Accueil >  Innovation >  Recherche partenariale publique/privée >  Conventions industrielles de formation par la recherche (CIFRE)

Conventions industrielles de formation par la recherche (CIFRE)

Les CIFRE

Renforcer les échanges entre les laboratoires de recherche publique et les milieux socio-économiques, favoriser l'emploi des docteurs dans les entreprises et contribuer au processus d'innovation des entreprises françaises, telle est la vocation du dispositif des conventions industrielles de formation par la recherche (Cifre), financé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. 1 350 nouvelles conventions ont été signées en 2012.

Article - 1.02.2016

Le dispositif Cifre

Le dispositif Cifre permet à l'entreprise de bénéficier d'une aide financière pour recruter un jeune doctorant dont les travaux de recherche, encadrés par un laboratoire public de recherche, conduiront à la soutenance d'une thèse (fiche pratique : CIFRE, comment en bénéficier ?).

Les Cifre associent trois partenaires :

  • une entreprise*, qui confie à un doctorant un travail de recherche objet de sa thèse ;
  • un laboratoire de recherche, extérieur à l'entreprise, qui assure l'encadrement scientifique du doctorant ;
  • un doctorant, titulaire d'un diplôme conférant le grade de master.

L'entreprise recrute en C.D.I. ou C.D.D. de 3 ans un jeune diplômé de grade master, avec un salaire brut minimum annuel de 23 484 euros (1 957 euros/mois), et lui confie un projet de recherche objet de sa thèse. Elle reçoit pendant 3 ans de l'Association nationale de la recherche et de la technologie (A.N.R.T.), au nom de l'Etat, une subvention annuelle de 14 000 euros. Un contrat de collaboration est établi entre l'entreprise et le laboratoire spécifiant les conditions de déroulement des recherches et les clauses de propriété des résultats obtenus par le doctorant.

Le dispositif Cifre est garant d'un bon déroulement de la thèse (93% des doctorants, toutes disciplines confondues, soutiennent leur thèse) dans de bonnes conditions financières pour le doctorant.

Depuis 1981, le dispositif Cifre a accompagné la soutenance de plus de 17 000 thèses. Il a associé 7 500 entreprises et 4 000 équipes de recherche dans de très nombreux secteurs d'activité et domaines scientifiques.

* : Depuis 2006, une association, une collectivité territoriale ou une chambre consulaire agissant dans le cadre d’une action publique et sociétale est éligible au dispositif.
Pour toute demande de Cifre consulter le site de l'A.N.R.T.

L'évolution du nombre de Cifre

Les demandes de Cifre ont connu une croissance continue et un doublement en une décennie, leur nombre se stabilise à partir de 2010.

En 2012, 1 350 nouvelles Cifre ont été financées par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Les Cifre représentent près de 11 % des doctorants bénéficiant d'un financement..

Evoluton du nombre de Cifre allouées par an 

La répartition par taille des entreprises

En 2012, les 1 350 nouvelles Cifre ont été allouées à 770 structures différentes, dont 60% n'ont jamais eu de Cifre ou pas depuis 5 ans. Le taux de renouvellement des structures employeur manifeste une bonne dynamique du dispositif.

Les grandes entreprises, représentant 19% des structures employeurs, recrutent la moitié des nouveaux doctorants Cifre.

L'autre moitié des conventions est conclue avec des P.M.E. et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) qui représentent respectivement 60 % et 13 % des structures employeurs. Les P.M.E. bénéficiaires sont majoritairement des entreprises de moins de 50 personnes.

Part du nombre de cifre acceptées en 2012 par type de structures d'embauche

La répartition sectorielle des entreprises

Le dispositif Cifre recouvre tous les secteurs d'activité des entreprises.

Grands secteurs d'acivité des entreprises bénéficiaires de cifre en 2012 

La répartition par domaine de recherche

En 2012, les 1 350 nouvelles Cifre ont associé 827 laboratoires de recherche publique distincts.
Les projets de recherche relèvent principalement de deux domaines scientifiques : les S.T.I.C. et les Sciences pour l'ingénieur, soit 42 % du total des Cifre.

Les Sciences humaines et sociales représentent près d'un quart des Cifre.

Bien que seuls 6 % des projets de recherche en 2012 relèvent directement du domaine de la Santé, le taux de conventions touchant le domaine de Biologie-Santé sur la période 2004-2012 est de 12 %.

Discipline scientifique du sujet pour les CIFRE acceptées en 2012

La répartition géographique

Les Cifre sont présentes dans presque toutes les régions françaises. La région Ile-de-France concentre 45% des entreprises bénéficiaires de nouvelles Cifre. Viennent ensuite Rhône-Alpes 16%, PACA 6,5% Midi-Pyrénées 4%.

La répartition géographique des laboratoires suit les mêmes tropismes que celle des entreprises mais de façon plus atténuée. 

Nombre de Cifre par région en 2012

La caractérisation des doctorants

En 2012, les nouveaux doctorants Cifre, âgés de 26 ans en moyenne, ont fréquemment suivi une double formation : 80% ont un master recherche, 46 % sont titulaires d'un diplôme d'ingénieur.

35 % des doctorants sont des femmes, soit une proportion inférieure à celle observée dans l'effectif global des doctorants (48 % en 2011-2012) mais supérieure à celle observée parmi les chercheurs en entreprise (20 %), et 24 % sont de nationalité étrangère.

Le salaire brut annuel moyen d'embauche d'un doctorant Cifre en 2012 est de 28 000 euros.

L'insertion professionnelle des docteurs Cifre

Le dispositif Cifre contribue à l'emploi des docteurs dans les entreprises, grandes ou petites. En effet, 2/3 des docteurs Cifre intègrent le secteur privé.

Les docteurs Cifre accèdent facilement à l'emploi : 96 % en 1 an au plus et 76 % en moins de trois mois. Plus de 60 % des docteurs Cifre sont en E.D.I. (emploi à durée indéterminée : C.D.I. et fonctionnaires) un an après la soutenance.

 

L'éligibilité au CIR

Les dépenses engendrées par une Cifre sont éligibles au crédit d'impôt recherche (CIR), déduction faite de la subvention obtenue (fiche pratique : éligibilité au CIR).

Par ailleurs, les dépenses engendrées par la collaboration avec le laboratoire de recherche publique peuvent également être éligibles au CIR selon les critères généraux d'éligibilité des activités de R&D.

En cas de recrutement en C.D.I. dans l'entreprise à l'issue de sa thèse, le doctorant peut faire bénéficier son employeur du statut particulier de jeune docteur dans le calcul du CIR.

Les Cifre-Brésil

A la suite de l'accord signé en février 2013 avec le Conseil national pour le développement de la recherche du Brésil (CNPq) et l'A.N.R.T., le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a ouvert le dispositif Cifre à une coopération avec le Brésil pour le financement d'études doctorales en France.

Dès 2013, 10 Cifre, financées par le CNPq, puis jusqu'à 30 Cifre par an, permettront à des étudiants brésiliens de faire leur doctorat en France dans un contexte de recherche partenariale. Cet accord s'inscrit dans le cadre du programme Science sans frontières mis en place par le gouvernement fédéral du Brésil.

Le principe et les conditions d'octroi sont identiques à ceux du dispositif Cifre, géré par l'A.N.R.T., partenaire du nouveau programme.

Fiche Cifre-Brésil

Publication : 1.02.2016

Chiffres clés

1383

nouvelles Cifre en 2015

Depuis leur création :

  • 8 500 entreprises, plus de 4 000 laboratoires
  • et 25 400 doctorants formés autour de projets de recherche
  • Présentes dans toutes les régions de France, elles couvrent tous les secteurs d'activités et sont conclues tant avec les grandes entreprises qu'avec les P.M.E. et ETI (entreprises de taille intermédiaires). La moitié des structures bénéficiaires est renouvelée chaque année
  • un taux de soutenance de thèse de 90% toutes disciplines confondues
  • 96% des docteurs Cifre accèdent à l'emploi en moins d'un an, 70% en moins de 3 mois

Nouveauté : les CIFRE Brésil

Les Cifre Brésil permettent à des étudiants brésiliens de réaliser leur doctorat en France, pour une durée de 36 mois.

Cifre Brésil

En savoir + sur les CIFRE

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés