Investissements d'avenir : présentation des actions

Investissements d'avenir : Equipements d'excellence

Bandeau equipement d'excellence

Investir dans les infrastructures d'avenir pour dynamiser la recherche française et accélérer les découvertes

Guide - 26.04.2010

 

Pourquoi investir dans les équipements de recherche ?

  • Parce que la recherche française doit rattraper son retard dans les équipements de  taille intermédiaire (entre 1 et 20 millions d'euros).
  • Parce que ces équipements sont de puissants accélérateurs de découvertes et d'innovations.

 

Quels sont les équipements concernés ? Dans quels domaines de la recherche ?

  • Tous les domaines sont concernés : des mathématiques pour lesquelles des moyens de calcul de plus en plus puissants sont requis, aux sciences humaines et sociales qui nécessitent bibliothèques et bases de données numériques, en passant par la physique, sciences de la terre, sciences de la vie et technologie qui s'organisent autour de plates-formes expérimentales.
  • Quelques exemples d'équipements d'excellence :
    Rappel : l'appel à projets est ouvert à tous les laboratoires dont les projets sont cohérents avec la Stratégie Nationale de Recherche et d’Innovation (SNRI), ces exemples sont présentés à titre illustratif :
    - Santé, biotechnologie : plates-formes partagée d’imagerie destinée par exemple à mieux comprendre et lutter contre les infections,  équipements de spectrométrie de masse pour développer de nouvelles méthodes d'analyse médicale.
    - Urgence environnementale et écotechnologies : équipements destinés à la flotte océanographique pour mieux comprendre le climat et la biodiversité marine ; équipements aéroportés pour l'étude de l'atmosphère ; observatoires environnementaux.
    - Information, communication et nanotechnologies : équipements d'instrumentation (par exemple microscopes) pour explorer de nouveaux matériaux, réseaux de capteurs sans fil pour mener des expérimentations sur l'internet des objets, équipements de caractérisation des nanoparticules pour faire progresser les connaissances en nanotoxicologie, acquisitions de logiciels et matériels pour l'étude du calcul à haute performance, plateformes de photonique pour de nouvelles générations de fibres optiques nanostructurées, sources de lumière intense pour sonder les propriétés fondamentales de la matière.
    - Sciences humaines et sociales : bibliothèques numériques, équipements et dispositifs nécessaires aux missions de collecte, de production et diffusion des données quantitatives.

 

Quelles sont les modalités de financement envisagées ?

  • Un fonds de 1 milliard d'euros est créé.
  • Les établissements recevront de l'ordre de 400 millions d'euros pour l'achat de matériel. Le capital restant produira des intérêts pour financer le fonctionnement des équipements, puis pour relancer de nouveaux appels à projets. 

 

Quelle différence avec l’appel à projets biotechnologies ?

L’appel à projets biotechnologies se distingue de l’action «Equipements d’excellence» du programme d’investissements d’avenir en raison de la différence de taille et de coût unitaire des équipements visés.
Ainsi, l’action «Santé et biotechnologies» comprend un volet qui vise à soutenir l’investissement et l'amélioration technologique des infrastructures de biologie et de biotechnologies. Les investissements visés sont structurants au niveau national et compétitifs au niveau international avec un coût de plusieurs millions d’euros et pouvant excéder 20 M€  (coût d'acquisition).

Quant à l'action "Equipements d'excellence" du programme Investissements d'Avenir, elle vise à soutenir des équipements de recherche, dans plusieurs champs scientifiques, dont celui de la biologie et des biotechnologies. Dans le cadre de cette action, le coût unitaire des équipements visés est compris entre 1 et 20M€ et concerne des projets partagé localement, inscrit dans la stratégie d'un pôle d’enseignement supérieur et de recherche et  facteur d'attractivité pour très bonnes équipes.

 

 

AVERTISSEMENT : ces éléments sont des documents d'information générale pour présenter les actions "Enseignement supérieur – Recherche" du programme "investissements d'avenir" à la communauté scientifique. Leur contenu s'appuie sur les documents présentés au Parlement à l'occasion du vote de la loi de finances rectificatives 2010. Seuls les cahiers des charges des appels à projets, qui seront publiés par arrêté du Premier ministre, définiront les modalités précises de mise en œuvre des actions.

1ère publication : 26.04.2010 - Mise à jour : 16.02.2012

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés