guilhem
Frédéric Wacheux

 

Groupe territorial Midi

Chef de groupe : Simone Christin

Philippe Bézagu
Françoise Boutet-Waiss
Patrice Bresson
Marc Buissart
Stéphane Elshoud
Marie-Claude Franchi
Didier Lacroix
Philippe Lhermet
Gérard Marchand
Françoise Monti
Marc Ollivier
François Paquis
Alain Plaud
Henry Pradeaux
Jean-Michel Quenet
Thierry Simon
Damien Verhaeghe

 

Groupe territorial Nord-Ouest 

Chef de groupe : Alain Perritaz

Pascal Aimé
Bernard Bétant
Jean-Pascal Bonhotal
Thierry Bossard
Amaury Fléges
Annie Galicher
Roger-François Gauthier
Jean-René Genty
Patrick Le Pivert
Evelyne Liouville
Laurent Mayet
Jean-François Raynal 
Christine Szymankiewicz 

 

Groupe territorial Ouest

Chef de groupe : Marc Foucault

Jean-Michel Alfandari
Patrick Allal
Ariane Azéma
Frédérique Cazajous
Sonia Dubourg-Lavroff
Maryelle Girardey-Maillard
Philippe Imbert
Marie-Cécile Laguette
Laura Ortusi
Philippe Perrey
Bernard Pouliquen
Marc Rolland
Joël Sallé

Groupe territorial Sud-Est

Chef de groupe : Jean-Charles Ringard

Anne Amar
Patrice Blémont
François Bonaccorsi
Martine Caraglio
Philippe Christmann
Dominique Frusta-Gissler
Christine Gavini-Chevet
Jacques Haudebourg
Sacha Kallenbach
Annaïck Loisel
Hervé Mecheri
Renaud Nattiez
Stéphane Pellet
Monique Ronzeau 
Philippe Sultan
Guy Waiss

Groupes transversaux

  • Enseignement supérieur et recherche sous la responsabilité de Pascal Aimé
  • Enseignement scolaire sous la responsabilité de Patrick Allal

Correspondants académiques de l'I.G.A.E.N.R.

L'I.G.A.E.N.R. joue un rôle important en académie à travers ses correspondants académiques chargés de relayer la politique éducative auprès des recteurs.

Groupe Est

Académie de Besançon : Monique Raux

Académie de Dijon : Hubert Schmidt

Académie de Nancy-Metz : Claude Coquart

Académie de Reims : Alain Taupin

Académie de Strasbourg : Jean Déroche

Groupe Ile de France

Académie de Créteil : Rolland Jouve et Pierre Lussiana

Académie de Paris : Françoise Mallet

Académie de Versailles : Martine Saguet et Jean-François Cuisinier

Groupe Midi

Académie de Bordeaux : Jean-Michel Quenet

Académie de Limoges : Brigitte Bruschini

Académie de Montpellier : Marie-Claude Franchi

Académie de Toulouse : Didier Lacroix

Groupe Nord-Ouest

Académie d'Amiens : Christine Szymankiewicz

Académie de Caen : Patrick Le Pivert

Académie de Lille : Alain Perritaz

Académie de Rouen : Annie Galicher

Groupe Ouest

Académie de Nantes : Bernard Pouliquen

Académie d'Orléans-Tours : Marc Rolland

Académie de Poitiers : Alain Plaud

Académie de Rennes : Jean-Michel Alfandari

Groupe Sud-Est

Académie d'Aix-Marseille : Jean-Charles Ringard

Académie de Clermont-Ferrand : Philippe Christmann

Académie de Corse : Christine Gavini-Chevet

Académie de Grenoble : Guy Waiss

Académie de Lyon : Annaïck Loisel

Académie de Nice : Patrice Blémont

Outre-mer

Académie de Guadeloupe : Simone Christin

Académie de Guyane : Stéphane Kesler

Académie de La Réunion : Hervé Mécheri

Académie de Martinique : Simone Christin

 

 

1ère publication : 1.03.2012 - Mise à jour : 21.10.2015

Rapport d'activité de l'I.G.A.E.N.R.

Rapport d'activité 2014 de l'I.G.A.E.N.R.

Charte de déontologie

Adoptée au mois de juillet 2012, la charte de l'I.G.A.E.N.R. formalise les principes déontologiques qu’elle applique dans la conduite de ses missions et de ses activités. Un collège de déontologie composé de trois personnes veille, aux côtés du chef du service de l’IG.A.E.N.R., à son respect.

Charte de déontologie de l'I.G.A.E.N.R.

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés