Les métiers de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Maîtres de conférences

Article - Publication : 28.05.2018

Missions

Les enseignants-chercheurs - maîtres de conférences et professeurs des universités - ont la double mission d'assurer le développement de la recherche fondamentale et appliquée et de transmettre aux étudiants les connaissances qui en sont issues.

Les maîtres de conférences sont des fonctionnaires titulaires nommés dans un établissement public d'enseignement supérieur et de recherche.


Concours

Dès l'obtention du doctorat, l'étudiant doit d'abord être qualifié aux fonctions de maître de conférences par une section du Conseil national des universités (C.N.U.). Une fois la qualification obtenue, il peut se présenter aux concours de recrutement ouverts par emploi dans chaque établissement public d'enseignement supérieur et de recherche.

Première étape : l'inscription sur la liste nationale de qualification.
Pour être candidat à cette inscription, l'une des conditions suivantes doit être remplie :

  • être titulaire d'un doctorat ou d'un diplôme équivalent ;
  • justifier de 3 années d'activité professionnelle effective au cours des six années précédentes à l'exclusion des activités d'enseignant ou de chercheur ;
  • être enseignant associé à temps plein ;
  • être détaché dans le corps des maîtres de conférences ;
  • appartenir au corps de chargé de recherche ou à un corps de chercheur.

Les conditions et la forme de la demande d'inscription sur la liste de qualification sont précisées dans l'arrêté du 05 juillet 2017 (ESRH1719389A)

Le dossier de candidature comprend notamment une description des activités dans l'enseignement, la recherche, l'administration ou d’autres responsabilités collectives et présente trois exemplaires de ses travaux, ouvrages et articles. Il est examiné par la section du C.N.U. compétente pour la discipline. Il peut éventuellement être effectué une demande d'inscription auprès de plusieurs sections du C.N.U.

 

A noter : sont dispensées de la qualification les personnes répondant aux conditions cumulatives suivantes :

  • exerçant ou ayant exercé depuis moins de 18 mois une fonction d’enseignant-chercheur d’un niveau équivalent à celui d’un maître de conférences ;

  • dans un établissement d’enseignement supérieur étranger.

 

Seconde étape : les concours par établissement
Les concours sont ouverts dans les universités, instituts ou écoles, en fonction du ou des postes à pourvoir.
Quatre types de concours sont proposés :

  • le premier est ouvert aux titulaires d'un doctorat ou d'un diplôme équivalent ;
  • le deuxième est réservé :
    - aux enseignants titulaires du second degré en fonction dans l'enseignement supérieur depuis au moins 3 ans au 1er janvier de l’année du concours et titulaires d'un doctorat,
    - aux pensionnaires ou anciens pensionnaires d'écoles françaises à l'étranger et titulaires d'un doctorat ;
  •  le troisième est réservé :
    - aux candidats comptant, au 1er janvier de l'année du concours, au moins  4 années d'activité professionnelle effective au cours des 7 années précédentes, à l'exclusion des activités d'enseignant ou de chercheur,
    - aux enseignants associés à temps plein.
  • le quatrième est réservé aux enseignants titulaires de l'École nationale supérieure d'arts et métiers (ENSAM) exerçant leurs fonctions en cette qualité depuis au moins 3 ans au 1er janvier de l’année du concours et titulaires d'un doctorat.

 

Déroulement des concours

Les conditions et les modalités du dépôt des candidatures sont précisées dans des arrêtés publiés au Journal officiel.
Les candidatures sont appréciées par les instances compétentes des établissements.

Carrière et rémunération

Le corps des maîtres de conférence comporte deux classes ("grades") :

  • une classe normale qui comprend 9 échelons ;
  • une hors-classe qui comprend 6 échelons et un échelon exceptionnel.

 

Comme pour tout fonctionnaire, la rémunération principale d'un maître de conférence augmente périodiquement au fur et à mesure qu'il gravit les échelons à l'intérieur de son grade : à chaque échelon correspond en effet un indice qui détermine le montant de la rémunération principale.

 

La rémunération mensuelle est composée d'un traitement de base auquel s'ajoutent diverses indemnités.

 

traitement brut

maîtres de conférences (MCF)

début de carrière

2 169.62 €

après 2 ans

2 436.73 €

dernier échelon de la classe normale

3 865.97 €

dernier échelon de la hors classe

4 976.55 €

 

Le traitement de maître de conférences évolue au cours de sa carrière par le jeu du passage d'une classe à une autre, chaque classe comprenant des échelons. Le passage d'une classe à l'autre a lieu au choix. En revanche, l'avancement d'échelon se fait automatiquement, à l'ancienneté, sauf pour l’échelon exceptionnel de la hors-classe pour lequel l’avancement a lieu au choix. Des bonifications d'ancienneté peuvent être accordées aux maîtres de conférences qui s'engagent dans une démarche de mobilité.

Publication : 28.05.2018

Pages à consulter

Pour toute information sur les concours : calendrier, textes officiels, statistiques, etc.
consulter la rubrique enseignant-chercheur

liste et coordonnées des universités

Sites à consulter

Le site de la fonction publique donne des informations (calendrier, statut, etc.) sur les concours de la fonction publique de l'État (personnels des ministères, des établissements publics nationaux et des établissements publics locaux d'enseignement) ainsi que sur les concours de la Ville de Paris.

Le site de la conférence des présidents d'universités (C.P.U.), la maison des universités

La Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d'Ingénieurs, (C.D.E.F.I.) regroupe les 128 écoles publiques d'ingénieurs du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

 

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :