Accueil >  Innovation >  Appui aux entreprises innovantes >  Concours d'innovation i-Lab

Concours d'innovation i-Lab

Pourquoi se porter candidat au concours i-Lab ?

Le concours i-Lab est devenu au fil des années un des axes forts de la politique du ministère en matière de soutien à l'innovation par la création d'entreprises de technologies innovantes. C’est un dispositif unique au niveau européen (en termes de montants et de modalités) qui, en intervenant en subvention lors de la création de l'entreprise, le met au rang de 1er Fonds d'amorçage en France. Le montant d’aide distribué par projet peut s’élever à 600 000 euros maximum. En 20 ans, le ministère a mobilisé plus de 430 millions d’euros pour financer les programmes d’innovation des projets lauréats.

Article - Publication : 13.12.2018

Intérêt pour les porteurs de projet

Preuve du dynamisme de la recherche française, mais aussi de sa créativité et de ses capacités d'innovation, le concours est devenu un point de passage privilégié pour les porteurs de projets de technologies innovantes.

La rigueur des critères de sélection et la réputation d'excellence du concours offrent aujourd'hui à ses lauréats, en crédibilisant leur projet, un label précieux pour la suite.

L’attractivité du concours repose tant sur l'importance de l'aide financière accordée aux projets que sur l'accompagnement qu'il apporte aux entrepreneurs pour démarrer et développer leur activité. Cet accompagnement se concrétise par des offres de formation à l'entrepreneuriat, la constitution d’une communauté des lauréats, un accès facilité aux organismes de conseil et de financement, et une visibilité accrue auprès des financeurs publics et privés.


Qui peut concourir ?

Tous les porteurs de projets peuvent concourir, quelles que soient leur nationalité et leur situation (étudiant, salarié du public ou privé, demandeur d'emploi...) à condition que l’entreprise issue de leur projet soit créée sur le territoire français.

Pour l’édition 2019, sont également éligibles les entreprises créées depuis 1er décembre 2016.

Les lauréats "en émergence" des éditions précédentes du concours, les lauréats du prix PEPITE-Tremplin pour l’Entrepreneuriat Etudiant et les lauréats d'une Bourse French Tech "émergence" bénéficient de conditions privilégiées d’éligibilité.

Pour quel projet ?

Les projets dont la faisabilité technique, économique et juridique est établie et se situant juste en amont de la création de l’entreprise. Les projets dont la preuve de concept n’a pas encore été établie peuvent postuler à une Bourse French Tech "Emergence", dispositif de Bpifrance suivi par le ministère.


Pour gagner quoi ?

Les lauréats recevront une subvention d'un montant maximum de 6000 000 euros versée à l’entreprise qu'ils auront créée. Cette subvention financera jusqu'à 60 % du programme d'innovation de l’entreprise.

Chacun des lauréats pourra bénéficier d'un programme d'accompagnement incluant : 

  • une journée de sensibilisation aux grands sujets clés de la création d’entreprise innovante lors de la journée "Forum premiers contacts" organisée par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en partenariat avec Bpifrance Financement et Bpifrance Investissement,
  • un programme de formation conçu pour les lauréats et co-organisé avec nos partenaires de l’édition 2019,
  • un accès privilégié aux programmes d’accompagnement et aux événements co-organisés avec nos partenaires de l’édition 2019.

Comment participer ?

L’ouverture des candidatures commence en décembre de l'année précédente du concours et les candidats ont alors environ dix semaines pour adresser leur dossier de participation .

Pour l’édition 2019 :

Date d’ouverture de dépôt des dossiers : 17 décembre 2018
Date de clôture : 26 février 2019 à 12 heures (midi), heure française de métropole.

Les candidats doivent s’inscrire exclusivement en ligne sur une plateforme spécifique de Bpifrance en remplissant le dossier de candidature dématérialisé et en y déposant les pièces jointes demandées.

Publication : 13.12.2018

Retour sur les 20 ans d'i-Lab

Retour haut de page