Les cordées de la réussite, des réseaux de solidarité

Cordées de la réussite

Introduire une plus grande équité dans l’accès aux formations d’excellence, c'est l'objectif des cordées de la réussite, lancées fin 2008. Le dispositif s'appuie sur des partenariats entre des établissements du supérieur, des lycées et des collèges et sur des actions de tutorat et d'accompagnement : il s'agit d'aider les jeunes de milieu modeste ou issus de quartier prioritaires, à lever les obstacles psychologiques et culturels qui les font trop souvent renoncer à s'engager dans la voie des études longues.

Article - 27.01.2010

Les cordées de la réussite : des réseaux de solidarité

L’expression "cordées de la réussite" désigne des partenariats, mis en place entre un ou plusieurs établissements d’enseignement supérieur (grandes écoles, universités), d’une part, des lycées à classes préparatoires et des lycées ou collèges, d’autre part. Il s'agit de promouvoir l’égalité des chances et la réussite des jeunes face à l’entrée dans l’enseignement supérieur, et notamment dans des filières d’excellence.

La "tête de cordée" est systématiquement un établissement d’enseignement supérieur, qui peut conduire plusieurs cordées à la fois, avec différents lycées ou collèges "sources".

Le partenariat entre les établissements se traduit concrètement par la mise en œuvre d’actions, comme le tutorat, l'accompagnement académique et scolaire, ou encore l'accompagnement culturel, qui constituent des réseaux de solidarité entre les niveaux d’enseignement. Le partenariat est systématiquement formalisé à travers une convention.

Objectifs des cordées

Animées par des jeunes des établissements d’enseignement supérieur, les cordées visent plusieurs objectifs :

  • lever les obstacles psychologiques ou culturels en créant, par un accompagnement adapté, un pont entre l’enseignement scolaire et l’enseignement supérieur et en montrant que des voies déjà empruntées avec succès peuvent l’être plus fréquemment encore par les élèves des générations suivantes,
  • faire changer le regard et les a priori que les jeunes portent sur ces filières,
  • renforcer l’attrait, pour les jeunes des quartiers, des formations longues, et faciliter, par la communication des expériences et la transmission des codes appropriés, le passage vers l’enseignement supérieur dans une perspective de réussite et d’ascension sociale.

Les cordées : où et combien ?

  • 326 cordées de la réussite labellisées sur l’ensemble du territoire français en 2011,
    Liste des 326 cordées labellisées en 2011
  • 47 400 jeunes ont bénéficié d’une cordée dans 1 900 établissements en 2010-2011,
  • 49 % des bénéficiaires sont issus des quartiers de la politique de la ville et 40 % des établissements concernés sont situés dans ces mêmes quartiers,
  • En 2010 : 254 cordées de la réussite,
  • En 2009 : 142 cordées de la réussite,
  • Dès le 18 novembre 2008 : 100 cordées labellisées sur tout le territoire.

Etendre le dispositif aux zones rurales en 2012

 Dans une perspective de plus grande ouverture sociale, les cordées se sont élargies aux collèges et lycées professionnels, notamment ceux relevant des territoires de la politique de la ville et de l'éducation prioritaire. Le contenu des projets s'est également enrichi grâce à l'implication des tuteurs : éducation artistique et culturelle, scientifique et technique, sportive, numérique, pratique des langues.

En 2012, le gouvernement souhaite franchir une nouvelle étape en opérant un passage de relai entre le ministère de la Ville et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche qui financent respectivement le dispositif national à hauteur de 4,6 millions d'euros et 1,5 million d'euros.
L'objectif de ce passage de témoin est d'une part, de mettre le dispositif au centre des projets pédagogiques des établissements et ainsi pérenniser un programme qui a fait ses preuves et d'autre part, d'étendre le dispositif au-delà des zones urbaines sensibles (ZUS), dans les zones rurales notamment, où les jeunes souffrent d'un même niveau de difficulté que les jeunes des quartiers sensibles dans l'accès aux formations supérieures d'excellence.

La carte des cordées par académies sur le site dédié

Les rôle des entreprises partenaires

 De nombreuses entreprises, T.P.E., P.M.E., mais aussi grandes entreprises, sur tout le territoire, sont partenaires des cordées de la réussite. Ce partenariat se traduit, notamment, par des visites de sites, des échanges avec des professionnels, des simulations d’entretiens de recrutement, et par la mise à disposition d’offres de stages pour les jeunes impliqués dans le dispositif.

1ère publication : 27.01.2010 - Mise à jour : 12.04.2012

Liste des cordées par académies

Cordées de la réussite

Grâce à un service de géolocalisation, lycéens et collégiens ont accès à une cartographie des cordées de la réussite par académie avec un lien direct vers les sites académiques et un descriptif de chaque cordée et des actions développées dans ce cadre en lien avec les universités, les grandes écoles, les associations, le monde économique. Le site des cordées propose également des ressources documentaires, pédagogiques... Il s'agit d'améliorer l'information des lycéens sur les dispositifs existants.
Consulter le site des cordées

Liste des 236 cordées de la réussite pour l'année 2012-2012

La charte des cordées de la réussite

Les signataires de la charte s’engagent à apporter leur concours aux cordées de la réussite, à développer et soutenir dans ce cadre les initiatives contribuant à promouvoir l’ambition scolaire de jeunes qui, en raison de leur origine sociale ou géographique, ne disposent pas de toutes les clés pour s’engager avec succès dans une formation longue.
Charte des cordées de la réussite

A savoir

Les cordées encouragent les jeunes à croire en eux et à se dire que les grandes écoles et les études supérieures ne sont pas la chasse gardée des élites.

La philosophie des cordées, ce n'est pas juste du soutien scolaire, c'est un accompagnement plus global qui permet de faire sauter un plafond de verre en surmontant une barrière psychologique plus redoutable encore que la barrière financière.

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés