La coopération internationale en matière de recherche

Attribution du Prix Gay-Lussac Humboldt 2013

Prix Gay-Lussac Humboldt

Décerné par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche avec le concours de l'Académie des sciences, le Prix Gay-Lussac Humboldt récompense d'éminents scientifiques en activité en Allemagne et en France. Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, félicite les lauréats du prix 2013.  

Communiqué - 22.01.2014
Geneviève Fioraso

Journée franco-allemande du 22 janvier

 
A l'occasion de la célébration de la journée franco-allemande le 22 janvier, qui marque l'anniversaire du traité de l'Elysée, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche félicite les lauréats du Prix Gay-Lussac Humboldt 2013.
 
Décerné chaque année depuis 31 ans, le Prix scientifique franco-allemand Gay-Lussac Humboldt récompense d'éminents scientifiques en activité en Allemagne et en France ayant, d'une part, contribué par l'excellence de leurs travaux et la qualité de leur engagement au renforcement de la coopération scientifique franco-allemande et, d'autre part, faisant état de projets prometteurs pour l'avenir de cette coopération.
 


Le Prix Gay-Lussac HumboldtCe prix a été attribué pour la première fois en 1983.Le ministère en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche délivre ce prix tous les ans.
Deux prix d'un montant de 60000 euros chacun sont remis à des scientifiques en activité en Allemagne de renommée internationale, dont les candidatures sont proposées par les partenaires français avec lesquels ils ont développé ou projettent de développer une coopération. Ce prix est décerné avec le concours de l'Académie des sciences - Institut de France, qui réunit le jury constitué d'académiciens.
La Fondation Alexander von Humboldt décerne le Prix Gay-Lussac Humboldt, également doté d'un montant de 60 000 euros, à des scientifiques en activité en France avec l'objectif de conduire un projet de recherche à long terme en coopération avec leurs collègues en Allemagne. Les candidatures sont présentées par des scientifiques allemands expérimentés.Le Prix Gay-Lussac Humboldt s'inscrit dans le cadre général du programme du prix scientifique "Alexander von Humboldt" que la Fondation décerne à des étrangers de tout premier plan, dans toutes les disciplines. Jusqu'à 100 prix scientifiques "Alexander von Humboldt" sont ainsi décernés chaque année à des chercheurs internationaux dont les travaux ou les découvertes infléchissent significativement et durablement leur domaine, et dont on peut attendre des résultats de premier plan à l'avenir.

Les lauréats du Prix Gay-Lussac Humboldt 2013

Deux scientifiques en activité en Allemagne lauréats du Prix Gay-Lussac Humboldt 2013

Les deux lauréats du Prix Gay-Lussac Humboldt ont reçu leur prix à l'Académie des sciences - Institut de France le mardi 1er avril 2014.

Oliver Eickelberg

Directeur fondateur du Comprehensive Pneumology Center, Centre Helmholtz à Munich et professeur à l’Université Ludwig-Maximilian de Munich.
 
Le domaine de recherche  d’Oliver Eickelberg concerne le rôle des voies développementales de signalisation dans les maladies pulmonaires chroniques qu’il aborde avec une approche translationnelle. Il a initié l’ "Alliance Helmholtz-Inserm pour le traitement des maladies pulmonaires chroniques", qui a posé les bases d’une initiative gouvernementale pour le renforcement de la coopération franco-allemande dans le domaine de la pneumologie, avec le développement d’un programme postdoctoral et d’une "Ecole du poumon".
 
Sa candidature était présentée par le professeur André Syrota, président-directeur général de l’Inserm. Le Prix Gay-Lussac Humboldt permettra à Oliver Eickelberg de réaliser un projet de recherche dans l’unité INSERM U700 et le service de Pneumologie de l’Hôpital Bichat à Paris sur la "Caractérisation fonctionnelle de phénotypes cellulaires dans les maladies pulmonaires chroniques".
 
Daniel Ricquier (à gauche), vice-président aux relations internationales, Académie des sciences ; à droite, Prof. Oliver Eickelberg, Prix Gay-Lussac-Humboldt 2013 

Alois Fürstner

Directeur du Max-Planck-Institut für Kohlenforschung à Mühlheim/Ruhr et professeur affilié à l’Université de Dortmund.

Ses travaux fondamentaux sur la catalyse organométallique et les nombreuses applications pour la synthèse de produits naturels biologiquement actifs à architecture complexe (alcaloïdes, terpènes et glycoconjugués) ont valu à Alois Fürstner une reconnaissance internationale. Il a introduit les premières catalyses de métathèse dans le dioxyde de carbone supercritique. Ses découvertes ont propulsé les recherches et les applications internationales et industrielles dans le domaine de la métathèse. Il entretient depuis le début de sa carrière des liens étroits avec la communauté scientifique française.
 
Sa candidature a été proposée par le professeur Pierre H. Dixneuf de l’unité mixte de recherche 6226 Sciences Chimiques de Rennes C.N.R.S.-Université de Rennes 1. Le Prix Gay-Lussac Humboldt permettra à Alois Fürstner de poursuivre ses échanges, notamment avec les universités de Rennes, Paris, Montpellier et Strasbourg.
 
Pierre Braunstein (à gauche), Académie des sciences ;  à droite, Prof. Alois Fürstner, Prix Gay-Lussac-Humboldte 2013 

Dix scientifiques en activité en France, lauréats du Prix Gay-Lussac Humboldt 2013

La Fondation Alexander von Humboldt a décerné, quant à elle, le Prix Gay-Lussac Humboldt à dix scientifiques en activité en France :


Carmen Buchrieser

Professeure associée à l’Institut Pasteur, spécialiste de génétique microbienne, directrice de l’Unité Biologie des bactéries intracellulaires, unité mixte de recherche 3525 C.N.R.S.-Institut Pasteur.

Sa candidature était présentée par le professeur Michael Hecker de l’Université de Greifswald, Institut de microbiologie et biologie moléculaire.
 

Michel Delon

Professeur de littérature française, Centre d’étude de la langue et de la littérature françaises des 17e et 18e siècles, unité mixte de recherche 8599 C.N.R.S.-Université Paris-Sorbonne.
Sa candidature était présentée par le professeur Michael Bernsen de l’Université de Bonn, Séminaire d’études romanes.
 

Emilian Dudas

Directeur de recherche en physique théorique, Centre de Physique Théorique, unité mixte de recherche 7644 C.N.R.S.-Ecole Polytechnique.
Sa candidature était présentée par le professeur Wilfried Buchmüller, du Deutsches Elektronen-Synchrotron (DESY) à Hambourg, Groupe Théorie.
 

Christian Henriot

Professeur d’histoire contemporaine, spécialiste de sinologie, Institut d'Asie Orientale, unité mixte de recherche C.N.R.S. 5062-Ecole Normale Supérieure de Lyon-Institut d’Etudes Politiques de Lyon-Université Lyon 2.   

Sa candidature était présentée par le professeur Barbara Mittler de l’Université de Heidelberg, Séminaire de sinologie.
                         

Mir Wais Hosseini

Professeur de chimie, directeur du Laboratoire de Tectonique moléculaire, unité mixte de recherche 7140 C.N.R.S.-Université de Strasbourg.

Sa candidature était présentée par le professeur Stefan Bräse du Karlsruher Institut für Technologie, Institut de chimie organique.
 

Costas Kounnas

Directeur de recherche, Laboratoire de physique théorique E.N.S., unité mixte de recherche  8549 C.N.R.S.-Ecole Normale Supérieure de Paris, associée à l’Université Pierre et Marie Curie.

Sa candidature était présentée par le professeur Dieter Lüst de l’Université de Munich, Section Physique.
 

Nikolai Nadirashvili

Directeur de recherche, Laboratoire d’Analyse, Topologie, Probabilités, unité mixte de recherche 7353 C.N.R.S.-Aix-Marseille Université-Ecole Centrale Marseille.

Sa candidature était présentée par les professeurs Alexander Grigor’yan et Wolfhard Hansen, de la faculté de mathématiques de l’Université de Bielefeld.
 

Roger Ohayon

Professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers, Laboratoire de Mécanique des structures et des systèmes couplés.
Sa candidature était présentée par le professeur Hermann G. Matthies de l’Université Technique de Braunschweig.
 

Alain Pumir

Directeur de recherche, Laboratoire de physique, unité mixte de recherche 5672 Ecole Normale Supérieure de Lyon-C.N.R.S..

Sa candidature était présentée par le professeur Eberhard Bodenschatz du Max-Planck-Institut für Dynamik und Selbstorganisation à Göttingen.
 

Alexandre Tsybakov

Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie, directeur du Laboratoire de statistiques du Centre de Recherches en économie et statistique.

Sa candidature était présentée par le professeur de statistiques Enno Mammen de l’Université de Mannheim.
1ère publication : 22.01.2014 - Mise à jour : 9.04.2014

Lauréats célèbres du Prix Gay-Lussac Humboldt

Le Prix Gay-Lussac Humboldt a été notamment attribué aux Français :

  • Jean-Marie Lehn (1983),
  • Jules Hoffmann (1983),
  • Guy Ourisson (1988),
  • Maurice Godelier (1990),
  • Claude Cohen-Tanoudji (1991),
  • Michel Fromont (1993),
  • Alain Aspect (1999),
  • Yannick Mellier (2006)
  • Christophe Salomon (2011)
  • Jean-Michel Raimond (2012)

et aux Allemands :

  • Wolf Lepenies (1984),
  • Heinrich Ruterjans (1995),
  • Karl Wieghardt (1995),
  • Werner Hildenbrand (1997),
  • Florian Holsboer (1997),
  • Achim Müller (2002),
  • Dieter Lüst (2005).
  • Hermann Nicolai (2012)

Liste des lauréats depuis la création du Prix

Contact presse

Dephine Chenevier

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés