Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

Attribution du Prix Gay-Lussac Humboldt 2009

[archive]
prix-humboldt

En ce jour de célébration de la journée franco-allemande qui marque l'anniversaire du traité de l'Elysée, Valérie Pécresse se réjouit de l'attribution du prix Gay-Lussac Humboldt à cinq scientifiques allemands, Hartmut Herrmann, Martin Möller, Roland Netz, Claus M. Schneider et Rainer Schröder, dans le cadre d’une nouvelle coopération avec l’Académie des sciences-Institut de France.

Communiqué - 22.01.2010
Valérie Pécresse

 

Le Prix scientifique franco-allemand Gay-Lussac Humboldt

Depuis 1983, le Prix scientifique franco-allemand Gay-Lussac Humboldt récompense d’éminents scientifiques allemands et français de toute discipline, ayant d’une part contribué par l’excellence de leurs travaux et la qualité de leur engagement au renforcement de la coopération scientifique franco-allemande et d’autre part faisant état de projets prometteurs pour l’avenir de cette coopération.

 

Le Prix Gay-Lussac Humboldt a été notamment attribué aux Français Jean-Marie Lehn (1983) et Claude Cohen-Tanoudji (1991) avant leur Prix Nobel, Guy Ourisson (1988), Maurice Godelier (1990), Michel Fromont (1993), Alain Aspect (1999), Yannick Mellier (2006) et aux Allemands Wolf Lepenies (1984), Heinrich Ruterjans et Karl Wieghardt (1995), Werner Hildenbrand et Florian Holsboer (1997), Achim Müller (2002), Dieter Lüst (2005).

 

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche délivre ainsi chaque année cinq prix d’un montant de 25 000 euros chacun à des scientifiques allemands de renommée internationale, en activité en Allemagne, dont les candidatures sont proposées par les partenaires français avec lesquels ils ont développé ou projettent de développer une coopération.


Pour la première fois, ce prix est décerné avec le concours de l’Académie des sciences-Institut de France.

 

Les cinq lauréats allemands du Prix Gay-Lussac Humboldt 2009


La commission française d’attribution de ce prix est constituée sous l’égide de l’Académie des sciences avec des représentants de l’Académie des sciences morales et politiques et de l’Académie des inscriptions et belles lettres. Elle a sélectionné pour l'édition 2009, les cinq scientifiques suivants :

Le Prof. Dr. Hartmut Herrmann (né en 1961), directeur de l’Institut Leibniz de Leipzig sur la troposphère et professeur de chimie atmosphérique à l’Université de Leipzig.

Spécialiste de l’analyse des réactions chimiques de l’atmosphère à l’interface entre sciences chimiques et géosciences, Hartmut Herrmann a fortement contribué au développement de la coopération entre le CNRS et la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG) dans le domaine de la chimie atmosphérique.
Sa candidature était présentée par l’Institut de recherche sur la catalyse et l’environnement du CNRS et de l’université de Lyon 1. Les projets de recherche qu’il mènera avec cet Institut comme avec le Laboratoire inter-universitaire des systèmes atmosphériques bénéficieront à la promotion des travaux dans ce domaine complexe de la chimie de l’environnement.

Le Dr. Martin Möller (né en 1976), directeur de recherche à l’Institut Max Planck de mathématiques de Bonn et, depuis le 1er janvier 2010, professeur à l’Université Goethe de Francfort-sur-le-Main.

Les recherches de Martin Möller sur la théorie des systèmes dynamiques ont recours à l’éclairage particulièrement novateur qu’apporte l’utilisation des méthodes de géométrie algébrique et de géométrie arithmétique.
Sa candidature était présentée par l’Institut de recherche mathématique de Rennes (IRMAR). Le Prix Gay-Lussac Humboldt lui permettra de poursuivre ses collaborations avec l’IRMAR et avec des chercheurs de l’Institut des hautes études scientifiques, du Collège de France, de l’université Paris Diderot, ainsi que du Laboratoire d’analyse, topologie et probabilités et du Centre de physique théorique de Marseille.

Le Prof. Dr. Roland Netz(né en 1966), professeur de physique statistique et de biophysique théorique à l’Université technologique de Munich.

Particulièrement reconnu pour ses recherches en physique théorique de la matière molle, Roland Netz mène ses recherches sur les cristaux liquides, les polymères, les verres de spin, les colloïdes, les membranes.
Sa candidature était présentée par le Laboratoire de physique de la matière condensée et nanostructure de Lyon et le Laboratoire de physique théorique du CEA. L’un de ses projets de recherche concerne les phénomènes de conversion d’énergie aux nano-échelles et pourrait avoir des retombées pour la conversion entre énergies mécanique et électrique et le stockage de cette dernière ; l’autre porte sur de nouvelles méthodes théoriques pour étudier le repliement et l’étirement de l’ARN.

Le Prof. Dr. Claus M. Schneider (né en 1958), professeur de physique expérimentale à l’Université de Duisburg – Essen et directeur au Centre de recherche Helmholtz de Jülich.

Spécialiste de la structure et des phénomènes électroniques et magnétiques nano-structurés, Claus M. Schneider est particulièrement reconnu pour ses travaux sur la dynamique des domaines magnétiques à l’échelle femto-seconde.
Sa candidature était présentée par le Service de physique et chimie des surfaces et interfaces (SPCSI) du CEA. L’attribution du Prix Gay-Lussac Humboldt lui permettra des collaborations sur les mécanismes de contraste magnétique avec des sources de lumière laser et s’inscrira dans le cadre de la coopération entre le CEA et le Centre Helmholtz de Jülich.

Le Prof. Dr. Rainer Schröder (né en 1948), professeur de l’Université Humboldt de Berlin.

Les recherches de Rainer Schröder dans les domaines du droit de la construction, du droit notarial et de l’histoire du droit ont une forte dimension franco-allemande : elles portent notamment sur l’identification et la réduction des éléments de litige dans le secteur de la construction, sur les convergences entre droit notarial français et droit notarial allemand. Elles impliquent également des coopérations avec des juristes français, en particulier dans le domaine de l’histoire du droit.
Sa candidature était présentée par l’Institut de droit comparé de l’université Panthéon-Assas. Dans le cadre de son séjour en France, il organisera un symposium de droit notarial comparé et travaillera notamment sur l’application du Code civil dans l’Allemagne impériale avant 1900.

Le Prix Gay-Lussac Humboldt sera remis à ces 5 lauréats à l’Institut de France le mardi 6 avril 2010.

Lauréats français du Prix Humboldt distingués en 2009

La Fondation Alexander von Humboldt a décerné à trois scientifiques français le Prix Humboldt, d’un montant de 60 000 euros :

  • Marc MEZARD, directeur de recherche au CNRS, laboratoire de physique théorique et modèles statistiques (UMR 8626 CNRS - Université Paris 11), dont la candidature était présentée par l’Institut de physique de l’université d'Oldenburg.
  • Jean-Pierre JACQUOT, professeur à l’université Henri Poincaré de Nancy, UMR 1136 « Interactions Arbres / Micro-Organismes », dont la candidature était présentée par l’université de Bielefeld.
  • Thomas ZEMB, professeur de chimie à l'Institut national des sciences et techniques nucléaires, Institut de chimie séparative de Marcoule (UMR 5257 CEA - CNRS - Ecole nationale supérieure de chimie de Montpellier, Université de Montpellier 2), dont la candidature était présentée par l’Institut Max-Planck sur les colloïdes et les interfaces de Potsdam.

 

1ère publication : 22.01.2010 - Mise à jour : 19.01.0012

Lauréats du prix Gay-Lussac Humboldt depuis 1983

Brochure

Affiche Prix scientifique Gay-Lussac-Humboldt 2008
Consulter la brochure éditée en 2008, à l'occasion du 25e anniversaire du Prix Gay-Lussac Humboldt

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés