Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Discours

[ARCHIVES] Discours

Lancement du projet de pôle technologique Mov'éo Tec

[archive]

Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a participé au lancement du projet de pôle technologique Mov'éo Tec, qui est partie intégrante du pôle compétitivité Movéo, installé sur le site de Satory, à Versailles. Ce projet est notamment financé par une fondation partenariale portée par l'université de Versailles Saint-Quentin. D'ici 2010, Mov'éo Tec devrait rassembler 2000 personnes dont plus de la moitié d'étudiants, 20 partenaires industriels et 10 établissements de recherche et d'enseignement. Ce projet montre que la recherche et l'innovation sont un moteur pour la dynamique territoriale.

 

Discours - 1ère publication : 24.09.2008 - Mise à jour : 24.09.0008
Valérie Pécresse

Allocution à l'occasion de la plantation du premier arbre du « Hall B » de l'INRETS (Satory)


Monsieur le Président (Jacques LACAMBRE),
Madame la Présidente (Sylvie FAUCHEUX),
Monsieur le Directeur général (Guy BOUGEOIS),
Monsieur le Président du Conseil général (Pierre BEDIER),
Monsieur le Maire (François de MAZIERES),
Mesdames et messieurs,
Chers amis,

C'est une joie pour moi d'être parmi vous aujourd'hui pour le lancement du pôle Mov'éoTec, et pour sa concrétisation, avec la plantation du premier arbre du nouveau Hall B de l'Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité, ici, à Satory. Vous le savez, ce quartier m'est très cher. J'ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir comme députée, et suis heureuse de revenir ici en tant que ministre de la recherche.

Ce geste symbolique du premier arbre est à l'image des travaux de l'ensemble de la filière de recherche dans le domaine des transports, et en particulier de l'INRETS pour développer de nouvelles technologies, de nouveaux modes de transports, de nouveaux modes de vie, pour diminuer l'impact de l'activité humaine sur l'environnement.

Le carrefour du PREDIT en mai dernier a bien montré l'effort des scientifiques en ce sens. Ceux-ci n'ont pas attendu le Grenelle de l'environnement pour s'engager pleinement dans la protection de l'environnement. Déjà, dans l'exercice 2002-2007 du PREDIT, la mobilité durable des personnes et des biens et la lutte contre l'effet de serre étaient deux des trois objectifs fondamentaux.

A ces objectifs s'ajoutaient la thématique de la sécurité des systèmes de transport, et c'est aussi un de vos sujets centraux, ici, à Satory. Avec le Laboratoire sur les interactions véhicules-infrastructures-conducteurs, le LIVIC, vous êtes à la convergence entre toutes les disciplines, de l'électronique aux sciences cognitives, en passant par la physique des matériaux et la physiologie.

Vos recherches sont fondamentales car elles permettent chaque année de sauver de nombreuses vies humaines. Et je pense en particulier aux systèmes d'assistance à la conduite que vous développez et qui sont basés sur une meilleure coopération entre le conducteur, le véhicule et les infrastructures.

Mais ces efforts de recherche et développement seraient incomplets s'ils n'étaient incorporés dans les véhicules que nous conduisons tous chaque jour. Et c'est là tout l'intérêt du pôle Mov'éoTec, qui s'intègre dans une double dynamique, industrielle et scientifique.

***

Dynamique industrielle avec le pôle de compétitivité à vocation mondiale Movéo, Monsieur le Président (Jacques LACAMBRE), qui rassemble les constructeurs automobiles et les équipementiers, mais aussi les fournisseurs de solutions, d'électronique embarquée et de logiciels, maillons indispensables pour le développement des véhicules aujourd'hui.

C'est ainsi que Mov'éotec réunit en son sein trois centre de ressources et de compétences qui feront de Satory un centre qui rayonnera partout en France et en Europe.

La « mécatronique », tout d'abord, cette science à l'interface de la mécanique et de l'électronique embarquée, qui permettra demain d'optimiser encore les moteurs et les véhicules, diminuant ainsi leur encombrement, leur impact environnemental, leur coût, et leur risque de défaillance.

Mov'éoTec, ce sera aussi un pôle de recherche avancé sur la perception et les télécommunications avancées, avec des simulateurs de plateforme numérique, des bancs d'essais et une piste adaptée en plein air.

Mov'éoTec, héberge enfin le centre de ressources et d'innovation « mobilité handicap », le CEREMH, un pôle spécialisé dans l'accès à la mobilité pour ceux qui ont été frappés par les difficultés de la vie. Je suis très attachée à ce volet de votre projet, qui met clairement la recherche et l'innovation au service de l'amélioration de la vie au quotidien de l'ensemble de nos concitoyens, en particulier des plus défavorisés, personnes handicapés, accidentés de la route ou victimes de maladies.

Mov'éoTec devrait alors rassembler, d'ici 2010, 2 000 personnes dont 1 100 étudiants, 20 partenaires industriels et 10 établissements de recherche et d'enseignement. C'est dire si l'investissement de 161 M€ qui se concrétise aujourd'hui est particulièrement important pour le site de Satory.

Avec le départ des militaires et déjà depuis de nombreuses années, ce sont en effet des dizaines de milliers de mètres carré qui sont devenus disponibles et qui doivent être maintenant réaménagés. Résidences étudiantes, pépinières d'entreprises, laboratoires de recherche, voilà des projets qui redynamiseront cette zone du Sud de Versailles.

Et même si votre pôle est axé sur la recherche dans les transports individuels, je suis sûre que les transports en commun suivront et que l'engagement des collectivités locales accompagnera l'élan que vous donnez ici à Satory.

Déjà, Monsieur le Président du Conseil général (Pierre BEDIER), vous proposez une aide du département de 21 M€ au projet ! Vous montrez ainsi que le département des Yvelines est moteur pour le développement économique de notre région.

De votre côté, Madame la Présidente (Sylvie FAUCHEUX), vous avez engagé l'Université de Versailles-Saint-Quentin dans la création d'une fondation de recherche partenariale. Vous mettez donc à profit les outils créés avec la loi sur les libertés et les responsabilités des universités que j'ai portée il y a un peu plus d'un an maintenant et qui voit aujourd'hui ses applications concrètes.

Avec cette fondation, vous ancrez des relations durables entre l'université, les organismes de recherche, et leurs partenaires privées, en particulier Renault, Valéo, Stmicroelectronics et Thales. Avec cette fondation partenariale basée dans votre établissement, vous mettez aussi l'université au cœur de la dynamique de recherche du pôle Mov'éoTec, et je tenais à vous en féliciter tout particulièrement.

***

Mesdames et Messieurs, Mov'éoTec est donc un projet de rencontre entre recherche scientifique et industrie. C'est dans ce type de pôle que le continuum qui va de la recherche la plus fondamentale à l'innovation prend réellement son sens. C'est par ce type d'initiatives que notre société lance les défis scientifiques que nos chercheurs doivent relever.

Cette relation entre recherche, société et industrie, je veux aussi la faire vivre au niveau national. C'est pourquoi, sous l'autorité du Président de la République, j'ai lancé un grand exercice de prospective qui aboutira à la définition d'une réelle stratégie nationale de recherche et d'innovation.

Car, pour faire face à la compétition mondiale de l'intelligence, il nous faut un cap clair et le suivre avec constance. Les chercheurs ont en effet besoin d'une stabilité dans les priorités qui leur sont fixées et leurs travaux s'organisent sur dix à quinze ans.

Il nous faut aussi coordonner nos efforts autour de priorités bien définies, car c'est en favorisant la compétition éclairée et non pas le cloisonnement stérile entre équipes de recherches, que notre recherche sera plus dynamique, plus efficiente et plus réactive.

Déjà, la réforme de l'autonomie des universités et la réorganisation du CNRS et de l'INSERM en instituts répondent de cette logique : elles permettront à la communauté scientifique de mieux définir ses priorités pour attribuer les moyens aux différents laboratoires et de faire davantage de prospective, à l'image de ce qui se fait déjà aujourd'hui en physique des particules.

Mais quels que soient les efforts réalisés par les scientifiques, la responsabilité des décideurs politiques est essentielle pour mettre en cohérence l'ensemble, s'assurer de l'adéquation de l'effort de recherche avec les attentes de nos concitoyens, et optimiser le système pour que l'argent public soit dépensé de la meilleure manière possible.

De nombreux grands pays de recherche nous ont précédés dans cette démarche, comme l'Allemagne avec la « Hightechstrategie für Deutschland » ou encore le Japon qui organise, depuis 1996, une concertation nationale sur ses priorités de recherche tous les cinq ans.

Car c'est bien à l'issue d'une large concertation qu'une stratégie nationale peut être définie, une concertation qui doit faire toute sa place tout d'abord aux scientifiques, bien sûr, mais aussi aux représentants des associations « porteurs d'enjeux » et du monde économique, qui pourront ainsi faire entendre la voix de la société française et exprimer avec la plus grande liberté ses attentes, ses besoins ou ses craintes.

***

Mesdames et messieurs, Mov'éoTec est donc un lieu privilégié de rencontre entre science, société et entreprises. Mais ce pôle s'intègre aussi dans un contexte scientifique particulier, d'ampleur internationale, un projet qui me tient très à cœur, le projet du plateau de Saclay.

Madame la Présidente (Sylvie FAUCHEUX), vous vous êtes engagée avec vos partenaires scientifiques du Sud parisien pour définir une cité scientifique du futur, ouverte aux partenariats industriels, et basée sur l'excellence.

Avec ses deux R.T.R.A, Triangle de la physique et Digiteo, avec ses pôles de compétitivité, System@tic, Medicen, Astech, Finance Innovation et Movéo, avec son centre de calcul intensif Jacques-Louis LIONS, et avec ses infrastructures de recherche de niveau mondial comme Soleil et Neurospin, ce pôle scientifique se devait d'être sélectionné par l'opération Campus.

C'est donc autour d'un projet commun qui rassemble tous les acteurs du plateau, c'est-à-dire 21 établissements de recherche et d'enseignement supérieur, que l'Etat et les collectivités locales s'engageront sur des projets inédits.

Logements étudiants agréables à vivre, bâtiments à haute qualité environnementale, mise en valeur des espace naturels, réseaux denses de transports en commun, structures communes de valorisation de la recherche, incubateurs d'entreprises innovantes, tout sera étudié pour que l'opération d'intérêt national de Saclay, à cheval sur les Yvelines et sur l'Essonne, soit une vitrine pour la recherche et l'innovation française auprès de nos partenaires internationaux.

***

Mesdames et messieurs, c'est dans ce contexte particulièrement favorable que Mov'éoTec se construit ; je suis alors sûre de la qualité des travaux qui y seront menés et vous souhaite qu'ils soient couronnés de succès.

Je vous remercie.

1ère publication : 24.09.2008 - Mise à jour : 24.09.0008

contact

Contact presse

Retour haut de page