Accueil >  Ressources humaines >  Concours, emploi et carrières  >  Ingénieurs et personnels techniques de recherche et de formation I.T.R.F. >  Concours et recrutements des Ingénieurs et personnels Techniques de Recherche et de Formation >  Les concours et autres recrutements I.T.R.F.

Les concours et autres recrutements I.T.R.F.

Les concours I.T.R.F. externes et internes de catégorie B

Les candidats trouveront dans cette page : les conditions générales d'accès aux concours I.T.R.F. externes et internes de catégorie B, la liste des diplômes permettant de s'inscrire aux concours externes, l’ancienneté de service requise  permettant de s'inscrire aux concours internes de catégorie B et diverses informations concernant la carrière des techniciens de recherche et de formation.

Article - Publication : 13.02.2019

 

Les concours I.T.R.F. de catégorie B

Les concours d'accès aux corps de recherche et de formation de catégorie B sont organisés :

  • par branches d'activité professionnelles (B.A.P.) ;
  • par emploi type ;
  • et par académie.

Les lauréats sont affectés, dans l’académie au titre de laquelle le concours a été organisé, sur les emplois ouverts à ce concours suivant l'ordre de classement de la liste principale établie par le jury.

Ces affectations prennent en compte, autant que possible, les vœux exprimés par les candidats.

Le candidat qui refuse l'affectation qui lui est proposée, perd le bénéfice du concours auquel il s'est présenté.

Concours externes

Conditions d'admission à concourir

Conditions générales d'accès aux concours de la catégorie B

Pour être en mesure de participer aux concours de catégorie B, il faut :

  • Posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un autre État membre de la Communauté européenne ou partie à l'espace économique européen ;
  • Jouir de ses droits civiques et ne pas avoir subi de condamnations incompatibles avec l'exercice des fonctions ;
  • Se trouver en position régulière au regard du code du service national ;
  • Remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction ;
  • Remplir les conditions de diplôme prévues par les statuts, sauf pour les mères ou pères d'au moins trois enfants ;
  • Pas de limite d'âge.

Conditions de diplôme

Accès au corps des techniciens de recherche et de formation de classe supérieure 

Les concours externes de technicien de recherche et de formation de classe supérieure sont ouverts aux candidats titulaires de l'un des diplômes suivants : diplômes et titres classés au moins au niveau III (D.U.T., B.T.S., D.E.U.G., D.E.U.S.T., ...).

Accès au corps des techniciens de recherche et de formation de classe normale

Les concours externes de technicien de recherche et de formation de classe normale sont ouverts aux candidats titulaires de l'un des diplômes suivants : diplômes et titres classés au moins au niveau IV (baccalauréat général, technologique ou professionnel, brevet de technicien, ...).

Les candidats non titulaires d'un des titres ou diplômes requis peuvent demander une équivalence au titre de leur expérience professionnelle. La demande d'équivalence à remplir est fournie avec le dossier de candidature.

Sont exemptés de la condition de diplôme :

  • Les pères et mères ayant effectivement élevé ou élevant au moins trois enfants. Ils doivent joindre à leur dossier d'inscription une photocopie du livret de famille de l’ensemble des pages concernant les parents et les enfants. Dans le cas des familles recomposées, toutes les pièces permettant d’apprécier la situation doivent être fournies (jugement confiant la garde d’enfants, justificatifs d’octroi de prestations familiales, avis d’imposition...). Il n’est pas nécessaire qu’il y ait un lien de filiation entre le candidat et les 3 enfants.
  • Les sportifs de haut niveau. Ils doivent joindre une attestation délivrée par le ministre des sports spécifiant leur inscription sur la liste ministérielle des sportifs de haut niveau en cours de validité à la date de la première épreuve du concours.

Épreuves des concours externes d'accès aux emplois de technicien de recherche et de formation de classe supérieure

Épreuves d'admissibilité

L'épreuve d'admissibilité est une épreuve écrite qui consiste :

  • Soit en la rédaction, à partir d’un dossier technique sur un sujet relevant de l’emploi type correspondant à l’emploi à pourvoir, d’une note comportant l’analyse du problème posé et la présentation argumentée des propositions formulées en réponse à celui-ci,
  • Soit dans le traitement de questions et la résolution de cas pratiques et d’exercices relevant de l’emploi type correspondant à l’emploi à pourvoir.

Cette épreuve est destinée à permettre de vérifier chez les candidats les connaissances requises pour l’exercice de l’emploi postulé ainsi que la capacité à remplir les fonctions de technicien de recherche et de formation de classe supérieure.

Sa durée est de 3 heures. Son coefficient est de 3.

Épreuves d'admission

La phase d'admission consiste en un entretien individuel avec le jury.

Pour conduire cet entretien qui débute par un exposé du candidat sur son parcours et son expérience professionnelle, le jury dispose d'un curriculum vitae et d'une lettre de motivation établis par le candidat dans le délai fixé par l'arrêté portant ouverture du concours et conformément au modèle disponible sur le site internet du ministère de l'enseignement supérieur dédié aux inscriptions.

Cet entretien doit permettre d'évaluer les qualités de réflexion et les connaissances des candidats ainsi que leur aptitude à exercer les fonctions postulées.

Sa durée est fixée à vingt-cinq minutes, dont cinq minutes au maximum pour l'exposé du candidat. Elle est affectée du coefficient 5.

Selon l'emploi type dont relèvent le ou les emplois à pourvoir, le jury peut prévoir que cette épreuve comporte, en plus de l'audition, la réalisation préalable en sa présence d'un travail ou exercice pratique réalisé concomitamment par les candidats le jour de leur audition.

Dans ce cas, la durée totale de l'épreuve ne peut excéder deux heures, y compris le temps consacré à la préparation et à la réalisation dudit travail ou exercice.

 

Épreuves des concours externes d'accès aux emplois de technicien de recherche et de formation de classe normale

Épreuve d'admissibilité 

La phase d'admissibilité comporte une épreuve écrite consistant dans le traitement de questions et la résolution de cas pratiques et d'exercices relevant de l'emploi type correspondant à l'emploi à pourvoir.


Cette épreuve est destinée à permettre de vérifier chez les candidats les connaissances requises pour l'exercice de l'emploi postulé ainsi que leur capacité à remplir les fonctions de technicien de recherche et de formation de classe normale.
Sa durée est de 3 heures. Son coefficient est de 3.

Épreuves d'admission

La phase d'admission consiste en un entretien individuel avec le jury

Pour conduire cet entretien qui débute par un exposé du candidat sur son parcours et son expérience professionnelle, le jury dispose d'un curriculum vitae et d'une lettre de motivation établis par le candidat dans le délai fixé par l'arrêté portant ouverture du concours et conformément au modèle disponible sur le site internet du ministère de l'enseignement supérieur dédié aux inscriptions.

Cet entretien doit permettre d'évaluer les qualités de réflexion et les connaissances des candidats ainsi que leur aptitude à exercer les fonctions postulées.

Sa durée est fixée à vingt-cinq minutes, dont cinq minutes au maximum pour l'exposé du candidat. Elle est affectée du coefficient 5.

Selon l'emploi type dont relèvent le ou les emplois à pourvoir, le jury peut prévoir que cette épreuve comporte, en plus de l'audition, la réalisation préalable en sa présence d'un travail ou exercice pratique réalisé concomitamment par les candidats le jour de leur audition.

Dans ce cas, la durée totale de l'épreuve ne peut excéder deux heures, y compris le temps consacré à la préparation et à la réalisation dudit travail ou exercice.

Concours internes

Conditions d'admission à concourir

Conditions générales

  •  Posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un État membre de la Communauté européenne ou dans un État partie à l'accord sur l'espace économique européen autre que la France ;
  •  Jouir de ses droits civiques et ne pas avoir subi de condamnations incompatibles avec l'exercice des fonctions ;
  •  Au moment des épreuves être en activité, en détachement, en congé parental ou accomplissant le service national ;
  •  Pas de limite d'âge.

Conditions d'accès au corps des techniciens de classe supérieure

  • Être fonctionnaire ou agent de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics qui en dépendent ou de la fonction publique hospitalière, ou être militaire, ou être en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale.
  • Conditions d’ancienneté : 4 années de services publics.


Les conditions d'inscription doivent être remplies au 1er jour des épreuves d’admissibilité, à l’exception de la condition d’ancienneté, qui doit être satisfaite au 1er janvier de l’année au titre de laquelle le concours est organisé.

 

Conditions d'ancienneté pour l'accès au corps des techniciens de classe normale

  •  Être fonctionnaire ou agent de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics qui en dépendent ou de la fonction publique hospitalière, ou être militaire, ou être en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale.
  •  Conditions d’ancienneté : 4 années de services publics.


Les conditions d'inscription doivent être remplies au 1er jour des épreuves d’admissibilité, à l’exception de la condition d’ancienneté, qui doit être satisfaite au 1er janvier de l’année au titre de laquelle le concours est organisé.

Calcul de la durée des services publics

Les services à temps partiel des fonctionnaires titulaires sont pris en compte comme des périodes effectuées à temps plein.

Les services à temps partiel ou à temps incomplet des agents non-titulaires (fonctionnaires stagiaires ou contractuels) sont pris en compte de la manière suivante :

  • Les quotités de service égales et supérieures à 50% sont assimilées à des services à temps plein.
  • Les quotités de service inférieures à 50% sont comptabilisées proportionnellement au temps de travail effectivement accompli.

 

Épreuves des concours internes d'accès aux emplois de technicien de recherche et de formation de classe supérieure et de classe normale

Épreuves d'admissibilité

L'épreuve d'admissibilité des concours internes de technicien de recherche et de formation consiste en une étude du dossier constitué par le candidat (carrière, rapports d'activité, un organigramme structurel et un organigramme fonctionnel) par le jury*. Le coefficient de cette épreuve est de 2.
* Il n'existe pas de programmes pour cette épreuve.

N.B. : Le rapport d'activité est établi par le candidat ; l’organigramme structurel et l’organigramme fonctionnel est visé par le responsable du service ou de l’établissement où il est affecté.

Épreuves d'admission

L'épreuve d'admission consiste en audition par le jury des candidats admissibles, portant, d'une part, sur leurs connaissances générales et, d'autre part, sur leurs connaissances techniques et, le cas échéant, administratives relevant de l'emploi type correspondant aux emplois mis au concours. Cette audition débute par un exposé du candidat sur son parcours et son expérience professionnelle d’une durée maximale de 5 minutes.

Pour conduire cette audition, le jury dispose d'un curriculum vitae et d'une lettre de motivation établis par le candidat dans le délai fixé par l'arrêté portant ouverture du concours et conformément au modèle disponible sur le site internet du ministère de l'enseignement supérieur dédié aux inscriptions.

Sa durée est de 25 minutes, dont 5 minutes maximum pour l’exposé du candidat et de coefficient 4.

Toute note inférieure à 5 sur 20 à l'une des épreuves d'admission, avant l'application du coefficient s'y rapportant, est éliminatoire.


Avancement de carrière des personnels I.T.R.F. de catégorie B

Les lauréats des concours externes sont nommés en qualité de stagiaire. La période de stage est d'une durée d'un an à l'issue de laquelle, au vu d'un rapport hiérarchique, l'agent est, soit titularisé, soit autorisé à effectuer un nouveau stage d'un an, soit licencié.

Titularisation

Au moment de la titularisation, il est tenu compte pour la détermination du traitement, de l'ancienneté acquise dans le corps précédent (pour les fonctionnaires) ou d'une fraction de l'ancienneté de service (pour les non-fonctionnaires), selon les dispositions prévues par le statut particulier de ces corps.

Statut général

Les fonctionnaires de recherche et de formation sont régis par les règles du statut général de la fonction publique de l'État, sous réserve des dispositions spécifiques prévues par leur statut particulier défini par le décret n°85-1534 du 31 décembre 1985, modifié.

Missions

Les techniciens de recherche et de formation sont chargés de la mise en œuvre de l'ensemble des techniques et méthodes concourant à la réalisation des missions et des programmes d'activité des services et établissements où ils exercent.

Ils concourent à l'accomplissement des missions d'enseignement et de recherche.

Ils peuvent participer à la mise au point et à l'adaptation des techniques ou méthodes nouvelles et se voir confier des missions d'administration.

Dans les unités d'enseignement et établissements publics locaux d'enseignement, ils peuvent participer dans leurs spécialités, sous la responsabilité des personnels en charge de l'enseignement, aux formes d'activité pratique d'enseignements.

Les techniciens de recherche et de formation de classe normale peuvent être chargés de l'encadrement et de l'animation d'une équipe.

Les techniciens de recherche et de formation de classe supérieure ont vocation à occuper les emplois qui  requièrent un niveau d'expertise acquis par la formation initiale, par la formation professionnelle tout au long de la vie et par les acquis de l'expérience professionnelle. Ils peuvent être investis de responsabilités particulières d'encadrement et de coordination d'une ou plusieurs équipes.

 

 

Rémunération brute mensuelle des techniciens de recherche et de formation de classe exceptionnelle
Grades et échelons
Durée d'échelon
Indice Brut
Indice Majoré
11e
Terminal
701
582
10e
3 ans
684
569
9e
3 ans
657
548
8e
3 ans
631
529
7e
3 ans
599
504
6e
3 ans
567
480
5e
2 ans
541
460
4e
2 ans
508
437
3e
2 ans
482
417
2e
2 ans
459
402
1er
1 an
442
389

Informations relatives au point d'indice

 

 

Rémunération brute mensuelle des techniciens de recherche et de formation de classe supérieure
Grades et échelons
Durée d'échelon
Indice Brut
Indice Majoré
13e
Terminal
631
529
12e
4 ans
593
500
11e
3 ans
563
477
10e
3 ans
540
459
9e
3 ans
528
452
8e
3 ans
502
433
7e
2 ans
475
413
6e
2 ans
455
398
5e
2 ans
437
385
4e
2 ans
420
373
3e
2 ans
397
361
2e
2 ans
387
354
1er
2 ans
377
347

Informations relatives au point d'indice

 

Rémunération brute mensuelle des techniciens de recherche et de formation de classe normale
Grades et échelons
Durée d'échelon
Brut
Majoré
13e
Terminal
591
498
12e
4 ans
559
474
11e
4 ans
529
453
10e
4 ans
512
440
9e
3 ans
498
429
8e
3 ans
475
413
7e
2 ans
449
394
6e
2 ans
429
379
5e
2 ans
406
366
4e
2 ans
389
356
3e
2 ans
379
349
2e
2 ans
373
344
1er
1 an
366
339

Informations relatives au point d'indice

 

 

Publication : 13.02.2019
Retour haut de page