Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

260 millions d'euros pour les projets "Infrastructures nationales de recherche en biologie et santé" et "Démonstrateurs"

[archive]
Valérie Pécress et René Ricol © P. Devernay/MESR

Valérie Pécresse et René Ricol ont dévoilé les 11 lauréats des appels à projets "Infrastructures nationales de recherche en biologie et santé" et "Démonstrateurs préindustriels en biotechnologie", inscrits dans l’action  "Santé et Biotechnologies", du programme des Investissements d’avenir dotée de 1,55 milliard d’euros.

Communiqué - 4.03.2011
Valérie Pécresse

Les 11 projets retenus au titre des deux appels à projets sont pour la plupart distribués sur plusieurs sites, et proposent un pilotage coordonné. Ces projets d'infrastructures et de démonstrateurs préindustriels consacrent l'usage des technologies les plus performantes à la connaissance du vivant et au service de la santé. Les Infrastructures Nationales en Biologie Santé et les démonstrateurs préindustriels mettent ainsi un service à haute valeur ajoutée à disposition de l'ensemble de la communauté académique, mais également aux partenaires privés. Ces projets assurent un développement technologique du plus haut niveau, permettant d'accompagner efficacement les avancées de la biologie.

220 millions d'euros pour les 9 lauréats de l'appel à projets "Infrastructures nationales de recherche en  biologie"

pour financer l'investissement ainsi que le fonctionnement des projets sur 10 ans

 

37 projets ont été reçus pour cet appel à projets lancé en juillet 2010. Sur la base des évaluations et recommandations d'un jury international, présidé par le Professeur Joël Vandekherckove, directeur du Département de recherche médicale de protéine de l'Université de Gand (Belgique), les 9 meilleurs projets ont été retenus.

Cet appel à projets va doter la France d'infrastructures de recherche d'envergure nationale et compétitives internationalement, dans de nombreux domaines. Par exemple :

  • France-BIOIMAGING et FRISBI, vont révolutionner l'exploration et la connaissance du vivant en s'appuyant sur les technologies les plus avancées de la biologie structurale et de l'imagerie cellulaire.
  • FRANCEGENOMIQUE, PROFI et PHENOMIN misent sur les nouvelles technologies pour accélérer le rythme du progrès scientifique, en utilisant par exemple le très haut débit et la bioinformatique pour démultiplier l'état des connaissances sur les gènes, les protéines, et l'analyse des modèles expérimentaux. Ces projets  favoriseront des avancées décisives dans la lutte contre certaines maladies, notamment contre le cancer ou les maladies génétiques.
  • Ou encore,  le projet porté par le Centre National de Ressources Biologiques marines et  inscrit dans un programme européen de recherche, permettra d'explorer en profondeur la biodiversité marine, de l'échelle infra-cellulaire jusqu'aux écosystèmes complexes.


A l'occasion de cet appel à projets, les équipes les plus performantes se sont structurées pour créer, à l'échelle nationale des infrastructures, leur permettant de coordonner la complémentarité de leurs compétences, comme par exemple le projet F-CRIN qui fédère les forces de 54 centres de  recherche clinique ou encore le projet BIOBANQUES qui s'appuie sur 70 centres de ressources biologiques répartis sur tout le territoire.

Enfin, la plupart de ces projets retenus prolongeront et amplifieront les efforts menés au niveau européen pour définir des stratégies communes de recherche, à l'image de l'infrastructure HIDDEN qui à partir du laboratoire BSL4 Inserm-Jean Mérieux de Lyon coordonne l'infrastructure européenne de recherche ERINHA sur les micro-organismes hautement pathogènes.


40 M€ pour les 2 lauréats de l'appel à projets « Démonstrateurs préindustriels en biotechnologie »

pour financer l'investissement ainsi que le fonctionnement des projets sur 10 ans

 

8 dossiers ont été reçus pour cet appel à projets lancé en juillet 2010, et deux d'entre eux ont été sélectionnés sur la base des évaluations et recommandations d'un jury international, présidé par le Pr Maria Grazia Roncarolo, spécialiste en pédiatrie et en immunologie, directrice de l'Institut de thérapie génique de Milan (Italie).
 
Chacun des deux lauréats recevra 20M euros.
 
Cet appel à projets doit permettre d'apporter plus rapidement la preuve de concept industrielle, étape indispensable entre la recherche fondamentale ou appliquée et la production de masse, afin de développer les découvertes de la recherche en biotechnologie. Ainsi, les projets PGT et TWB permettront respectivement :

  • de produire à grande échelle et aux normes de qualité requises de nouveaux médicaments pour la thérapie génique afin de permettre un accès plus rapide à des solutions de soins pour de nombreux patients souffrant de maladies rares.
  • d'élaborer les biotechnologies industrielles les plus innovantes afin de favoriser l'émergence d'une bioéconomie fondée sur l'utilisation du carbone renouvelable.
1ère publication : 4.03.2011 - Mise à jour : 5.08.0011

Fiches

Infrastructures nationales de recherche en  biologie

9 fiches projets "Infrastructures nationales de recherche en  biologie"

Démonstrateurs préindustriels en biotechnologie
2 fiches projets "Démonstrateurs préindustriels en biotechnologie"

 

Infrastructures

Infrastructures en biologie et santé du programme "Investissements d'avenir"

carte-infrastructures-biologie-sante

contact

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche : 01 55 55 84 32
Commissariat Général à l’Investissement : 01 42 75 64 43

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés