Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

Paris, Lyon et Toulouse dans le palmarès des 50 villes universitaires du monde préférées par les étudiants

[archive]
  • Autonomie des universités
Université Toulouse 1

Selon la dernière enquête de l'agence internationale Quacquarelli Symonds, Paris, Lyon et Toulouse figurent dans le palmarès des 50 villes du monde préférées des étudiants. Ces derniers ont plébiscité le brassage international des étudiants, le nombre et l'intérêt des formations.

Communiqué - 15.02.2012

Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, se félicite que trois villes universitaires françaises, Paris, Lyon et Toulouse, figurent dans le palmarès des 50 villes du monde préférées des étudiants, selon la dernière enquête de l'agence internationale Quacquarelli Symonds.

Paris figure à la première place, Lyon à la quatorzième place, et Toulouse à la quarante-sixième place du classement "QS Best Student Cities 2012".

Le ministre se félicite tout particulièrement que le brassage international des étudiants, le nombre et l'intérêt des formations aient été plébiscités par les étudiants.

Laurent Wauquiez a indiqué que ce classement confortait la politique volontariste menée depuis cinq ans pour renforcer l'attractivité internationale des universités. Il a rappelé que cette attractivité reposait sur deux piliers : la valorisation de l'excellence de l'offre de formation et l'amélioration des conditions d'études.

L'autonomie a donné aux universités les moyens de définir leurs stratégies internationales, en fonction de leurs besoins et de leur ancrage territorial. Ces réformes ont favorisé le regroupement en une vingtaine de Pôles de Recherche et d'Enseignement Supérieur (PRES) à visibilité mondiale et ont renforcé la lisibilité du paysage universitaire français.

Laurent Wauquiez a indiqué que les universités s'étaient servies de leurs nouveaux outils pour développer les partenariats internationaux, qui encadrent la mobilité afin d'abaisser son coût pour les étudiants des classes moyennes et défavorisées et de maximiser les chances de réussite des étudiants.

Il a souligné le caractère inédit de l'Opération Campus, effort sans précédent de 5 milliards d'euros pour améliorer les conditions d'accueil et la qualité des équipements. Cet investissement fait émerger les campus du 21e siècle et met nos universités en position de rivaliser avec les plus grandes universités étrangères

Enfin, il a rappelé que l'attractivité internationale de nos universités reposait également sur un coût des études qui n'est pas prohibitif pour les classes moyennes et défavorisées et sur un système d'aides généreux. Les frais de scolarité des universités publiques sont en France parmi les plus bas des pays de l'O.C.D.E. (en France : 177 euros en licence, 245 euros en master), ils sont plus de deux fois moins chers qu'en Espagne, 4 fois moins chers qu'en Italie et 10 fois moins chers qu'aux Etats-Unis ou au Royaume Uni. Le système  d'aide directe aux étudiants est l'un des plus complets dans le monde grâce aux bourses et aux aides au logement.

1ère publication : 15.02.2012 - Mise à jour : 24.10.2012

Contact presse

Bénédicte Constans

01 55 55 84 32

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés