Accueil >  Stratégie >  Stratégie transversale >  Investissements d'Avenir

Investissements d'Avenir

Signature des conventions des deux premiers I.R.T.

Investissements d'Avenir

Les Instituts de recherche technologique Jules Verne et Nanoélec viennent de signer les deux premières conventions fixant les modalités de financement par les Investissements d'avenir.

Actualité - 16.04.2012

Les  conventions avec les deux premiers I.R.T. - Jules Verne localisé à Nantes, Saint-Nazaire et Le Mans, et Nanoélec localisé à Grenoble - ont été signées le 16 avril 2012.

L'I.R.T. Jules Verne implanté à Nantes, Saint-Nazaire et Le Mans, et spécialisé dans les technologies innovantes de mise en œuvre des matériaux avancés, d'une part, et l'I.R.T. Nanoélec implanté à Grenoble et spécialisé dans les composants électroniques, d'autre part, ont signé fin de semaine dernière avec l'A.N.R. la convention fixant les modalités de leur financement par les investissements d'avenir.

Les deux I.R.T. étaient lauréats de l'appel à projets sur les Instituts de Recherche Technologique du programme des investissements d'avenir. A ce titre, l'I.R.T. Jules Verne bénéficiera d'une subvention consommable de 45 millions d'euros et d'une dotation non consommable de 230 millions d'euros, tandis que l'I.R.T. Nanoélec bénéficiera d'une subvention consommable de 100 millions d'euros et d'une dotation non consommable de 200 millions d'euros.

L'I.R.T. Jules Verne est spécialisé dans le domaine de l'ingénierie de fabrication et des technologies avancées de production de pièces composites, métalliques et de structures hybrides pour des applications dans les secteurs de l'aéronautique, de la construction navale, des transports terrestres et des énergies, notamment renouvelables. Il pourra s'appuyer sur un ensemble de compétences parmi les établissements publics de recherche et parmi les industriels implantés dans la région Nantaise. Il bénéficiera de l'expérience réussie du Technocampus EMC2, la plate-forme de recherche, de formation et d'innovation sur la mise en œuvre des matériaux composites, centre d'excellence unique en Europe.

L'I.R.T. Jules Verne a pris la forme juridique d'une fondation de coopération scientifique dont les membres fondateurs sont le PRES UNAM, l'Ecole Centrale de Nantes, l'université de Nantes, le C.N.R.S., le pôle EMC2, Airbus, le CETIM, Daher, DCNS et STX Europe. Les collectivités territoriales, notamment le Conseil régional des Pays-de-la-Loire et Nantes Métropole comptent parmi ses membres associés et participent à son financement. L'I.R.T. Jules Verne a été lancé le 7 mars dernier. La convention signée jeudi 12 avril 2012 finalise le processus de contractualisation et permet le versement des premières subventions.

L'I.R.T. Nanoélec est principalement porté par le laboratoire d'électronique et des technologies de l'information (Leti) du C.E.A. à Grenoble. Ce laboratoire et les industriels du secteur de la nanoélectronique travaillent en lien étroit et depuis de nombreuses années sur des projets permettant le maintien de l'avance technologique en matière de miniaturisation des composants, mais également sur l'enrichissement à taille constante des fonctionnalités des circuits (capteurs, photonique intégrée, intégration 3D...). Ce projet s'intègre dans cette stratégie d'enrichissement, en vue de la diffusion des composants électroniques vers de nouveaux usages. L'historique du Leti, ses compétences, ses partenariats et la masse de ses équipements et des investissements déjà consentis sur Grenoble, le désignait naturellement à prendre en charge le pilotage de l'I.R.T. Nanoélec, en partenariat avec les industriels STMicroelectronics, Soitec, Mentor Graphics, Schneider, INEO, Bouygues, ST-Ericsson, Presto Engineering, les instituts ILL et ESRF, Grenoble INP, l'Université Joseph Fourrier, le C.N.R.S., l'INRIA, Grenoble Ecole de Management, et le pôle de compétitivité Minalogic.

1ère publication : 16.04.2012 - Mise à jour : 1.08.2012

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés