Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Discours

[ARCHIVES] Discours

1ère édition de l'opération "Printemps à la fac"

[archive]

Valérie Pécresse s'est rendue sur le campus de Villetaneuse qui ouvre ses portes à des lycéens de Première pour leur permettre de découvrir les formations de l'université et les aider dans leur future orientation. Comme Paris-13, une quinzaine d'universités ont aussi décidé cette année d'élargir la découverte aux lycéens dès la classe de Première dans le cadre de l'orientation active.

Discours - 1ère publication : 9.05.2011 - Mise à jour : 18.08.0011
Valérie Pécresse

Je vous remercie très sincèrement, Monsieur le Président, de m’avoir invitée à cette 1ère édition de "Printemps à la fac". J’y suis particulièrement sensible, et cela pour au moins trois raisons, qui tiennent à l’identité de votre université, au caractère exemplaire de cette manifestation et à la présence de nombreux lycéens et de leurs familles, venus de tous les horizons de la Seine-Saint-Denis.

La dernière fois que je suis venue à Paris 13, c’était pour saluer une aventure humaine et scientifique exemplaire, celle de Ngô Bao Chau, médaille Fields 2010, chargé de recherche C.N.R.S. ici même, au LAGA, de 1998 à 2004, avant de rejoindre l’Université Paris 11 et depuis peu celle de Chicago, un parcours à l’image de cette université ouverte à tous, carrefour des peuples et des cultures et pourtant dotée d’une identité forte.

Votre université, cher Jean-Loup Salzmann, n’est pas une université comme les autres. "Université parisienne en banlieue", comme vous aimez la définir, à la fois membre fondateur du pôle de recherche et d’enseignement supérieur « Paris-Cité » et profondément ancrée dans le territoire de la Seine-Saint-Denis, pour lequel elle représente, avec ses 22.000 étudiants et ses 32 laboratoires de recherche, un formidable atout en matière de développement économique et culturel, elle est le symbole d’une université prête à relever le double défi de l’excellence et de l’égalité des chances, preuve que ces deux exigences ne sont pas contradictoires, mais peuvent et doivent aller de pair.

Paris 13, c’est la qualité de la formation au service de la réussite de tous : 30% de boursiers et 25% d’étudiants salariés, mais plus de 94% de diplômés de Master en emploi 30 mois après la fin de leurs études.

Paris 13, c’est aussi un potentiel d’enseignement et de recherche de très haut niveau, c’est l’un des fleurons de l’école mathématique française, avec l’Institut Galilée. J’évoquais tout à l’heure Ngô Bao Chau, mais je pourrais citer aussi Jean-François Quint, du Laboratoire "Analyse, Géométrie et Applications", qui s’est vu décerner cette année le Clay Research Award, l’une des plus hautes distinctions mathématiques.

L’excellence est ici chez elle, en Seine-Saint-Denis. Elle y a toute sa place. Elle irrigue ce territoire en pleine mutation, contribue à son développement et ouvre plus largement à ses habitants l’accès aux études supérieures et aux plus hauts niveaux de qualification. C’est aussi pour cela que je suis parmi vous aujourd’hui, pour vous dire, chers lycéens, que vous êtes ici chez vous, que l’université, c’est votre avenir. Le nôtre, aussi : vous êtes les futurs étudiants, les futurs chercheurs, les futurs ingénieurs dont nous avons besoin, vous êtes l’avenir de nos laboratoires et de nos entreprises. En choisissant d’intégrer un jour l’université qui vous accueille aujourd’hui, vous contribuerez, je l’espère, au renouveau des filières scientifiques et au développement du territoire francilien.
Alors, bien sûr, vous avez encore le temps, mais le rendez-vous auquel Paris 13 vous a conviés ce matin est un rendez-vous important. Important, parce que choisir son orientation, cela ne s’improvise pas, c’est une étape essentielle de votre vie, un choix certes réversible, mais qui déjà vous engage. Il faut y réfléchir dès maintenant, quitte à faire évoluer votre projet au cours des prochains mois.

C’est tout l’intérêt de la procédure d’admission dans l’enseignement supérieur que nous avons mise en place avec « Admission post-bac » : vous donner tout d’abord une vision globale de l’offre de formation ; vous obliger ensuite à réfléchir en amont au lieu de vous décider au dernier moment ; augmenter enfin, en améliorant le processus d’affectation, vos chances d’être admis dans une formation correspondant à votre projet.

Admission Post-Bac, ce n’est pas seulement un logiciel d’affectation, c’est un outil essentiel au service de la démarche d’orientation active. Son extension progressive à l’ensemble des formations marque à cet égard un progrès considérable. Mais il demeure un outil, qui ne peut garantir à lui seul une orientation et une poursuite d’études réussies. Il ne suffit pas de s’interroger sur la suite de son parcours, il faut également disposer au bon moment de l’information et du conseil nécessaires.
Là encore, des progrès sensibles ont été accomplis depuis trois ans. Grâce aux efforts déployés par les différents acteurs de l’orientation – je pense en particulier à ONISEP, qui améliore sans cesse la qualité de ses publications et de son site internet, et dont je tiens à remercier personnellement le directeur pour son dynamisme et son engagement au service des futurs étudiants. Grâce aussi et surtout au développement de la relation lycée-université, qui est au cœur de l’orientation active.

Dans ce domaine aussi, Paris 13 innove et donne l’exemple, en multipliant les actions à destination des élèves de 1ère et de terminale : présentation de l’université dans les lycées de Seine-Saint-Denis et du Val d’Oise, journées "portes ouvertes", participation aux forum des métiers, accueil des lycéens dans des cours et des travaux dirigés, en particulier à l’Institut Galilée, visites de laboratoires, séances de travaux pratiques organisées par l’U.F.R. "Santé, médecine et biologie humaine", semaine de méthodologie du travail universitaire proposée après les écrits du bac aux élèves de terminale qui souhaitent s’inscrire à Paris 13 en 1ère année d’études de santé, la liste est longue des actions proposées dans le cadre de la "Boîte à outils" mise à la disposition des établissements.

Les conventions que vous avez signées ce matin, Messieurs les Proviseurs, cher Jean-Loup Salzmann, permettront de renforcer encore les liens qui unissent vos établissements et d’améliorer l’information des élèves sur les parcours et les débouchés des formations universitaires. Elles contribueront demain, je l’espère, à la création de la cordée de la réussite prévue par la convention cadre signée le 11 mars dernier avec le recteur de l’académie de Créteil. C’est un pas important, et je m’en réjouis, en faveur de l’égalité des chances dans l’accès aux formations supérieures. Celle-ci ne se décrète pas, elle se construit patiemment, jour après jour, en utilisant tous les leviers dont nous disposons. L’orientation en est un. C’est pourquoi, ensemble, nous devons poursuivre l’effort engagé :

  • en développant l’information au niveau de la classe de 1ère, afin de renforcer le caractère progressif de l’orientation, en cohérence avec le parcours de découverte des métiers et des formations et l’accompagnement personnalisé au lycée. La phase d’information et de conseil en amont de la préinscription ne se limite pas à l’année de terminale mais s’inscrit dans une continuité, de façon à permettre aux élèves d’élaborer un projet de poursuite d’études qui tienne compte à la fois de leur évolution personnelle et des progrès de leur scolarité.
  • en mettant davantage l’accent sur la phase de conseil au sein de la démarche d’orientation active ;
  • en renforçant le rôle du lycée et de ses personnels dans la mise en œuvre de l’orientation active. Il s’agit notamment d’organiser avec les universités, dans le cadre de la politique académique, des actions de découverte des formations ; d’aider les élèves à construire leur projet (parcours de découverte des métiers et des formations, accompagnement personnalisé) ; de les accompagner tout au long de la procédure et de veiller à ce qu’ils formulent des vœux à la fois cohérents et suffisamment diversifiés pour être admis dans une formation correspondant à leur projet.

 

1ère publication : 9.05.2011 - Mise à jour : 18.08.0011
Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :