La fraude aux examens dans l'enseignement supérieur

Les rapports de l'I.G.A.E.N.R.

Le rapport sur les fraudes aux examens dans l’enseignement supérieur inclut dans son champ d’étude la question de la sécurité des épreuves écrites et orales des examens et concours, hors baccalauréat, mais intègre aussi la problématique du plagiat. La révolution numérique et, à un moindre degré, le développement du contrôle continu ont donné une ampleur tout à fait nouvelle au sujet.

Rapport - 18.06.2012

Enseignants et étudiants ne font pas le même constat : selon les étudiants, le phénomène de la fraude est important lors des examens alors que les universitaires insistent davantage sur la montée en puissance du plagiat. Le rapport explique les raisons de ce décalage entre les avis des uns et des autres comme celles du décalage  entre les rumeurs d’une fraude importante et le faible volume des cas de fraude remontant aux instances disciplinaires.

Il invite les établissements à investir d’avantage ce champ de l’éthique tant pour leur réputation internationale que pour l’avenir professionnel de leurs étudiants. Mieux détecter, mieux sanctionner mais surtout mieux sensibiliser et mieux évaluer sont au cœur des propositions du rapport.

Rapport de Myriem Mazodier, Inspectrice générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche,  Patrice Blémont  Inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche ; Marc Foucault, Inspecteur général de l’administration de l'éducation nationale et de la recherche, Stéphane Kesler, Inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche.
Avril 2012

Publication : 18.06.2012

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés