Les Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche

Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche : une ambition partagée pour l'avenir de notre pays

  • Assises Enseignement supérieur et Recherche
  • Stratégie
  • Assises-esr

Lors d'une conférence de presse à l'Académie des sciences le 11 juillet 2012, Geneviève Fioraso a lancé les Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche. Les trois objectifs prioritaires en seront : la réussite des étudiants, la réorganisation de la Recherche et la révision de la gouvernance des établissements et des politiques de sites et de réseaux.

Communiqué - 11.07.2012
Geneviève Fioraso

Le Président de la République a fait de la jeunesse la priorité du projet pour la France. La tenue des Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche sera une étape importante vers une telle ambition. Elles seront conduites avec la contribution de tous ceux qui en seront les acteurs et les bénéficiaires : les communautés universitaires et scientifiques, les étudiants et les forces vives du pays, en particulier les entreprises.

Les assises de l'enseignement supérieur et de la recherche seront animées par un comité de pilotage indépendant présidé par madame Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel, avec le Professeur Vincent Berger comme Rapporteur Général.

Après une phase de Consultation Nationale de Juillet à septembre 2012, des Assises Territoriales se réuniront en octobre, puis les Assises Nationales fin novembre et le rapport sera rendu en décembre. La loi relative aux libertés et responsabilités des universités (L.R.U.) et la loi d’orientation et de programme pour la recherche seront alors corrigées et les nouvelles dispositions seront soumises au Parlement dès le début 2013.

Ces Assises vont permettre de replacer l’élévation du niveau de formation pour le plus grand nombre, la science et la recherche, au cœur des enjeux sociétaux, culturels, environnementaux et économiques de notre pays et d’en faire des leviers pour la croissance.Trois thèmes y seront débattus :

  • la réussite de tous les étudiants sera la première priorité, avec une attention spécifique portée au premier cycle, comme à l’orientation et à l’insertion professionnelle et un plan national pour la vie étudiante. Conformément à l’engagement présidentiel, les 5000 emplois supplémentaires pour l’enseignement supérieur, dont 1000 en 2013, seront affectés prioritairement au premier cycle.
    Un nouveau cadre de formation des enseignants au sein des universités sera mis en œuvre à la rentrée 2013, en lien étroit avec le Ministère de l’éducation nationale
  • la réorganisation de la recherche, de ses institutions, de sa stratégie internationale, de son rôle dans l’économie, de son impact sociétal, sanitaire, environnemental sera le deuxième objectif. Les rôles respectifs des universités, des organismes  nationaux de recherche et des écoles, ainsi que des agences et alliances nationales récemment créées seront reprécisés ou redéfinis.
    Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et le ministère du Redressement Productif soutiendront une initiative nationale en faveur de la recherche technologique, immédiatement transférable dans le tissu industriel, notamment les P.M.E.-P.M.I. et E.T.I.
  • la révision de la gouvernance des établissements et des politiques de sites et de réseaux constitue le troisième objectif. Les formes et modalités de l’autonomie des établissements, ainsi que les nouvelles formes de coopération entre établissements seront réexaminées.

Cette nouvelle politique de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche agira comme un levier de croissance en Europe et permettra à la France de jouer pleinement son rôle de soutien à la construction et au renforcement de l’espace européen de la recherche dans toutes ses dimensions.

1ère publication : 11.07.2012 - Mise à jour : 27.07.2012

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés