Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

Marseille, première étape du tour de France des universités autonomes

projet Aix-Marseille

Valérie Pécresse, a visité le campus de Luminy à Marseille, première étape de son tour de France des universités autonomes, dont le double objectif est de montrer les bénéfices de l’autonomie pour les universités, leurs étudiants, leurs enseignants et leurs personnels, et voir l’utilisation faite par les établissements des nouvelles marges de manœuvre offertes par la loi. Elle a également donné le coup d'envoi du projet de campus de Marseille, en posant la première pierre du centre d’immunologie INSERM, première étape de la construction du campus biosciences.

Communiqué - 3.06.2010
Valérie Pécresse

 

Université d'Aix-Marseille 1

  • 22.000 étudiants, 1530 enseignants-chercheurs et enseignants, 1050 personnels administratifs et techniques
  • Autonome depuis le 1er janvier 2010, son budget 2009 de 200 M€, dont 133 M€ de transfert de masse salariale
  • Sur la période 2007-2010, l'université a bénéficié d'une hausse de ses crédits de fonctionnement de 12.6% ; sur la même période, 5.7millions d'euros ont été investis directement dans l'établissement.

 

Les personnels au cœur de la stratégie d'attractivité de l'Université de Provence

L'université a renforcé son action en matière de politique sociale notamment en direction des agents de catégorie C. Elle a mis en place des mesures de relèvement des indemnités de cette catégorie de personnels ; elle a aussi poursuivi sa politique de résorption des emplois précaires.


Une université attractive qui fait du sur-mesure pour les étudiants et qui se mobilise pour leur réussite

Une politique de suivi et d'accompagnement des étudiants

  • En licence, l'université a développé le contrôle continu même dans les filières à fort effectif. Cela permet de repérer de façon précoce les étudiants en difficulté et de mettre en place un tutorat d'accompagnement.
  • Mise en place pour 5600 étudiants de licence de 16000 heures de tutorat individuel par les enseignants référents

 

Des réalisations au service des étudiants et de la formation

  • L'université propose de nombreuses réalisations dans le domaine des technologies de l'information : bureau virtuel, Wifi, Web-TV, plateformes pédagogiques ; Cette offre de services est associée à une politique de certification des compétences des étudiants dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication.

 

Une politique d'insertion professionnelle des étudiants

  • L'université mène des actions visant à favoriser l'accès au marché du travail des étudiants en particulier ceux de lettres et Sciences Humaines et Sociales de l'Université de Provence, par l'acquisition de connaissances sur le monde de l'entreprise et son environnement, la connaissance du marché de l'emploi et les outils et techniques de recherche d'emploi.


Une université qui fait évoluer son organisation

L'élargissement des compétences assurées par l'université a été permis par une politique de modernisation de son administration

  • une réorganisation des services avec le développement de nouvelles fonctions comme le contrôle de gestion ou le renforcement de fonctions existantes comme la gestion des ressources humaines ou la gestion patrimoniale
  • le recrutement de cadres venant d'horizons divers (par exemple le contrôleur de gestion est issu du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, le responsable de la gestion patrimoniale vient de France Telecom, d'autres encore viennent  du Trésor, ou des Collectivités locales,) pour répondre à des besoins nouveaux en termes de compétences.


Une université qui structure son activité de recherche et de valorisation

La mise en place d'une division de la recherche permet à l'université de mieux coordonner l'ensemble de sa politique de recherche et de valorisation.
 

Université d'Aix-Marseille 2 

  • 23.000 étudiants, 1.000 enseignants-chercheurs.
  • Autonome depuis le 1er janvier 2009, son budget est de 225 M€, dont 145 M€ de transfert de masse salariale et une augmentation de ses moyens de fonctionnement de 2007 à 2010 de 11.3% ; 6.6 millions d'euros ont été investis directement dans l'établissement sur la même période.
  • Aix-Marseille 2 a depuis plusieurs années la volonté de se hisser au meilleur niveau en termes de formation et de recherche. L'autonomie lui a donné tous les outils pour mettre en œuvre cette ambition et l'université s'en est saisie.

 

La culture de l'initiative et du résultat : un leitmotiv

C'est le fil rouge de la démarche d'Aix Marseille II qui encourage les performances collectives, institutionnelles et individuelles à travers les outils et les nouvelles marges de manœuvre financières dont elle dispose.

 

Au niveau des institutions

Les composantes de l'université sont encouragées à soutenir des objectifs mesurés par des indicateurs (par exemple : objectif de mise en place d'enseignants référents, mesuré par le taux de présence des étudiants aux entretiens), valorisés par un bonus de 600 000 € au total qui rétribue l'atteinte de ces indicateurs.

 

Au niveau des équipes

Il s'agit d'encourager les équipes, aussi bien de formation que de recherche à être force de proposition sur des actions innovantes. 3 exemples concrets :

  • un fonds d'intervention pédagogique a été créé et doté de 200 000 € pour financer des initiatives ;
  • en 2009, la Faculté de Médecine a ainsi reçu un financement pour l'installation d'une vidéo projection sur un sujet anatomique ;
  • l'université attribue également une prime de 20 000 € à la meilleure équipe pédagogique. Une telle enveloppe a ainsi pu être attribuée pour une équipe dynamique en matière de formation à distance.

 

Au niveau des individus

Tous les personnels sont concernés (titulaires, contractuels, administratifs, enseignants chercheurs sur le volet formation comme sur le volet recherche) par une démarche qui vise à valoriser l'engagement et les résultats. 3 exemples concrets :

  • en matière de formation : les étudiants évaluent les formations. Une prime de qualité pédagogique valorisera dès 2010 les meilleurs enseignants, et sera de 3 500 € à 15 000 € annuels par personne. 54 enseignants devraient pouvoir en bénéficier, soit 5 % des enseignants titulaires.
  • en matière de recherche : la prime d'excellence scientifique (entre 3 500 € et 15 000 € annuels par personne également) est attribuée à 20 % des enseignants chercheurs. Ceux d'entre eux qui reçoivent des distinctions scientifiques peuvent la recevoir, de même qu'un directeur de laboratoire qui fait progresser la cotation de son laboratoire.
  • pour les personnels administratifs, dès lors que les ingénieurs techniciens de recherche et de formation sont évalués, et sur la base de leurs résultats, ils peuvent voir passer leurs primes de 3 800 € annuels à 5 800 € annuels (480 € par mois).
  • une mise en œuvre cohérente rendue possible par une extension des enveloppes indemnitaires (dégagées sur les marges permises par la gestion de la masse salariale) et par la mise en place de politiques d'intéressement complémentaires aux indemnités statutaires.


Les personnels au cœur de la stratégie d'attractivité d'Aix-Marseille 2

Au-delà de la politique de primes, l'université a fait du bien-être de ses personnels un axe fort de sa politique de gestion des ressources humaines et un élément clé de son attractivité.

 

Une véritable politique d'action sociale

Avant l'autonomie, l'université consacrait 70 € par agent à l'action sociale. En 2009, elle y consacre plus de 100 € par agent et a pour objectif de passer à 300 € par agent en 4 ans. Derrière ces montants, des actions concrètes sont menées par l'université :

  • aides d'urgence pour des personnels en difficulté, de 100 jusqu'à 300 €,
  • avantages en termes de vacances, de loisirs, et de restauration collective, etc.

 

Politique de formation active

Une politique de formation active, à destination des personnels administratifs dans le cadre de la montée en compétence des universités, mais aussi des enseignants-chercheurs (par exemple, formations à l'anglais scientifique).


Une université attractive pour les chercheurs et qui fait du sur-mesure pour les étudiants

 

Une université attractive pour les chercheurs

L'université se veut attractive pour les chercheurs et a mis en œuvre tous les outils pour faire venir des jeunes à très fort potentiel, avec des chaires d'excellence pour lesquelles est prévue une dotation globale de près de 100 000 €, et des possibilités de rémunérations élevées. Son ambition : accueillir un nobélisable. Avis aux candidats...

 

Pour la réussite des étudiants

  • la mise en place d'une "cellule licence", et d'un accompagnement personnalisé,
  • un dispositif de "visio-conférence pour favoriser l'orientation vers les lycées" : 300 lycéens touchés,
  • un bilan de compétences à l'entrée de la licence pour bien évaluer les besoins des étudiants et les conseiller, qui touche 800 étudiants,
  • un module de sensibilisation aux métiers avec 700 étudiants concernés.

 

Une politique d'insertion professionnelle dynamique des étudiants

  • la création d'un site web qui regroupe une information généraliste sur l'insertion professionnelle,
  • le recueil et la diffusion d'offres de stages,
  • la création d'une "CV-thèque"
  • la mise en ligne d'un carnet d'adresse d'entreprises,
  • la création d'un réseau social pour les anciens.

 

Création d'une fondation universitaire

(objectif de la levée de fonds : 5 millions d'euros sur 3 ans) sur des thématiques "Santé, sport et développement durable".


Une université qui fait évoluer son organisation

 

Simplification administrative de la question de la recherche

  • Délégation de signature aux directeurs d'unités de recherche, ce qui offre par exemple davantage de souplesse pour les frais de déplacement
  • Remboursement des frais de mission aux frais réels
  • Simplification des processus d'achat pour les laboratoires, par voie de dérogation aux règles des marchés publics, les procédures sont ainsi plus souples.

 

Evolution de la gouvernance

  • Plus grande association des directeurs d'UFR à la gouvernance stratégique
  • Mise en place des comités stratégiques par grands champs de recherche et de formation
  • Responsabilisation accrue du niveau laboratoire et département  de formation

 

Transformation de l'organisation des fonctions administratives

(finances-budget, ressources humaines, gestion du patrimoine etc.)

  • Professionnalisation et montée en qualité
  • Optimisation pour une réorganisation en deux niveaux : niveau central et services de sites


Université d'Aix-Marseille 3

  • 22.000 étudiants, 1.160 enseignants-chercheurs et enseignants, 860 personnels administratifs et techniques
  • Autonome depuis le 1er janvier 2010, son budget 2009 est de 164M€, dont 90 M€ de transfert de masse salariale
  • Sur la période 2007-2010, l'université a bénéficié d'une hausse de ses crédits de fonctionnement de 11.1% ; 5,8 millions d'euros ont été investis directement dans l'établissement sur la même période


Les personnels au cœur de la stratégie d'attractivité de l'Université

Une politique rénovée de primes et indemnités

  • Pour les personnels administratifs et techniques: l'accession aux responsabilités et compétences élargies s'est accompagnée d'une dotation supplémentaire de 50 000 euros et d'une augmentation de 7% de l'enveloppe indemnitaire dès 2009, renouvelée en 2010.
  • Pour les enseignants-chercheurs, le nombre des bénéficiaires de la prime d'excellence scientifique a été accru de 20% et le taux a été augmenté de 30% pour renforcer l'encadrement scientifique de l'établissement


Une université attractive pour les étudiants

Pour la réussite des étudiants, faciliter leur d'orientation et leur insertion professionnelle

  • Création d'une plateforme d'insertion et d'orientation professionnelle (POIP) ; offre en particulier de conférences métiers, modules de recherche d'emploi et d'élaboration de projet professionnel ; l'université dédie un budget de 350 000€ à cette initiative.
  • Prise en compte des attentes des entreprises en termes de métiers et de compétences.


Une université qui fait évoluer son organisation

L'université a engagé une action de réorganisation en profondeur, en s'appuyant sur des cadres renouvelés dont certains recrutés à l'extérieur comme cela a été le cas pour le directeur des ressources humaines.

  • création d'une direction des affaires financières
  • développement du contrôle de gestion
  • transformation de la gestion de la paye : la gestion de la paie a été centralisée au sein de la direction des ressources humaines, et  des applications informatiques spécifiques ont été développées
  • mise en place d'une cellule de gestion de la masse salariale pour accompagner la mise en place des nouvelles compétences
  • modernisation du système d'information par la mise en place de 6 nouvelles applications informatiques notamment dans les domaines des ressources humaines et de la finance

 

Simplification administrative de la gestion de la recherche

  • Modernisation de la gestion de la recherche avec la création d'une direction de la recherche et de la valorisation
  • Suivi global du budget recherche y compris les contrats


Une université attractive pour son environnement

Courant 2010, mise en place d'une fondation axée sur les savoirs, les métiers et les territoires
La fondation doit permettre le travail commun l'université, les entreprises et les collectivités territoriales penser collectivement la relation évolution des territoires et la transformation des métiers

1ère publication : 3.06.2010 - Mise à jour : 1.08.2012

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés