Pôles de proximité et réseaux territoriaux d'enseignement supérieur

Les rapports de l'I.G.A.E.N.R.

La carte de l'enseignement supérieur et de la recherche est en profonde mutation. Elle prend en compte la nécessité de faire émerger une dizaine de pôles d'enseignement supérieur et de recherche, visibles et compétitifs au plan mondial. À ces objectifs concourent la plupart des dispositifs mis en place ces dernières années, des pôles de compétitivité aux investissements d'avenir en passant par les PRES ou le Plan Campus.

Rapport - 5.12.2011

Le processus de regroupement, qui est loin d'être achevé, s'inscrit dans un contexte de différenciation des universités, maintenant largement assumée, qui nécessite, pour garder une cohésion d'ensemble, des mécanismes de régulation territoriale. C'est dans cette perspective que se place le rapport "Pôles de proximité et réseaux territoriaux d'enseignement supérieur".

Le rapport montre d'abord la diversité des situations et des configurations territoriales, marquées par la géographie, l'histoire, les rapports entre villes et universités. Cette diversité indique clairement que la politique de structuration et de régulation territoriale de l'enseignement supérieur doit prendre des formes variant d'une région à l'autre et intégrant les spécificités régionales.

En fonction de ces spécificités, l'espace pertinent de régulation peut être métropolitain et infrarégional, régional ou interrégional. La régulation territoriale doit comporter une programmation de l'offre de formation concertée entre les établissements, une fluidité des parcours étudiants, une stratégie coordonnée de recherche permettant les spécialisations adéquates et une politique partagée de GRH. Cette régulation doit reposer sur les instruments juridiques existants, comme les PRES ou les conventions de rattachement entre établissements et favoriser la constitution d'universités en réseau.

L'instrument privilégié de cette régulation territoriale pourrait être, à terme, un contrat de site entre l'Etat et l'ensemble des établissements regroupés, à l'instar de la nouvelle Université de Bordeaux. Ce contrat de site pourrait être l'instrument du dialogue avec les organismes de recherche et les régions.

Rapport  I.G.A.E.N.R. - Pierre Balme, Jean-Richard Cytermann, Sacha Kallenbach, Marie-France Ponsot, Christine Szymankiewicz
Décembre 2011

 

1ère publication : 5.12.2011 - Mise à jour : 31.05.2012

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés