Accueil >  Enseignement supérieur >  Formations et diplômes >  Études de santé

Les études de santé

Les études de santé

travaux pratiques dans une classe d'étude dentaire

Le cursus de santé s’adresse à des élèves capables d’une grande capacité de travail. Les études sont longues (bac + 5 pour les sages-femmes), voire très longues (bac + 9 à bac + 11 pour les médecins) et les concours sont sélectifs.

Article - 28.10.2015


Accès aux formations de santé

L'obtention du baccalauréat ou d'un titre admis en dispense est obligatoire.

La préinscription puis l'inscription en 1ère année commune aux études de santé s'effectue sur le portail http://www.admission-postbac.fr/.

Lieux de formation des études de santé

La première année commune aux études de santé et ensuite les études de médecine, pharmacie et odontologie se déroulent à l’université.

Les études de sage-femme se déroulent en école de sages-femmes généralement.

Durée des études de santé

La première année commune aux études de santé mène à des études longues :

  • bac + 5 pour les sages-femme
  • bac + 9 à bac + 11 pour les médecins
  • bac + 6 à bac + 9 pour les pharmaciens
  • bac + 6 à bac + 8 ou bac +9 pour le troisième cycle long pour les chirurgiens-dentistes

 

La PACES : première année commune des études de santé

  • une première année commune aux quatre filières : médecine, dentaire, pharmacie, maïeutique
  • quatre concours distincts

Les étudiants peuvent passer un ou plusieurs concours.

 

1er semestre

Un tronc commun conjugue :

  • des sciences "fondamentales" (biologie, physique, chimie, pharmacologie,etc.)
  • des sciences médicales (anatomie, histologie, embryologie, physiologie,etc.)
  • des sciences humaines et sociales

Ces disciplines seront complétées par des enseignements spécifiques à chacune des filières au second semestre

 

Épreuves de sélection

1ère partie du concours

À la fin du 1er semestre, les étudiants passent la 1ère partie du concours.

Ceux qui ont réussi peuvent poursuivre leur cursus. Une grande partie des cours reste commune ; l’autre est spécifiqueà chacune des filières (médecine, odontologie, pharmacie ou sage-femme).

Réorientation

À l'issue de la 1ère partie des épreuves, les étudiants les moins bien classés peuvent-être réorientés. Ils peuvent intégrer une autre formation conduisant au grade de licence.

Les possibilités de réorientation seront proposées par les universités en fonction des offres de formation dont elles disposent.

Les étudiants réorientés seront autorisés à se réinscrire plus tard en PACES. Ils doivent pour cela justifier de la validation de 90 crédits (E.C.T.S.) dans une autre formation conduisant au grade de licence.

 

Le 2e semestre

2e partie du concours

À la fin du 2e semestre, la 2e partie des épreuves conjugue épreuves communes et épreuves spécifiques.

Un étudiant peut se présenter dans plusieurs filières à condition d’avoir suivi les enseignements spécifiques correspondants.

Nombre de places par concours

En fonction de son rang d’admission, l'étudiant accède ou non à la 2e année. Le nombre de places par filières, le "numerus clausus", est fixé pour chaque université.

Pour chaque filière, le nombre d’étudiants admis à passer en 2e année est défini annuellement en fonction des besoins de la population, de la nécessité de remédier aux inégalités géographiques et des capacités de formation des établissements concernés.

Réorientation

Les étudiants classés, à l’issue du deuxième semestre, au-delà d’un rang fixé par l’université et compris entre 2,5 et 3 fois le nombre de places attribuées à l’établissement pour les 4 filières, peuvent être réorientés.

Ces possibilités de réorientation seront proposées par les universités en fonction des offres de formation dont elles disposent.

Les étudiants ainsi réorientés sont autorisés à se réinscrire ultérieurement en PACES, dès lors qu’ils pourront justifier de la validation de 60 crédits (E.C.T.S.) dans une autre formation conduisant au grande de licence.

Les études en odontologie (Chirurgien-dentiste)

Le diplôme d'Etat de docteur en chirurgie dentaire est obtenu soit à l'issue de 6 ans d'études soit à l'issue d'un cycle long de 8 à 9 ans d'études.

Le cursus de 6 ans aboutit au diplôme d'État de docteur en chirurgie dentaire et le cursus de 8 à 9 ans aboutit au diplôme d'État de docteur en chirurgie dentaire accompagné d'une spécialisation en chirurgie dentaire.

Le troisième cycle des études odontologiques

C'est au cours du 3e cycle d'études qu'est délivré le doctorat permettant l'exercice de la profession.

Le 3e cycle court est ouvert à tous les étudiants qui ont validé leur 2e cycle. Il est d'une durée d'un an.

Le 3e cycle long est réservé à un nombre limité d'étudiants ayant réussi le concours de l'internat et qui se voient délivrer, outre le diplôme d'État de docteur en chirurgie dentaire, un diplôme d'études spécialisées.

Les études en pharmacie

Le cursus de 6 ans aboutit au diplôme d'État de docteur en pharmacie et le cursus de 9 ans aboutit au diplôme d'État de docteur en pharmacie accompagné d'une spécialisation en pharmacie.

Le troisième cycle des études pharmaceutiques

C'est au cours du 3e cycle d'études qu'est délivré le doctorat permettant l'exercice de la profession.

Le 3e cycle court est ouvert à tous les étudiants qui ont validé leur 2e cycle. Il est d'une durée d'un an.

Le 3e cycle long est réservé à un nombre limité d'étudiants ayant réussi le concours de l'internat et qui se voient délivrer, outre le diplôme d'État de docteur en pharmacie, un diplôme d'études spécialisées.

Les études de médecine

L'étudiant valide un cursus de 6 années, comprenant des cours à l'université et des stages pratiques à l'hôpital, avant de se présenter aux épreuves classantes nationales qui lui permettent d'obtenir une affectation en qualité d'interne.

En fonction des résultats obtenus, il choisit alors sa discipline et son affectation géographique (C.H.U.).

L'internat

Le 3e cycle, d'une durée de 3 à 5 ans, est ouvert aux étudiants ayant validé le 2e cycle. Il est conditionné par le passage des épreuves classantes nationales permettant au candidat, en fonction de son classement, de choisir sa discipline et son affectation.

À l'issue du cursus, les internes obtiennent, outre le diplôme d'État de docteur en médecine, un diplôme d'études spécialisées (DES) qualifiant pour l'exercice exclusif de la spécialité considérée.

Ils peuvent également postuler pour un diplôme d'études spécialisées complémentaires (DESC) : ce complément de formation leur reconnaït une compétence ou une qualification pour certaines spécialités.

Les études de sage-femme

La formation de sages-femmes a une durée de 5 ans. Elle est assurée pendant 4 ans dans des écoles de sages-femmes ou des universités organisant la formation initiale de sages-femmes après la PACES.

Les études sont organisées en 2 cycles de 2 ans chacun. Un examen conditionne le passage d’un cycle à l’autre. L’évaluation se fait sur contrôle continu.

Les enseignements théoriques (anatomie, physiologie, pathologie, obstétrique et pédiatrie) sont complétés, dès le 1er cycle, par des stages obligatoires (en maternité, médecine, chirurgie, puériculture et service de gynécologie-obstétrique).

À la fin de la 4e année, les étudiants doivent présenter un mémoire et réussir l’examen final pour obtenir le DE (diplôme d'État) de sage-femme.

 

Publication : 28.10.2015

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés