Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Biologie et santé

Biologie et santé

La médaille d'or du CNRS attribuée à Jules Hoffmann

Jules Hoffmann, médaile d'or du CNRS 2011

Jules Hoffmann se voit attribuer la médaille d'or du C.N.R.S., plus haute distinction scientifique en France.

Article - 23.09.2011

Directeur de recherche émérite au C.N.R.S., biologiste de renommée mondiale, et professeur à l'Université de Strasbourg, Jules Hoffmann a consacré ses travaux à l'endocrinologie et à l'immunologie des insectes.

Cette médaille d'or illustre la capacité de la recherche française à apporter des solutions aux grands problèmes de société, notamment dans le domaine de la santé. Ce prix est une nouvelle illustration de l'excellence de la recherche française dont je suis particulièrement fier".

Né en 1941, Jules Hoffmann a effectué ses études à Strasbourg où il obtient un doctorat en biologie expérimentale. Entré au C.N.R.S. en 1964, il crée en 1978 le laboratoire C.N.R.S. "Réponse immunitaire et développement chez les insectes" qu'il a dirigé jusqu'en 2006 et où il poursuit actuellement ses travaux.

Il fera carrière d'abord à l'Institut de zoologie ou il sera en charge du laboratoire de biologie générale entre 1978 et 1995, puis à l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire qu'il dirige de 1993 à 2005. Par la suite il occupera la fonction de Président de l'Académie des Sciences en 2007 et 2008. 

Cette distinction vient récompenser des années de recherche scientifique, et en particulier la découverte des mécanismes génétiques responsables de l'immunité innée. Jules Hoffmann et ses collègues font en 1996 une découverte majeure, chez l'insecte drosophile: un récepteur de l'immunité innée appelé TOLL et capable d'identifier un agent pathogène (champignon ou bactérie) et de déclencher une réponse immunitaire. Un an plus tard fut établie par une équipe américaine l'existence d'une famille de récepteurs humains semblables à ceux découverts chez la drosophile. Baptisés Toll Like Receptors (TLR), ces récepteurs humains participent à l'activation et à l'amplification de la réponse immunitaire spécifique, adaptative, qui caractérise les vertébrés.
Grâce à l'ensemble de ses travaux, Jules Hoffmann a élaboré une vision nouvelle des mécanismes de défense  des organismes, des plus primitifs aux plus évolués, vision porteuse d'applications médicales prometteuses.

La cérémonie de remise de la médaille se déroulera le 13 décembre prochain.

1ère publication : 23.09.2011 - Mise à jour : 13.08.2014

contact

Presse:

Bénédicte Constans

01 55 55 84 32

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés