Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

Renforcer l'esprit d'entreprise des étudiants

[archive]
Formation

Un plan pour développer l’esprit entrepreneurial chez les étudiants est lancé. Parmi les mesures annoncées : création de pôles de l’entrepreneuriat étudiant, développement de "juniors entreprises" au sein des universités, mise en place de référents entrepreneuriat.

Communiqué - 16.11.2009
Valérie Pécresse

Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’artisanat, des PME, du tourisme, des services et de la consommation, inaugurent aujourd’hui «la Fête de l’Entrepreneur». A cette occasion, ils vont présenter leur plan pour développer l’esprit entrepreneurial chez les étudiants et faire émerger une nouvelle génération d’entrepreneurs issus de l'enseignement supérieur, un an après la création du statut de l’auto-entrepreneur.

Les ministres vont tout d’abord rappeler que la France avait besoin de davantage de diplômés bien formés et prêts à s’investir dans les PME, que ce soit en participant à la création d’entreprises innovantes ou en reprenant des PME existantes, afin de poursuivre son effort en matière d’innovation et renouveler son tissu économique.

Ils souhaitent ainsi que d’ici 2012, la sensibilisation, la formation et l’accompagnement à l’entrepreneuriat soient intégrés dans les parcours de tous les futurs diplômés de l’enseignement supérieur qui se préparent à entrer dans la vie active.

Pour cela, il est nécessaire de s’appuyer sur les initiatives existantes et d’encourager les coopérations entre établissements, en particulier dans les Pôles de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRES) :

  • en généralisant et en assurant la promotion des bonnes pratiques : 300 actions de sensibilisation, de formation ou d’accompagnement sont déjà recensées, six « maisons de l’entrepreneuriat » ont développé des initiatives inter-établissements, 30 incubateurs publics encouragent la création d’entreprises issues de la recherche, et de nombreuses associations locales offrent leur soutien aux étudiants,
  • en décloisonnant les formations : universités, grandes écoles, incubateurs, réseaux d’entrepreneurs sont incités, au sein des PRES, à se coordonner et développer des outils communs pour toucher davantage d’étudiants.

 

Le plan en faveur du développement de l’entrepreneuriat au sein des établissements d’enseignement supérieur s’articule autour de cinq mesures :

  • le lancement d’un appel à projets doté de 2M€, cofinancé par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et par le ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, pour créer des pôles de l’entrepreneuriat étudiant, en particulier au sein des Pôles de Recherche et d’Enseignement Supérieur. Ces pôles devront être inter-établissements, et associer les acteurs économiques locaux, pour offrir un accompagnement innovant aux étudiants. Ils proposeront des initiatives communes en matière de sensibilisation, de formation ou d’accompagnement (ex : organisation d’évènements, soutien pédagogique, conseil et orientation des étudiants porteurs de projet, incubateurs étudiants...),
    Consulter l'appel à projets

  • la mise en place d’un « référent entrepreneuriat »  au sein de chaque établissement d’enseignement supérieur, avec pour mission d’aiguiller les étudiants vers les carrières entrepreneuriales et les soutiens dont ils peuvent bénéficier. Ces référents travailleront en lien avec les bureaux d’aide à l’insertion professionnelle au sein des universités,

  •  la pérennisation du concours national de l’entrepreneuriat étudiant, « Innovons Ensemble ». 1 000 étudiants participeront à l’édition 2010, co-organisée par le réseau Retis, la Conférence des Présidents d’Université et la Conférence des Grandes Ecoles. Au-delà du concours, deux autres actions « Innovons Ensemble » seront proposées : une journée "portes ouvertes" dans les structures d'accompagnement à la création et les start-up, et la mise en place d’une plateforme de stages en PME innovantes (www.innovons-ensemble.com),

  • la création d’une « junior entreprise» au sein de chaque université, grâce au soutien de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises,

  • le lancement d’une mission de coordination nationale sur l’entrepreneuriat. Une personnalité sera prochainement missionnée pour suivre la mise en œuvre de ces mesures, veiller à l’animation du réseau des «référents entrepreneuriat», et formuler des propositions complémentaires pour les aider dans leur mission. Elle travaillera en lien avec la Conférence des Présidents d’Universités, la Conférence des établissements et écoles de formations des ingénieurs, et la Conférence des Grandes Ecoles.

 

Pour mieux informer les étudiants des opportunités liées à l’entrepreneuriat, les ministres ont demandé à l'Agence pour la création d’entreprises de créer un portail qui leur soit dédié sur le site www.apce.fr. Le portail de la vie étudiante (www.etudiants.gouv.fr) relaiera également ces informations.

1ère publication : 16.11.2009 - Mise à jour : 26.11.0009

Auto-entrepreneur : un statut connu par 55% des étudiants

Formation

Les principaux enseignements d’un sondage Ipsos réalisé les 12 et 13 novembre derniers s’agissant de la perception du statut d’auto-entrepreneur soulignent que les jeunes plébiscitent d’ores et déjà ce statut mais qu’il est important de faire connaître davantage, notamment à l’université, les possibilités qu’il offre aux jeunes qui souhaitent débuter une activité :

  • 55% des étudiants connaissent ce statut : ce statut est davantage connu par les étudiants des grandes écoles, qui sont 68% à déclarer le connaître pour 51% des étudiants à l’université ;
  • 81% de ceux qui le connaissent l'estiment adapté pour les étudiants qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise ;
  • 68% des étudiants en grandes écoles pensent qu'ils seront formés à l'entrepreneuriat au cours de leur cursus, contre seulement 21% des étudiants en universités ;
  • 30% des étudiants dans leur ensemble ont accès à un interlocuteur pour les renseigner sur l'entrepreneuriat, avec une différence entre grandes écoles et universités puisqu’ils sont 56% dans les grandes écoles et 25% dans les universités à y avoir accès.


Sondage Ipsos effectué pour le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, réalisé les 12 et 13 novembre 2009 par téléphone.

Presse

Contact :

  • Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
    Cabinet de Valérie PECRESSE : Karen BORNAGHI – karen.bornaghi@recherche.gouv.fr
    01 55 55 84 32

  • Secrétariat d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation
    Cabinet d’Hervé NOVELLI : Aurore LONGUET - aurore.longuet@cabinets.finances.gouv.fr
    01 53 18 46 35
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :