Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Discours

[ARCHIVES] Discours

Point presse : Fête de la Science 2004

[archive]
Discours - 1ère publication : 7.10.2004 - Mise à jour : 23.01.0008
François d'Aubert

La priorité donnée par le gouvernement à la Recherche française, se traduit notamment par un nouvel essor des relations entre sciences et société et une meilleure accessibilité pour tous à la culture scientifique et technique.
Organisée par le Ministère délégué à la Recherche, la Fête de la Science, évènement annuel majeur, renforce les échanges et les rencontres entre les chercheurs et le grand public. Elle constitue pour la France une vitrine de la recherche, de la science et des innovations qui se réalisent quotidiennement dans nos laboratoires.

Du lundi 11 au dimanche 17 octobre 2004, plus de 10 000 acteurs de la recherche et de la culture scientifique et technique s'investissent pour partager leur savoir et leur passion, pour sensibiliser et familiariser le public aux sciences et aux technologies, et enfin pour permettre à chacun de mieux appréhender les enjeux éthiques et socio-économiques de la recherche. C'est une occasion formidable de rencontres et d'échanges entre la communauté scientifique et le public.

Organismes de recherche, pôles scientifiques et technologiques, universités, grandes écoles, établissements scolaires, musées, maisons de la culture ou de la nature, centres de culture scientifique technique et industrielle... s'associent pour offrir des lieux de proximité permettant à chacun d'expérimenter les phénomènes scientifiques, de rencontrer des chercheurs, d'apprendre et de découvrir ce monde passionnant de la Recherche.

Toutes les sciences sont présentées, depuis les sciences et technologies de l'information, les sciences de la vie et de l'univers, en passant par les mathématiques et les sciences physiques ou encore les sciences de l'homme et de la société.

Pour cette édition 2004, j'ai souhaité que nous mettions l'accent plus particulièrement sur les thèmes suivants, qui répondent à des interrogations de notre société :
- la recherche pour la santé et les biotechnologies,
- le développement durable et la lutte contre l'effet de serre.

Dans chaque région, des opérations remarquables et inédites seront organisées pour la fête de la science.

Vous pourrez ainsi, à titre exceptionnel ce samedi 16 octobre, découvrir en Haute-Normandie le bassin d'essais des carènes "B600". Ce bassin de carénage, long de 600 mètres et construit en 1906 est une installation de recherche de pointe. Vous pourrez découvrir, avec les ingénieurs qui vous accompagneront, les cuves à houles, le générateur de houles irrégulières ou encore le projet sea angel qui étudie la faisabilité d'un navire capable de secourir les navires en perdition, notamment les pétroliers et chimiques. Il s'agit d'un lieu qui est à la fois l'héritier de l'un des plus anciens laboratoires d'hydrodynamique du monde et un concentré de haute technologie.

Toute la recherche Brestoise se rassemblera sur le site de l'IFREMER, pour fêter les 20 ans de l'institution : les chercheurs de l'Ifremer seront rejoints par ceux de l'université et des grandes écoles pour échanger avec le public sur les biotechnologies et le développement durable. Pour montrer la synergie de la recherche en région Bretagne, des échanges virtuels via Internet auront lieu avec la fête de la science à Rennes, Lannion et Lorient.

Une opération phare, montée autour du thème des "grands bâtisseurs", se tiendra toute la semaine à Millau. Vous y découvrirez notamment une exposition interactive sur les ponts et viaducs et pourrez discourir avec les ingénieurs et chercheurs du domaine, à l'origine du viaduc de Millau, qui sera inauguré en fin d'année. De nombreuses vocations de "bâtisseur" naîtront assurément parmi les jeunes qui visiteront cette manifestation.

La Fête de la Science, ce sont bien entendu aussi les emblématiques Villages des Sciences, à Paris et en province. Pendant trois jours, du vendredi 15 au dimanche 17 octobre 2004, le public peut découvrir au sein de ces Villages des Sciences de nombreux stands et animations ludiques, assister à des conférences et pièces de théâtre à caractère scientifique, ou encore débattre de sujets de science à la terrasse des "bars et cafés des sciences".

C'est ainsi que cette année la région Rhône-Alpes organise son village des sciences à Bron sur le site de l'INRETS sur le thème des transports. Le village des sciences Nord Pas-de-Calais sera organisé sur la grande place de Lille sur le thème de la santé et des biotechnologies. Montpellier nous construit un très grand village des sciences de 10 000 mètres carrés regroupant des ateliers de découvertes, des animations, conférences et films sur les thèmes de la santé et du développement durable, vus sous l'angle européen.

Ce sont enfin pas moins de 6 villages des sciences qui porteront haut les couleurs de la science au sein de la région Bourgogne.

J'espère, au travers de ces quelques exemples, vous avoir donné un aperçu du dynamisme des acteurs de la recherche dans nos régions quant il s'agit de se rassembler pour fêter la science.

A Paris aussi, nous organisons une opération "phare" : pour la première fois cette année, en partenariat avec le Sénat, le Village des Sciences de Paris se tient dans les jardins du Luxembourg. J'ai en effet souhaité permettre à un public encore plus large de s'ouvrir à la science en organisant ce village des sciences dans un lieu magnifique, ouvert et très fréquenté. Avec le village des sciences au Luxembourg, on peut véritablement dire que la science et la recherche seront présentées dans leur plus bel écrin.

Ensuite, pour marquer l'importance que nous attachons à la construction d'un véritable espace européen de la recherche, nous accueillons cette année sur le Village des sciences quelques-uns de nos partenaires au sein des grands programmes européens de recherche : les Pays-Bas qui assurent la présidence de l'Union européenne, la Grande-Bretagne pour célébrer l'Entente cordiale, la Pologne dans le cadre de la saison polonaise en France (" Nova Polska ") et la République fédérale d'Allemagne déjà présente sur le site l'an passé.

Cette année également pour la première fois, Lire en Fête, organisé par le Ministère de la Culture, et la Fête de la Science s'associent les 15, 16 et 17 octobre et présentent des manifestations communes mettant à l'honneur les ouvrages à caractère scientifique et technique.

Après la Fête de l'Internet, consacrée cette année à l'Internet scientifique, après les Journées européennes du patrimoine, dont le thème était "Patrimoine, sciences et techniques", l'édition 2004 de la Fête de la Science confirme que la science et la recherche sont à l'honneur.

En 2005, elles resteront au premier rang des priorités du gouvernement avec l'élaboration, dans la concertation, d'une loi d'orientation et de programmation qui a pour ambition de rendre plus efficace notre système de recherche et de l'adapter au nouvel environnement scientifique et technologique. Au-delà des réformes nécessaires de notre système de recherche et d'innovation, je suis convaincu que les échanges entre chercheurs, enseignants et publics de tous âges sont essentiels pour faire comprendre, accepter et aimer la science, et ses enjeux cruciaux pour notre avenir.

La science représente une partie essentielle de notre culture. Entre rêves de voyages spatiaux, appropriation de l'infiniment petit avec les nanotechnologies, ouverture instantanée au monde par l'Internet, chance de vivre dans de meilleures conditions que nos ancêtres grâce aux biotechnologies, découverte de nouvelles sources d'énergie pérennes et propres, la science continue et continuera à faire rêver nos concitoyens encore longtemps.

Alors fêtons tous ensemble la science, la recherche et l'innovation !
Seul le discours prononcé fait foi

 Voir aussi la page "Lancement de la Fête de la Science"
 Site Fête de la Science et consultation des manifestations

1ère publication : 7.10.2004 - Mise à jour : 23.01.0008
Retour haut de page