Actualité Innovation

Allocution de Geneviève Fioraso en ouverture du congrès RETIS

Allocution de Geneviève Fioraso en ouverture du congrès RETIS

Geneviève Fioraso a adressé un message aux membres de RETIS en ouverture du congrès annuel de l'association.

Discours - 10.07.2012
Geneviève Fioraso

Je suis heureuse d'ouvrir le congrès de votre Association, RETIS, ici à Brest en cette belle région de Bretagne si chère au Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Je ne peux malheureusement pas être parmi vous, en ce jour de Conseil des Ministres où je présente une communication sur l'Enseignement Supérieur et la Recherche.

La croissance est au cœur du projet présidentiel dans lequel j'inscris mon action. Dans la société de la connaissance, retrouver la croissance passe par un effort volontariste et cohérent en faveur de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, qui sont étroitement liés. Cet effort est déterminant pour notre capacité à soutenir durablement le développement économique et l'emploi de nos régions.

"L'innovation en réseau" : votre slogan (je n'ose pas dire base line) résume bien ce qui doit guider notre politique et son implémentation. C'est en croisant les compétences, en rassemblant les dynamiques, en construisant la confiance entre tous les acteurs (chercheurs, entrepreneurs, professionnels de l'innovation, investisseurs, décideurs politiques mais aussi citoyens) que nous permettrons à notre pays de tenir le rang qui doit être le sien parmi les grandes nations de la société de la connaissance, pour l'emploi et pour le progrès.

RETIS est à ce titre exemplaire. La diversité de vos membres est votre richesse : incubateurs, technopoles, "Centres européens d'entreprises et d'innovation", ou encore pôles de compétitivité. Cette diversité montre que le transfert et l'innovation sont d'abord une affaire d'écosystème. La dynamique de vos interactions fait votre force : ne dit-on pas que la valeur d'un réseau croît comme le carré du nombre de ses membres ? J'ajouterai, d'autant plus s'ils sont de nature différente ! Sachez entretenir cette diversité dans le respect de vos différences et dans le souci de la cohérence, je reviendrai sur ce point.

L'ancrage territorial est aussi un formidable atout pour la croissance par la recherche et l'innovation. Vous êtes tous des acteurs profondément ancrés dans nos territoires, marqués par leurs histoires et par des situations différentes, mais unis dans une vision commune des enjeux qui sont devant nous. Dans un pays où la culture centralisatrice, dans ce qu'elle a de plus réductrice, reste encore une tentation permanente de simplification, vous nous rappelez combien le transfert et l'innovation sont fondamentalement des dynamiques localisées. L'ancienne élue locale que je suis sait combien cela est essentiel... mais souvent dur à partager.  
C'est évidemment un des nombreux enjeux de l'acte 3 de la décentralisation et, en particulier, de l'évolution des pôles de compétitivité.

En tant que Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, je suis aussi fière de savoir le rôle que jouent les incubateurs au sein de RETIS. Je suis d'autant plus fière que c'est sous un gouvernement de gauche, celui de Lionel Jospin, qu'a été votée la loi du 12 juillet 1999 sur l'innovation et la recherche. Cette loi est fondamentale car elle a renforcé le lien étroit entre la recherche et l'innovation, en favorisant notamment le transfert par la création d'entreprises. Les dispositions efficaces qu'elle a fixé sont toujours en place : organisation de la mobilité des personnels de la recherche vers les entreprises, développement des partenariats industriels de la recherche publique, création des incubateurs ou encore définition d'un cadre fiscal et juridique approprié pour les entreprises innovantes et les porteurs de projets issus de la recherche publique.

Cette loi a aussi montré combien la recherche, l'innovation et l'entreprenariat sont étroitement liés. Mon action s'inscrit dans la continuité de ce grand élan en faveur de la recherche et de l'innovation. Combien de dispositifs, dans ce champ complexe de la recherche et de l'innovation, et après des années de superpositions de structures que nous venons de vivre, peuvent ou pourront se targuer d'une telle stabilité dans le temps ?

Oui, nos écosystèmes de recherche et d'innovation sont parfois trop complexes : chacun de nous sait combien il est parfois difficile de les présenter à des visiteurs étrangers ! Mais il n'en demeure pas moins que vous avez construit un système qui, peu à peu, en dépit de cette complexité, a su trouver ses repères. Quel plus bel exemple que la Technopole Brest-Iroise qui nous accueille aujourd'hui, qui vous accueille devrais-je dire ? Une technopole, en charge de l'animation d'un réseau économique, étroitement liée à un incubateur de recherche régional, Emergys, et aux pôles de compétitivité Mer Bretagne mais aussi Images et Réseaux.

A l'image de ce bel exemple de la loi sur l'innovation et la recherche, notre politique doit être globale et cohérente. Fort de nos acquis, nous allons ainsi engager avec tous les acteurs de la recherche et de l'innovation, au premier rang desquels les régions, le grand chantier de la simplification du système régional et national du transfert. Il est en effet de notre responsabilité de simplifier le système régional et national de transfert car chercheurs et entrepreneurs ont besoin d'un environnement simple, cohérent, lisible, accessible et stable. Il faut aussi que nous l'inscrivions dans la dimension européenne, avec la construction de l'Europe de la Recherche et de l'Innovation.

Cette réflexion sera menée dans la concertation en refusant toute vision normative d'une réalité qui est, comme je l'ai dit et comme vous le vivez tous les jours, complexe, ancrée dans les territoires, fondée sur des écosystèmes innovants riches. Mais nous avons aussi un devoir de cohérence et d'efficacité car des enjeux majeurs sont devant nous : comment retrouver la croissance avec nos atouts (l'enseignement supérieur, la recherche, nos écosystèmes de l'innovation et du développement économique), dans un contexte budgétaire contraint ? Cette politique globale en faveur du transfert et de l'innovation sera bien entendu menée conjointement avec le Ministre du Redressement productif et plus particulièrement avec la Ministre déléguée chargée des P.M.E., de l'Innovation et du numérique.

Par ce message de confiance, je souhaitais vous dire combien j'attends beaucoup de l'engagement et de la réactivité des acteurs de terrain comme vous ! J'ai confiance dans votre force et je sais pouvoir compter sur vous pour contribuer au redressement de notre pays. Merci de porter cette ambition nationale et européenne au quotidien.

Je vous souhaite des travaux fructueux pour votre congrès.

1ère publication : 10.07.2012 - Mise à jour : 13.07.2012

Congrés RETIS

Contact presse

Delphine Chenevier

01 55 55 84 24

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés