Guide pratique de l'autonomie des universités

Autonomie : mesures pour les enseignants-chercheurs, bibliothécaires ou agents

© Université Paris Descartes/L. Attias

Travailler dans une université autonome, comme enseignant chercheur, comme personnel administratif ou technique, comme chercheur c'est évoluer dans un environnement où la gestion des ressources humaines est plus dynamique, avec des avancées palpables, où l'ensemble des missions et du travail accomplis sont pris en compte, où la reconnaissance professionnelle, la revalorisation des carrières et les conditions de travail sont au cœur de la stratégie de l'établissement.

Guide - 24.02.2010

 

Je suis jeune maître de conférence, je suis accompagné(e) dès mon début de carrière

A l'université de Limoges, les maîtres de conférence nouvellement recrutés se voient proposer un contrat d'accueil d'un an, renouvelable deux fois, destiné à leur permettre d'accomplir dans de meilleures conditions leurs deux missions principales, enseignement et recherche : leur service d'enseignement est ramené à 128 H équivalent TD, et un dispositif d'accompagnement pour la recherche leur est proposé sous la responsabilité du laboratoire qui les accueille, avec comme objectif d'assurer leur statut de publiant.

 

Que je sois agent, ou chercheur, je bénéficie d'une politique d'attractivité sans précédent qui se traduit par des primes

© Université de Savoie/Françoise CavazzanaL'autonomie donne les outils d'une gestion des ressources humaines dynamique pour stimuler l'excellence scientifique. A l'université de Lyon 1, des mesures d'attractivité ont été mises en place permettant de recruter des chercheurs de haut niveau comme Monder Thoumi. Des décharges de service ont également été instaurées pour permettre à des maîtres de conférence prometteurs de consacrer du temps à la recherche.

La capacité à développer une politique de ressources humaines propre s'ajoute au plan de revalorisation des carrières, lequel a permis, dans toutes les universités autonomes, d'accroître les possibilités de promotions, d'augmenter les salaires des jeunes maîtres de conférences de 12 à 25%, de multiplier par 7 la prime de responsabilité pédagogique ou encore de créer une nouvelle prime d'excellence scientifique qui concernera 20% des enseignants-chercheurs et des chercheurs d'ici à 3 ans, et pourra s'élever jusqu'à 15 000 euros par an.

 

On reconnaît mon engagement au service de l'université

Toutes les universités autonomes ont mis en place des politiques de reconnaissance de l'engagement au service de l'université.

  • A l'université de Clermont 1, la prise de responsabilité est valorisée : les enseignants chercheurs qui ont pris la responsabilité de masters ou de licences perçoivent une prime de 4500 euros par an.
  • Dans toutes les universités passées à l'autonomie, les primes sont en forte augmentation pour les personnels administratifs. A Cergy-Pontoise par exemple, l'enveloppe indemnitaire a progressé de 15% par rapport à 2008 pour les personnels administratifs. Cette augmentation a permis la poursuite de la politique de rééquilibrage des régimes indemnitaires entre corps. Ces 15% se décomposent de la manière suivante : +10% accordés de manière uniforme ; + 5% accordés au mérite. A Clermont 1, cette enveloppe a augmenté de 20%.

 

Mon bien-être professionnel compte, et il est pris en compte

Les universités autonomes utilisent leurs nouvelles compétences pour développer l'aide sociale envers leurs personnels.

  • A Strasbourg, l'université a monté un service d'action sociale, doté d'un budget d'environ 250 000 euros. Nouveauté 2009 qui prendra de l'ampleur en 2010 : des prêts sont accordés aux personnes en difficulté, pouvant aller jusqu'à 600 euros.
  • A Paris XII, autonome en 2010, une prime au logement a été mise en place pour prendre en compte le coût du logement plus élevé en Ile-de-France.
  • A Limoges, au-delà des aides d'urgence, l'université a mis à l'étude l'implantation d'une halte-garderie sur deux sites de l'université, destinée aux personnels. Une politique sur les sujets du handicap est également mise en œuvre : recrutement, aménagement des postes de travail, accompagnement et formation.
1ère publication : 24.02.2010 - Mise à jour : 4.05.2011

Définition

Autonomie n.f. :
Possibilité de décider, pour un organisme, un individu, sans en référer à un pouvoir central, à une hiérarchie, une autorité ; indépendance.

Témoignage

Le passage aux responsabilités et aux compétences élargies façonne le nouveau visage des universités. Le laboratoire d’idées a été stimulé, il a renforcé la créativité et la réactivité, a favorisé aussi un climat politique propice à des évolutions et à des modernisations... Il n’en demeure pas moins que l’autonomie est exigeante en termes de transparence, de communication interne, d’accès de tous à l’assimilation des changements. Partager l’esprit d’autonomie est une condition nécessaire ; le rendre palpable par des actions ciblées et concrètes (sur des primes en particulier) est un gage de réussite.

Françoise Moulin Civil, Présidente de l’université de Cergy-Pontoise

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés