Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

33,7 millions d'euros pour les 5 lauréats de l'appel à projets «Biotechnologies et bioressources»

[archive]
Annonce des lauréats de l'appel à projets "Biotechnologies et bioressources" - I

A l’occasion d’une visite au salon de l’agriculture, Valérie Pécresse, Bruno Le Maire et René Ricol ont dévoilé les 5 projets lauréats de l'appel à projets «Biotechnologies et bioressources». Les projets retenus bénéficieront au total de 33,7 M€ et permettront de faire émerger une bio-économie basée sur la connaissance du vivant et sur de nouvelles valorisations des ressources biologiques renouvelables.

Communiqué - 23.02.2011
Valérie Pécresse

A l'occasion d'une visite au salon de l'agriculture, Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et la Recherche, Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du territoire, et René Ricol, commissaire général à l'investissement, ont dévoilé les 5 projets lauréats du premier appel à projets «Biotechnologies et bioressources». Inscrit dans l'action «Santé et Biotechnologies» dotée de 1,55 Md€, cet appel à projets est destiné à faire émerger une bio-économie basée sur la connaissance du vivant et sur de nouvelles valorisations des ressources biologiques renouvelables.

Les projets lauréats vont permettre d'une part l'amélioration des espèces végétales utiles à l'agriculture et d'autre part la substitution de ressources non renouvelables (chimie classique), par la biomasse (organismes vivants) issue de l'agriculture, de la mer ou des micro-organismes levures et bactérie. Des retombées sont attendues dans les domaines de l'agro-industrie (amélioration de la productivité, sécurité alimentaire...) et de l'environnement (qualité des sols et des eaux, utilisation de matières premières renouvelables...).

Au total, 15 projets ont été déposés pour cet appel lancé en juillet 2010. Sur la base des évaluations et recommandations d'un jury international, présidé par Jane Rogers, directrice du centre de séquençage du Royaume-Uni (The Genome Analysis Center), 5 projets ont été retenus et bénéficieront au total de 33,7 M€.

Ces projets permettront notamment de développer une agriculture durable, capable de s'adapter au changement climatique. Par exemple, les projets AMAIZING et BREEDWHEAT, portés par l'Institut national de recherche agronomique permettront de sélectionner de nouvelles variétés de maïs et de blé moins exigeantes en eau et en engrais, pour une agriculture plus robuste et plus respectueuse de l'environnement.

Pour sa part, le projet IDEALG porté par l'Université Européenne de Bretagne développera des outils destinés à valoriser les ressources marines (algues...) de façon durable tout en veillant à respecter la biodiversité, permettant ainsi à la France de conforter son rang en Europe et dans le monde, dans ce domaine.

Enfin, les deux autres projets concerneront la substitution de matières premières fossiles par des matières premières renouvelables afin de garantir la durabilité des procédés industriels. Ainsi SYNTHIACS et BIORARE, respectivement portés par l'Institut national de recherche agronomique et le Cemagref, ont vocation à développer des solutions innovantes pour produire des carburants et des produits chimiques à partir des déchets organiques ou de la biomasse.

Valérie Pécresse, Bruno Le Maire et René Ricol souhaitent que ces dotations de l'Etat aient un effet de levier, et rappellent qu'elles ont vocation à être complétées par des cofinancements de la part des collectivités locales et des partenaires privés.

1ère publication : 23.02.2011 - Mise à jour : 5.08.0011

Les recherches les plus fréquentes :