Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

71 lauréats pour la vague 2 de l'appel à projets Laboratoires d'Excellence

[archive]
Investissements d'Avenir

Les résultats de la 2e vague de l'appel à projets Laboratoires d'excellence, doté d'une enveloppe d'un milliards d'euros, viennent d'être présentés.

Communiqué - 14.02.2012

Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Jean-Luc Tavernier, Commissaire général adjoint à l'Investissement, annoncent la liste des 71 lauréats de la deuxième vague de l'appel à projets "Laboratoires d'excellence" doté d'une enveloppe de 1 milliard d'euros et dont la gestion a été confiée à l'Agence Nationale de la Recherche.

L'appel à projets a pour objectif d'attribuer aux laboratoires sélectionnés des moyens significatifs leur permettant d'accroître leur visibilité internationale, de faire jeu égal avec leurs homologues étrangers, d'attirer des chercheurs et des enseignants-chercheurs de renommée internationale et de construire une politique intégrée de recherche, de formation et de valorisation de très haut niveau.

195 projets ont été reçus pour cet appel et 71 ont été retenus (soit l'ensemble des projets classés A+ à A5 par un jury international, présidé par le Professeur Jean Claude Latombe, Professeur à l'université de Stanford).

Ces 71 laboratoires seront financés jusqu'en 2020 pour un montant de 534,5 millions d'euros,sachant que certains de ces laboratoires se trouveront financés dans le cadre des 8 Initiatives d'excellence désormais reconnues.

Les lauréats recevront dans les toutes prochaines semaines un acompte de 10% afin que les équipes sélectionnées puissent lancer leur projet dans les meilleurs délais.

Avec les lauréats de la première vague, ce sont donc 171 laboratoires d'excellence qui auront été sélectionnés pour un financement sur une période suffisamment longue pour leur permettre de déployer une stratégie scientifique de grande ampleur.

L'ensemble des domaines de recherche est représenté au terme de ces deux appels à projets : 14,5% en sciences du numérique et des mathématiques, 24% en sciences humaines et sociales, 20 % dans le domaine de la matière et de l'énergie, 14,6% dans le domaine des sciences de la terre et de l'environnement, 26,9% dans le secteur de la biologie-santé.

Ces projets sont présents sur l'ensemble du territoire. Certains sont sur des sites ayant été labellisés Initiatives d'excellence, comme le laboratoire ECODEC, qui fonde les bases du grand département d'économie de la future Université de Paris-Saclay. D'autres sites ont également su faire valoir leurs thématiques d'excellence, comme par exemple le laboratoire ACTION en Bourgogne-Franche-Comté  sur les systèmes intelligents miniaturisés avec des applications à la santé, aux transports, à l'énergie, ou encore le laboratoire IRON à Nantes qui vient conforter la thématique de la radiobiologie déjà reconnue avec la sélection de l'équipex ARRONAX + constituant ainsi un ensemble scientifique cohérent.

De nature très variée, ces projets, portés le plus souvent par des laboratoires en réseau ou coopératifs, bénéficieront, au-delà du seul monde de la recherche, au tissu industriel au travers de nouveaux partenariats entre les laboratoires de recherche publics et les entreprises.

Enfin, ces dotations de l'Etat doivent avoir un effet de levier ; elles ont vocation à être complétées par des cofinancements de la part des collectivités locales et des partenaires privés.

Par ailleurs, Laurent Wauquiez et Jean-Luc Tavernier annoncent également le financement de 5 équipements d'excellence complémentaires. Ces 5 projets s'ajoutent aux 36 projets retenus lors de la seconde vague en décembre 2011. Ils correspondent à des domaines stratégiques mis en avant par la stratégie nationale de recherche et d'innovation tout en respectant les classements thématiques établis par le jury.
Il s'agit des projets :

  • HEPATHER : cohorte de 25 000 patients atteints d'hépatite, portée par l'A.N.R.S. (10  millions d'euros);
  • OSC IMP, projet franc-comtois de métrologie (4,2 millions d'euros);
  • ORTOLANG, qui a pour but de proposer une infrastructure de mutualisation offrant un réservoir de données (corpus, lexiques, dictionnaires, etc.) et d'outils sur la langue, à l'université de Lorraine (2,6 millions d'euros);
  • AmiQual4HOME, qui a pour objectif la création d'un équipement pour l'innovation et l'expérimentation de services centrés sur l'homme pour habitats intelligents, porté par l'INRIA (2,1 millions d'euros),
  • DILOH, (qui créera une bibliothèque internationale pour l'édition électronique en libre accès à l'Université d'Aix-Marseille. (7 millions d'euros)

Ces 5 équipements recevront un montant total de financement de 25,9 millions d'euros d'ici 2020.

Exemples de projets sélectionnés dans le cadre de la deuxième vague de l'action laboratoires d'excellence

Exemple en Sciences humaines et sociales : projet ARCHIMEDE. Consacré à l'archéologie et à l'histoire de la Méditerranée et de l'Egypte anciennes, ce projet regroupe des équipes de Montpellier et Perpignan ainsi que le Centre français d'archéologie de Karnak. Archimède va mettre les progrès du numérique au service de l'archéologie : les chercheurs vont développer un système d'information pour la gestion de chantiers de fouilles et de données archéologiques. Il permettra également le développement d'un nouveau dictionnaire de l'Egyptien ancien, destiné à remplacer le dictionnaire de l'Académie de Berlin, qui a près de 100 ans . Le Labex aura également une activité importante d'archéologie préventive pour préserver le patrimoine archéologique menacé par des travaux de construction.

Exemple en Sciences de la vie et de la santé : projet TOUCAN. Ce projet est porté par les équipes toulousaines de la Fondation Recherche Innovation Thérapeutique Cancérologie et va permettre de faire progresser notre connaissance de cancers particulièrement graves comme les leucémies (tumeurs du sang) et les lymphomes (tumeurs des ganglions ou de la rate). Le projet étudiera les mécanismes de résistance aux traitements actuellement disponibles et proposera de nouvelles pistes de thérapies ciblées pour atteindre les cellules cancéreuses que l'on ne parvient pas aujourd'hui à éliminer.

Exemple en Sciences de la matière et de l'énergie : projet ENIGMASS. L'observation de structures lointaines dans l'espace ou dans le temps, ainsi que l'étude des particules créées dans le plus grand accélérateur du monde nous offrent un regard privilégié sur la naissance et l'évolution de notre univers et nous aident à comprendre les lois de la nature. Quatre laboratoires dans les Alpes, entre Genève et Grenoble, sont les partenaires du projet ENIGMASS, qui ambitionne de dévoiler un peu plus les lois de la physique en explorant l'origine de la masse des particules élémentaires, y compris l'énigme de la masse des neutrinos et l'origine de la "matière noire".

Exemple en Sciences de la terre, de l'univers et de l'environnement : projet BASC. Ce projet associe les sciences sociales, l'écologie, l'agronomie et la génétique sur le site de Paris-Saclay. BASC se propose d'explorer comment les activités humaines interagissent avec les écosystèmes, et par quels moyens il est possible de remédier à la dégradation de la biodiversité et de l'environnement provoquée par ces activités. Il va permettre de mieux anticiper les changements globaux et de mettre en place une nouvelle économie compatible avec un développement durable de la planète.

Exemple en Sciences du numérique et mathématiques : projet DigiWorlds. Le projet vient renforcer l'excellence du plateau de Saclay dans le domaine du numérique. Il aborde trois grandes thématiques qui sont au cœur de la conception des grands systèmes d'information et de communication de demain : la fiabilité et la sécurité, la capacité à rester pleinement opérationnel lorsque le nombre d'utilisateurs change drastiquement, et la gestion intelligente des données et de l'information qui permettent aux utilisateurs de retrouver les informations correspondant à leurs attentes. DigiWorlds travaillera en étroite association avec l'Institut de Recherche Technologique SystemX, récemment sélectionné, assurant ainsi une valorisation immédiate auprès des industriels de ses résultats.

1ère publication : 14.02.2012 - Mise à jour : 14.02.0012

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés