Investissements d'avenir : les clés pour comprendre ce qui va changer

Investissements d'avenir : je suis un citoyen qui veut savoir ce que vont nous apporter ces investissements d'avenir

  • Investissements d'Avenir
Bandeau citoyen

Le programme Investissements d'Avenir est une occasion exceptionnelle d'amplifier ces réformes et de promouvoir les meilleurs projets de recherche et de formation qui transformeront l'ensemble de nos établissements de recherche et d'enseignement supérieur.

Guide - 26.04.2010

 

 

Pourquoi investir autant pour l’enseignement supérieur et la recherche ?

Depuis 2007, une dynamique profonde a été engagée pour transformer notre système d’enseignement supérieur et de recherche. Elle s’est traduite par la réforme de l’université française autour de l’autonomie, et par des coopérations renforcées entre tous les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle s’est accompagnée d’un effort budgétaire inédit et d’une rénovation en profondeur de l’immobilier universitaire. Elle a pour objectif de renforcer la compétitivité de notre pays dans l’économie de la connaissance.

Le programme Investissements d'Avenir est une occasion exceptionnelle d’amplifier ces réformes et de promouvoir les meilleurs projets de recherche et de formation qui transformeront l’ensemble de nos établissements de recherche et d’enseignement supérieur.

Quels sont les investissements prévus et que changeront-ils concrètement ?

L’ambition du programme investissements d’avenir est de rendre nos pôles d’enseignement supérieur et de recherche plus forts, plus lisibles et plus visibles en matière de formation, de recherche et d’innovation.

Pour cela :

  • Les indispensables investissements d’avenir seront réalisés pour que nos laboratoire relèvent les défis de la Stratégie Nationale de Recherche et d’Innovation, qui sera le fil rouge du programme : 1 milliard d’euros seront investis en équipements, 1 milliard d’euros pour renforcer les moyens de nos meilleurs laboratoires, 1,55 milliard d’euros pour les infrastructures dans le domaine de la santé et des biotechnologies.
  • La recomposition de nos forces autour de pôles universitaires, placés au cœur de notre dispositif, sera poursuivie, avec 7,7 milliards d’euros consacrés à l’émergence de 5 à 10 campus d’excellence de dimension mondiale, 1,3 milliard d’euros consacrés à l’opération Campus, et 1milliard d’euros au plateau de Saclay. 
  • Pour traduire les découvertes scientifiques en applications industrielles et scientifiques, 3,5 milliards d’euros seront consacrés à la valorisation de la recherche. Ils permettront de financer la professionnalisation des structures de valorisation pour améliorer le service rendu aux chercheurs et aux entreprises, la création d’instituts de recherche technologique pour rapprocher recherche fondamentale et appliquée, et le renforcement des Instituts Carnot, piliers de la recherche partenariale.
  • De nouvelles filières d’excellence seront créées au sein de l’hôpital et de l’université grâce à la création des Instituts Hospitalo-Universitaires (IHU), où s’élaboreront les innovations thérapeutiques de demain.

 

Les investissements d’avenir en matière de recherche concernent aussi le domaine spatial (1 milliard d’euros), le domaine aéronautique (1,5 milliard d’euros), le nucléaire de demain (1 milliard d’euros) et les énergies décarbonées (1 milliard d’euros).

1ère publication : 26.04.2010 - Mise à jour : 16.02.2012

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés