Actualité stratégie nationale de recherche et d'innovation

Biologie de synthèse, développement, potentialités et défis

Rapport
Rapport Biologie de Synthèse : développements, potentialités et défis

Le rapport réalisé par le groupe de travail Biologie de synthèse à la demande du ministère vient de paraître.

Rapport - 14.12.2011

Un champ nouveau pour la recherche et l'innovation

Champ nouveau pour la recherche et l'innovation, la biologie de synthèse ouvre un potentiel économique devenu un enjeu de compétition internationale.

Son émergence et son évolution rapide s'appuient sur la puissance de la biologie moléculaire et sur les modèles mathématiques qui en intègrent les résultats, ainsi que sur la diminution des coûts du calcul scientifique et de la lecture et écriture de l'A.D.N.

La Stratégie nationale de recherche et d'innovation (S.N.R.I.), définie par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en 2009, a donc inscrit cette discipline émergente parmi les défis prioritaires. A ce titre, elle fait partie des "points forts" de certains projets retenus dans le cadre des Investissements d'avenir.Par ailleurs, le Ministère a passé commande à un groupe de travail d'un rapport de synthèse, porteur de recommandations sur le développement de cette technologie émergente. Ses résultats sont publiés aujourd'hui sous le titre "Biologie de synthèse, développements, potentialités et défis".

S'agissant de recherches dont les applications pourraient intéresser les domaines de la santé, du vivant, de l'énergie et de l'environnement, il est essentiel de prendre en compte, très en amont, les préoccupations éthiques et sociétales qu'elles peuvent susciter.

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a donc décidé de mettre rapidement en œuvre une des recommandations du rapport "Biologie de synthèse, développements, potentialités et défis" et de créer un observatoire placé auprès du CNAM, structure de référence en matière de recherche.

Cet observatoire est chargé de collecter les informations sur l'activité française dans le domaine concerné, d'opérer une première mobilisation des acteurs par la circulation de ces informations, de suivre en temps réel les débats et les prises de position en liaison avec la communication scientifique, d'analyser les positions du secteur et ses avancées. Un site Internet ouvert au public complétera cette première étape d'un dispositif de dialogue avec la société appelé à se développer en même temps que cette technologie émergente.

1ère publication : 14.12.2011 - Mise à jour : 5.03.2012

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés